Comment gérer les acouphènes?

Bruit stridentBonjour tout le monde

Bon je me décide enfin à écrire un petit mot pour donner un ou deux conseils qui font que mes acouphènes ne me gênent plus.
Attention, les phrases qui suivent n’engagent que moi et ma conviction. Ce sont uniquement des pistes de réflexions. Elles m’ont aidé dans la diminution de mes acouphènes et je pense qu’elles peuvent en aider d’autres, mais je ne suis pas du tout spécialiste en la matière et, du même coup, pas qualifié pour dire si mes réflexions peuvent être dangereuses ou pas. Bref, à vous d’estimer si ce qui est écrit plus bas peut être dangereux pour vous ou non. Je ne pourrai être tenu responsable… toussa toussa…

Voila une fois les précautions d’usage énoncées, je peux commencer ;-)

Voila l’histoire:
Suite à des sorties très fréquentes en boite en fin d’adolescence, une fois, j’ai senti mes 2 tympans vibrer en même temps… C’était le début du truc… J’ai même été voir le DJ pour lui dire que la musique était trop forte (il a du me prendre pour un cinglé). Depuis j’ai des sifflements et des chuintements dans les oreilles. Par contre, jusqu’à présent cela ne m’avait jamais vraiment inquiété. De février à avril 2010, je prépare un marathon et donc je cours avec un lecteur mp3 en permanence durant les entrainements. Parallèlement, je réussi un concours en mai 2010 qui m’oblige à partir le 1er septembre suivant à 600km de ma famille pendant 8 mois. Mes acouphènes se sont démultipliés progressivement de mai jusqu’en août pour devenir vraiment très très gênants, débouchant sur une sorte de mini dépression : j’avais pu prendre 4 semaines de vacances avant de partir mais j’étais super irascible et n’avais envie de rien faire du tout. J’étais vraiment perturbé par mes acouphènes que j’entendais en permanence et m’empêchaient de profiter de la vie. J’ai aujourd’hui 37 ans.

J’ai passé beaucoup de temps sur les forums à voir comment régler ces problèmes d’acouphènes. Cela a été un bien et un mal. Tous les gens des forums ont des problèmes d’acouphènes et personne ou presque ne témoigne de la « guérison ». C’est donc archi déprimant de lire ces témoignages ! On ne lit que des situations où les personnes n’en peuvent plus, c’est un calvaire, ils pensent au suicide, rien ne fonctionne, etc… Tout le monde cherche des solutions mais personne n’en trouve. Je pense vraiment que les témoignages négatifs sont à lire avec parcimonie.

criBref, suite à ces recherches je comprend aussi que j’ai une hyperacousie qui fait que les cris des enfants ou les chocs d’objets me gênent énormément. Au fur et à mesure de mes lectures, je me rend compte également qu’il n’y a pas de solution… et là.. c’est le drame… (à dire avec une voix M6iène). Une angoisse me monte : déjà que je ne supporte pas ces acouphènes alors si on ne peut pas les faire disparaitre, comment vais-je faire :-/ Et surtout comment sera ma vie s’ils augmentent d’intensité?!?!! … Cette idée est très très très angoissante :-/

Je prends rdv chez une ORL renommée sur Nantes. En fait j’ai son remplaçant qui me prescrit du Vastarel. J’en prend 3 fois et vois que cela ne me fait rien. J’arrête dans la foulée car je crois savoir qu’il y a un phénomène d’accoutumance. Je reprend un rdv avec la bonne ORL (Docteur Holer aux Nouvelles cliniques Nantaises) qui me fait passer moult tests. Bilan: 30 décibels d’acouphènes et une toute petite perte d’audition d’un coté dans les 6000Htz je crois (mais c’est classique pour une personne ayant des acouphènes).

Je commençais néanmoins à gérer mes acouphènes par 2 ou 3 trucs que je me suis trouvé et que je vous dirai un peu plus loin. L’ORL me dit que mes acouphènes sont certainement causés par le cumul du lecteur MP3, du stress de laisser ma famille à 600km pendant 8 mois et de mes antécédents. Elle répond également à mes questions:
plongée en bouteille encore possible? => Non à éviter absolument
puis-je encore prendre l’avion? => aucun soucis (à la réflexion c’est un peu étrange compte tenu de la première réponse)
il y a-t-il des médicaments à ne pas prendre? oui, tous les ototoxiques genre Ibuprofène,aspirine,… (plus d’infos ici)
cela peut-il s’empirer? oui
cela peut-il se réduire? oui

L’ORL me conseille d’aller voir un sophrologue spécialisé dans les problèmes d’acouphènes. Ce que je fais mais, bien que la technique m’intéresse, je n’arrive pas vraiment à voir le rapport entre les acouphènes et la sophrologie… Je fais 3 séances dont 1 seule réellement en rapport avec les acouphènes (la première et la dernière étant plutôt un échange entre le sophrologue et ma curiosité). En fait, j’ai déjà trouvé les astuces pour ne plus moins me soucier de ces acouphènes. J’ai finalement pu saisir le lien entre la sophrologie et les acouphènes : l’idée est de se mettre dans un état de bien être qui permet d’écarter les acouphènes et leur gène. Mais bon pour moi, cela n’a pas été concluant dans le sens où il m’a dit: « vous n’avez pas besoin de moi ».

Bon alors? Il nous fait poireauter là, mais nous on veut savoir ! COMMENT ON FAIT POUR GÉRER CES $#£!§*%@# D’ACOUPHENES !?!??!!!
Bon alors, en fait, c’est très simple, il suffit d’envoyer stopacouph au 08 06 53 25 … :-)))

mais non… :-) (quel blagueur quand même)

Sérieusement, voila ce que j’ai intégré et ce qu’il faut intégrer (selon mon avis qui n’engage que moi): il ne faut plus que les acouphènes soient présents à l’esprit afin que le cerveau se déshabitue et les écarte, il faut que le cerveau les shunt (et je pense que tout le monde est d’accord avec ça).  Alors :

1ère piste.

pouvoir-cerveauLes acouphènes peuvent avoir une cause physique (exposition au bruit ou médicament par exemple) mais aussi psychique. C’est la personne elle-même qui peut générer ou réduire ces acouphènes. On sait également que le cerveau a une très grande capacité d’adaptation. Je vous donne un exemple (qui a priori n’a pas de rapport avec les acouphènes) pour bien vous montrer les capacités d’adaptation de notre cerveau.

Tout le monde sait que l’image qui arrive dans l’œil d’une personne se trouve inversée sur sa rétine, c’est le cerveau qui la retourne pour qu’on puisse la voir dans le bon sens. Des lentilles ont été mises devant les yeux de sujets, ces lentilles avaient pour fonction de faire pivoter l’image de 180°, le haut est en bas et le bas en haut. Les sujets voyaient donc tout à l’envers. Et bien au bout de quelques jours d’adaptation, le cerveau remet l’image dans le bon sens! Il réussit à s’adapter et à modifier sa perception pour pouvoir être plus à l’aise. Et si on enlèvent ces lentilles? Que se passe-t-il? Et bien le cerveau fait l’opération inverse et retrouve sont fonctionnement normal. Pour ceux qui veulent approfondir : un e-book sur le sujet.

Alors si le cerveau peut faire ça, il peut assurément écarter de sa perception ces sifflements et chuintements. Et je pense que c’est d’autant plus facile que les « bruits » parasites sont réguliers (par opposition à irrégulier dans leur intensité et leur modulation), ce qui était mon cas.
=> Vous devez être convaincu que votre cerveau peut occulter vos acouphènes.

2ième piste.

fouleIl ne faut pas changer de mode de vie à cause de ces acouphènes, ne pas éviter le bruit « normal ».

Si le brouhaha d’une foule, le son d’une salle de cinéma, les bruits des voitures, la vaisselle qui s’entrechoque, etc. ne provoquent pas d’acouphène chez les personnes qui sont autour de moi, il n’y a pas de raison pour que ces sons augmentent mes acouphènes, j’ai les mêmes oreilles que les autres (certains cils sont un peu plus abimés peut être mais ceux d’à coté sont normaux).

Par contre, j’utilise systématiquement des bouchons d’oreilles pour les concerts et le bricolage (scie circulaire, lapidaire, etc.) et uniquement pour ça. J’ai acheté de bons bouchons d’oreilles sur internet spécial « concert » qui ne dénature presque pas toutes les fréquences de sons et j’utilise un casque pour le bricolage. Je pense que je mettrai également mes bouchons si je participais à une manifestation (avec des cornes de brumes, pétards, etc.).
=> Vivez le plus normalement possible, n’ayez plus peur du bruit.

2ième piste bis.

calimero2Ne vous plaignez pas tout le temps auprès de vos proches.

En effet, vos proches n’entendent pas vos acouphènes, ils sont à vous. Ils vont même penser que vous exagérez beaucoup votre mal-être. Bien sûr il faut que vos proches soient au courant. Vous pouvez évidemment en parler de temps en temps pour pas qu’ils oublient que vous vivez avec cette gène. Mais vous ne devez pas rendre les acouphènes responsables du fait que vous êtes amorphes, que vous n’avez envie de rien, etc. Pourtant au début c’est quasi inévitable je pense. Ensuite il faut passer au dessus de ça et vivre normalement. Vous entendez du bruit, soit. Ils vous gênent, soit. Moins vous en parlerez et moins vous y penserez, plus votre vie se rapprochera de la normale, plus vous les oublierez, plus vous serez bien dans votre peau.
=> Vivez normalement.

3ième piste.

Une étude a été faite : quasi tout le monde a des acouphènes mais ne le sait pas car il ne se focalise pas dessus. Donc tout le monde a des acouphènes, donc tout le monde vit avec cette « gène ». Lorsque je repense à mes acouphène de temps en temps et qu’ils me reviennent à l’esprit, je me dis que tout le monde en a, que c’est la norme. Tout le monde à une tête, des oreilles, tout le monde voit la lumière, les couleurs de la même façons et bien tout le monde a ce sifflement dans la tête.

Pour préciser mon raisonnement, je vais faire une autre comparaison. Imaginons que le fait de voir la couleur rouge me deviennent soudainement très gênant. Tout le monde voit la couleur rouge et ça ne gène personne. Il n’y a pas de raison que moi ça m’ennuie. C’est comme ça, c’est un fait, la couleur rouge est là, tout le monde la voit, tout le monde vit avec, c’est la norme pour tous les êtres humains, le rouge est là, tout le monde le voit. Et bien les acouphènes c’est pareil, tout le monde en a, tout le monde vit avec, il faut l’intégrer à sa vie, c’est une norme, tous les êtres humains en ont, c’est comme ça, ils font partie des caractéristiques des hommes: une tête, des yeux, des oreilles, des acouphènes, des bras.
daltonienEn ce qui me concerne, je suis peut être un peu aidé car je suis daltonien, je confond certaines couleurs, ce qui fait que je n’ai jamais vu comme les autres voient. Pour moi c’est normal de voir comme je vois parce que je n’ai jamais vu autrement (et puis si ça se trouve c’est moi qui voit bien et vous qui avez un problème… ;-) ). Les acouphènes c’est pareil, ils font partie de ma norme qui sont ma seule référence dorénavant. On pourrait imaginer que c’est gênant d’avoir un nez au milieu de la figure, on pourrait associer ça à une protubérance très disgracieuse qui aurait poussé là, au milieu du visage. Imaginez que vous soyez la seule personne à avoir ce « nez », cela vous semblerait certainement très très gênant vis à vis des autres et de vous même, ce nez vous pourrirait la vie. Et il n’en ai pourtant rien car tout le monde en a un (bon ok plus ou moins beau on est d’accord). Ce nez, pourtant moche (si, c’est moche un nez), ne vous gène pas et pourtant il est plus visible que les acouphènes.
=> Intégrer vos acouphènes comme faisant partie de votre vie et de celles des autres.

4ième piste.

La réflexion précédente m’en a amenée alors une autre: la relativité.

relativiteCela peut paraitre un peu trivial mais cela fonctionne. Je dois faire un choix: on peut me supprimer mes acouphène mais je dois donner mon bras droit. Plus aucun acouphène mais plus de bras droit non plus. Je choisis quoi? Je préfère garder mes acouphènes et ma main ou tout supprimer? Si je choisis de supprimer mes acouphènes et mon bras droit, je me retrouve dans la situation de nombreuses personnes amputées qui pourtant paraissent avoir réussit à surmonter leur handicap. Les reportages sont remplis de personnes handicapées physiquement qui vivent très bien leur handicap. Pourquoi moi, qui assurément ne donnerait pas mon bras pour supprimer mes acouphènes serait moins heureux qu’une personne unijambiste? Finalement mon problème est-il si grand? Si j’avais un accident et que je perdais l’usage de mes jambes je regretterai à coup sûr le temps où je n’avais que des acouphènes. Et si demain cela m’arrive? alors finalement ne suis-je pas bien aujourd’hui avec mon petit handicap? Je m’apitoie sur mon sort mais est-ce réellement à la hauteur du préjudice?
Imaginez-vous réellement avec le bras droit en moins. Quelle serait votre vie au quotidien?… alors ? Ces acouphènes sont-ils si graves?
=> Relativisez cette gêne causée par vos acouphènes.

Voila mes pistes d’améliorations qui, je le répète, n’engagent que moi : si une personne qualifiée vous a dit de porter des bouchons d’oreilles toute la journée, faites-le évidemment !

Et la suite? Que va-t-il se passer?
Un jour, voila ce qu’il m’est arrivé et ce qu’il va vous arriver: vous allez vous réveiller un matin et ne pas entendre vos acouphènes, vous allez même les chercher. Ce silence ne va pas durer longtemps puisque vous aller les chercher (et vous allez d’ailleurs les retrouver). En revanche, ce temps durant lequel vos acouphènes auront disparu de votre perception va vous amener à penser qu’ils peuvent disparaitre complètement pendant quelques secondes. Alors? Si c’est arrivé pendant quelques secondes, il n’y a pas de raison que cela ne puisse pas durer plus longtemps. Il faudra alors se souvenir de ce moment à chaque fois que vous les trouverez gênants et que vous pensez qu’ils peuvent empirer, à chaque fois : un jour je ne les ai plus entendus du tout, ce moment peut revenir à tout moment !

Voila comment j’ai surmonté mes acouphènes. Là où avant j’y pensais 4 ou 5 fois par heure, aujourd’hui c’est maximum une fois ou deux par jour. Je n’ai plus peur du bruit ou de l’éventualité de rencontrer du bruit. Mes conditions de vie se sont considérablement améliorées.

Bon courage, vous allez pouvoir y arriver aussi, vous verrez.

N’hésitez pas à partager cette page (sur facebook ou ailleurs) et vos expériences sur le sujet dans les commentaires ci-dessous.

Mise à jour du 10 octobre 2016
Grosse grosse news pour moi ! Je reviens de 15 jours de vacances à Bali, j’adore tellement l’eau et l’endroit est tellement incroyable que j’ai passé mon Open Water SSI là bas. Donc oui, j’ai bravé l’interdit. J’avais en tête que jamais je ne pourrai faire de la plongée et bien en fait non ! Je peux :-)
Pourquoi et comment j’ai décidé de le faire malgré les recommandations des médecins? En fait lorsque l’on a des acouphènes, ce sont les cils qui sont abimés pas les tympans. Lorsque l’on plonge, ce sont les tympans qui peuvent poser problèmes, pas les cils. Donc je me suis lancé… Et cela a fonctionné. J’ai fait 5 plongées de 45 min chacune dont 3 à -18m de profondeur et c’était fantastique ! En ressortant de l’eau, je n’avais pas plus d’acouphènes qu’avant. Même mieux, avant je n’osais pas plonger en apnée trop profondément (maxi 3m car mes oreilles me faisaient mal) mais maintenant que je sais gérer mes oreilles (grâce aux cours), je plonge jusqu’à 10m de profondeur en apnée sans problème. C’est donc une excellente nouvelle pour moi :-) Bon je ne dis pas qu’il faut le tenter hein, chacun prend ses responsabilités. Moi, en tout cas, je ne regrette pas une seconde. Je regrette juste de ne pas l’avoir fait plus tôt ;-)

30 mai 2017, J’ai récidivé : Philippines, plongées bouteilles à 20m de profondeur et apnée à -10m : zéro souci supplémentaire :-)

14 novembre 2017, Iles Andaman (Inde), plongées bouteilles à 30m de profondeur : zéro souci non plus

Si cet article vous a aidé, offrez-moi un chèque cadeau sur Amazon en cliquant ici, ça me fera plaisir ;-)
Pour cela vous aurez besoin de mon email : jeromax@gmhuhuhuail.com
Merciiii beaucoup !
Je vous aime ! ;-P

Mise à jour du 1er décembre 2017
Une idée comme ça, en passant, il pourrait être sympa de discuter de tout ça autour d’un verre. J’habite à Nantes. Si des personnes sont intéressées pour venir faire une rencontre dans le coin, envoyez moi un email avec pour sujet « RDV XIG » et on calera un truc si on est plusieurs : jeromax@gmhuhuhuail.com

600 réflexions au sujet de « Comment gérer les acouphènes? »

  1. Bonjour tout le monde,

    Hier matin j’etais contente, je n’entendais quasiment plus mes acouphènes dans le bruit, et même quasiment toute la journée. Et puis le soir chez moi j’ai passé mon temps à les chercher et depuis je n’entends plus que ça. C’est dingue!!!
    Et en lisant vos derniers commentaires, je me dis que si j’arrivais à ne plus y penser, ça irait tellement mieux. Mais qu’est ce que c’est dur.

    Demc, je suis un peu comme toi. Mes acouphènes me gênent beaucoup plus dans le bruit. Dans le silence je les entends mais ils me gênent beaucoup moins.

    1. Hier tu entendais tes acouphènes que dans le silence ?
      Quand tu dis que tu les entends dans le bruit, c’est même dans des lieux assez bruyants ?
      C’est vrai que les acouphènes changent parfois. Moi je les entends toujours mais il y a des jours où ils sont plus facilement couverts. Par exemple, dès que je sors, je les entends très peu.
      Et certains jours, je les entends beaucoup plus, même dehors.

      1. Bonsoir Steiner,

        Oui c’est bizarre samedi je ne les ai quasiment pas entendu de toute la journée sauf le soir quand je me suis couchée.

        1. Oui ça arrive parfois que ce soit plus doux.
          Je ne sais jamais trop pourquoi.
          Le sommeil joue beaucoup, je pense.

    2. Audrey >> Tiens, c’est marrant, je viens de tilter sur ta dernière phrase. Tu dis que t’es acouphènes t ennuient surtout dans le bruit et non dans le silence.
      Alors je ne sais pas si c’est pareil mais, moi, avant de dormir par exemple, j’entends mes acouphènes mais ils me dérangent moins que lorsqu’il y a un peu de bruit. Par exemple, pour regarder la télé, ils me dérangent plus car j’ai du mal à suivre. Mes acouphenes n augmentent pas mais je suis plus perturbé.

      1. Steiner,

        Ces 2 derniers jours ils m’embetent pour dormir. J’ai du mal à trouver le sommeil. J’arrive plus à positiver… pfffff j’y suis arrivée 2 jours, et depuis c’est revenu.
        Ce qui est penible c’est que moi ils ne disparaissent jamais. Hier j’ai fait un peu de sport, mais ça n’a pas changé l’intensite.
        Tu as mis longtemps avant de te sentir un peu mieux?

        1. Audrey, je te comprends, ça peut être pénible et moi non plus ça ne s’arrête quasiment jamais.
          Je ne sais pas si tu as eu du mieux depuis ce message de ton côté.
          Et oui au début, ça m angoissant parfois la nuit.
          Maintenant, la nuit, ça va. :)
          Et le sport, ça ne change pas grand chose chez moi non plus.
          Il y a juste la piscine, une fois, qui a fait énormément diminuer les acouphènes. Je sais pas pourquoi. Peut être la détente musculaire extrême.

          J ai commencé à me sentir mieux 3 mois après. Et encore, je suis encore paniqué par ça et ça me fait encore peur, mais force est de constater que mes angoisses sont moins intenses qu’il y a encore 2 mois.

          N’hésite pas à venir en parler. Je sais dans quel état d’angoisse extrême on peut être. Surtout au début…

  2. Bonsoir tout le monde !

    Demain je passe l’IRM et ça me fait super flipper: Peur de la piqûre. Je suis un chouia claustrophobe. Enfin non pas trop. Je n’ai pas peur des ascenseurs mais être enfermé dans une cabine, c’est déjà autre chose.
    De plus, comme je pense avoir une petite sensibilité aux oreilles, j’ai peur que le bruit me fassent empirer mes acouphènes et mes problèmes d’oreilles.
    J’ai lu des (rares sûrement) cas de gens qui se sont vu aggraver leurs acs à cause de ça. :(
    Du coup, je verrais si je le fais ou pas… D’un autre côté, ça écartera certaines pistes.
    Après, visiblement, le médecin pense qu’il n’y aura rien mais c’est plus un examen de routine, si on peut dire.
    Je crois que les IRM, pour ce genre de cas, sert surtout pour voir si il n’y a pas un neurinome (tumeur bénigne) mais c’est très très rare, apparemment.

    1. Steiner tu angoisses trop, tu pose énormément de question sur le moindre petit truc, la tu rentres dans un cercle vicieu à toujours être focalisé dessus à te poser des questions sur le moindre truc à tes oreilles, le problème c’est que tu va te trouver d’autres truc et tu t’en sortira pas au contraire, pour lirm prend des bouchons si ta peur du bruit pas de souci j’avais fait sa moi et le meilleur traitement après c’est cherche une psy hypnotiseuse pour acouphene dans ta région et dans 5 séance ta vie aura changé

      1. Oui je suis d accord avec toi: j’angoisse trop. Je me pose encore trop de questions.
        Cela dit, crois moi, je reviens de très loin. Il y a encore 2 mois, c’était vraiment pire. Je remonte la pente tout doucement, je pense.
        Mais oui je suis d accord que ce n’est pas encore ça.
        Pour ce qui est d’un psycho hypnotiseur, je ne serais pas contre, mais je n ai plus les sous pour payer ce genre de thérapie, malheureusement.
        Mais je suis sûr que ça aurait pu me faire du bien.

    2. Moi aussi j’ai rendez vous pour l’IRM la semaine prochaine. J’avoue que je suis un peu comme toi, j’apprehende quand même pas mal. Tu me diras comment ça s’est passé.
      Moi là je sors de mon rdv chez le stomato. Il m’a dit que je grinçais des dents et que c’est ce qui me faisait mal aux muscles de la mâchoire. Par contre, pour lui, mes acouphènes ne sont pas liés à ça. Mais bon il m’a dit qu’il pouvait se tromper :-(

      1. Je te raconterai, oui. :)
        Et oui le problème des acouphènes, c’est que ça peut venir de tellement de choses…
        Après, ça peut peut être diminuer tes acouphènes si tu remets tes problèmes de mâchoire en place.

        1. Salut Steiner,

          Comment tu vas auj? Moi, j’ai vu l’osteo hier soir qui m’a manipule au niveau des cervicales et de la mâchoire. J’espère que ça va faire son effet, au moins pour que ça diminue un peu. Là, c’est dur ces derniers jours, surtout pour dormir

      2. Audrey >> Aujourd’hui, ça va plutôt bien. :)

        Sinon même si tes acs ne diminuent pas, ça ira mieux moralement, à terme. :)

        Tiens, j’ai une autre anecdote pour toi et qui date de ce matin, d’ailleurs.

        Je suis allé pour la première fois dans le petit supermarché bio qui se trouve en bas de chez moi.
        Je voulais savoir si ils avaient entendu des bienfaits des pommes sur les acouphènes.
        Le vendeur m’a dit qu’il avait des acs lui aussi.
        Du coup, j’ai parlé 30 min avec lui de ses ressentis et de son expérience.
        C’est un jeune enfin entre 20 et 35 ans, je crois.
        Ça fait 3 ou 4 ans qu’il en a. Aujourd’hui, il s’en fout totalement. La plupart du temps, il ne se rend plus compte qu’il en a. Et quand il les entend à nouveau, ça ne lui fait plus rien: ni tristesse, ni regret, ni angoisse ni détresse.
        Ses acs ressemblent aux nôtres: sons très aigus (voir ultrasons) et, lorsqu’il est dans le silence, il se rend compte qu’il a plusieurs sons qui se superposent et que ça fait parfois comme ses vagues.
        Il a eu beaucoup de mal à ses débuts. Il les en tendait partout, même dehors, dans le bruit.
        Il arrivait plus à jouer de la musique, ça le parasitait.
        Aujourd’hui, il vit totalement normalement.

        Sa copine a des acouphènes aussi, d’ailleurs.

        Tu as vu tous les acoupheniques qu’on croise ? :D
        A chaque fois que je sors et que j ai la boule au ventre, je me dis « je me demande qui a des acouphènes dans la rue ». :)

        1. Je suis comme toi, je regarde les gens et me dis, il y en a qui en ont partout autour de nous mais c’est invisible, et à chaque fois je me demande à quel stade ils en sont dans l’habituation. Sinon cette semaine j’ai eu 2 jours d’acouphènes, biensur a chaque fois je me lève avec et je fais tout pour penser à autre chose, j’écoute de la musique, je la chante, je me parle, j’essai de ne laisser aucun champ aux sifflements, de ne pas les écouter et des fois ça passe et d’autres non. Hier je me suis levé avec, je sentais qu’ils seraient tenaces alors j’ai mis Tinnitus à l’oreille gauche et de la musique ds la maison, et c’est passé. Aujourd’hui je traine au lis, hier soir j’ai pris un atarax et cette nuit très détendu, ce matin ils sont présents mais légers, jv me lever et pareil si ils commencent à être fort j’écouterai Tinnitus et on verra si ce sera une journée avec acouphènes…ou pas

        2. Florian >> C’est quand même curieux le fait que tu alternes jour avec et jour sans.
          Tu penses que c’est le fait de couvrir tes acouphènes qui fait ça, genre en mettant de la musique et tout ?
          C’est quoi le Tinnitus ? Ce sont les vidéo de bruit blanc ?

          D’ailleurs, moi, les acs intermittents étaient surtout là au mois de septembre. C’est devenu plus régulier en octobre (pile au moment où j’ai sombