Quelques trucs pour l’éducation des enfants

éducation des enfants L’éducation des enfants n’est pas forcément quelque chose de facile. Le parent se heurtent à beaucoup de difficultés qu’il n’est pas toujours simple de surmonter. Père de 3 filles de 7, 10 et 12 ans, je souhaitais partager quelques petits trucs que j’utilise et qui semble fonctionner avec mes enfants. Je n’ai pour le moment pas eu de crises majeures, mes enfants ne font pas de caprices, elles sont joyeuses, elles sont polies avec tous les gens qu’elles rencontrent, se tiennent bien, ne disent pas de gros mots (devant moi en tout cas, avec leurs copines c’est différent). Bref des enfants idéals quoi ! ;-) Non sans rigoler je suis très fière de mes filles et du retour que l’on me fait. Donc comme cela fonctionne plutôt bien, je me dis que cela peut être intéressant de partager mon expérience avec vous, on ne sait jamais, un ou deux trucs pourraient vous être utile.

La politesse

la politesse dans l'éducationMaillon ESSENTIEL de l’éducation facile j’ai écris un article entier sur le sujet et la manière de rendre son enfant poli. Je crois sincèrement que sans la politesse, l’éducation est beaucoup plus difficile : La politesse dans l’éducation des enfants

La cohérence

la cohérence dans l'éducationFaites ce que vous promettez, toujours ! Ne dites pas tout et son contraire à votre enfant. Une promesse est une promesse. Et pour votre enfant, vos paroles sont des promesses.

Exemple : vous avez promis de lui donner un bonbon après l’école. Malheureusement un de ses copains a rapporté des tonnes de bonbons et ils se sont empiffrés tout l’après midi. Vous pensez alors que ce n’est pas du tout judicieux de lui redonner un autre bonbon juste avant le repas. Tant pi, vous lui avez promis, donnez lui. Vous devez respecter votre promesse. Et en y réfléchissant, un bonbon de plus ou de moins ce n’est pas très grave.

Votre enfant vous respectera d’autant plus et il saura qu’il peut compter sur vous, vous êtes carré : quand vous dites quelque chose, vous le faites.

L’autonomie

L'importance de l'autonomie dans l'éducationLes enfants adorent être autonomes, ils adorent faire les « grands », alors il faut en profiter, ils seront fiers et cela vous enlèvera du boulot. Au début on a l’impression qu’on leurs en demande trop mais ce n’est pas le cas.  Rendre les enfants autonomes n’a que des avantages. Cela va les faire grandir plus vite, ils vont se sentir important à vos yeux, ils vont se sentir grands (indépendance). L’autonomie de vos enfants va vous supprimer du travail. Ne rangez plus sa chambre, ne débarrassez plus son couvert, ne lui préparez plus ses habits, etc… Il fera tout seul très bien. S’il ne sait pas, au début, bien sûr il faut le guider. Mais très vite il adorera son autonomie.

Le respect des autres

le role du respect dans l'éducationOn doit respecter les autres. La vie familiale n’est pas une vie solitaire, votre enfant n’est pas seul au monde, vous n’êtes pas à son service. Il doit vous respecter ainsi que ses frères et sœurs.  Ce respect peut se matérialiser selon plusieurs aspects. Voici quelques exemples réels qui ont eu lieu chez moi.

Exemple 1 : vous appelez votre enfant pour le déjeuner, il vous a entendu, il ne vient pas manger. Il se décide à venir quand tout le monde est au dessert. Chez moi, c’est alors trop tard, tant pi pour lui, il ne mangera pas ce repas là. Je ne vais pas attendre qu’il mange tout son repas, car je dois ensuite débarrasser puis faire la vaisselle. Cela veut dire que moi je vais attendre qu’il ait fini de manger pour pouvoir faire autre chose à cause de lui? à cause de son manque de respect? Tout ça parce que lui jouait et ne voulait pas manger tout de suite? Et bien non. Il n’est pas tout seul dans la famille, il doit respecter les autre, moi y compris. Il ne mourra pas de ne pas avoir manger un repas, il mangera avec nous le repas suivant et, si tout va bien,  il devrait être assis dès le premier « A TAAAABLE » cette fois . Je ne lui donnerai pas non plus un petit quelque chose à manger en attendant le repas suivant « car il doit avoir trop faim ». Non. Il doit respecter le reste de sa famille, moi y compris.

Exemple 2 : votre enfant se réveille la nuit. Vous allez dans sa chambre pour voir s’il n’y a pas de problème. Mais il commence à râler, il s’énerve puis commence à pleurer et à crier. Peu importe les raisons, il ne peut continuer à faire ça car il va réveiller le reste de la famille. Cela est arrivé une fois chez moi, je lui ai dit d’arrêter de hurler car tout le monde a besoin de dormir. Après explications, le ton n’avait pas baissé. Alors je lui ai dit calmement : « Écoute, tu as le droit d’être en colère, tu as le droit de crier, si tu veux, mais là, nous, on veut dormir, on ne veut pas être réveillé par tes cris. Alors si tu veux crier, tu peux, mais par contre va au fond du jardin qu’on en t’entende pas et qu’on puisse dormir ». Il était aux environs de 2h du matin… Ma fille qui devait avoir 5 ans à continuer à crier. Je l’ai prise dans mes bras et l’ai emmener près de la baie vitrée du salon pour qu’elle voit dehors, il faisait nuit noire. j’ai ouvert la baie et lui ai dit :  » Si tu veux continuer à crier tu vas au fond du jardin  mais nous on veut dormir. Si tu penses que tu peux arrêter ta colère alors je te ramène au chaud dans ton lit, je te fais un bisou et tout ira bien ». Étrangement c’est ce qui s’est passé :-)

Dites la vérité, toujours !

Le mensonge dans l'éducationNe mentez pas à votre enfant, jamais !

Moins vous mentirez et plus il aura confiance en vous. Plus vous respecterez vos paroles et plus il sentira qu’il peut compter sur vous en permanence.

Le père Noël : si votre enfant vous demande si c’est vous le père Noël, répondez-lui juste « Qu’est ce que tu en penses toi? » La réponse viendra de lui-même. S’il est prêt il dira que c’est vous sinon il restera dans ses rêves. Ma dernière fille a demandé un jour frontalement : « Je crois que ce sont les parents qui font le père Noël, c’est vrai ou pas? » La vraie réponse a été donnée. Aucune raison de mentir.

Les situations difficiles de  la vie : ne dites pas que sa grand-mère est partie en voyage alors qu’elle est décédée. Expliquez-lui, simplement, la vérité. Vous pleurez, c’est normal, expliquez lui pourquoi vous êtes triste. Votre enfant est triste, c’est normal, expliquez lui que vous aussi mais que ça tristesse va s’estomper avec le temps. Expliquez lui aussi que vous vous êtes là pour lui. Ne lui mentez pas.

La séparation du couple : expliquez lui ce qui se passe. Papa et maman ne s’aiment plus, c’est comme toi, tu étais amoureux de Zoé, tu ne l’es plus. C’est pareil pour papa et maman.

Et lorsque vous ne savez pas : et bien… dites-le ! N’essayez pas d’inventer quelque chose pour masquer les informations que vous ignorez. Dite-lui que vous ne savez pas, tout simplement.  Son père a quitté la maison, vous ne savez pas pourquoi. S’il vous demande, dites que vous ne savez pas.

Attention, je ne dis pas qu’on doit tout dire aux enfants ! Je pense qu’on doit dire la vérité aux enfants, je pense qu’on ne doit pas leurs mentir (à personne d’ailleurs). En revanche, on ne doit pas tout leurs dire, toutes les discussions des adultes ne regardent pas les enfants. On a le droit de dire : »C’est une discussion de grands », « C’est une discussion entre papa et maman, ce n’est pas un sujet pour les enfants », etc. Les enfants comprennent ça très bien. Par contre on ne doit pas inventer des histoires pour cacher tel ou tel truc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *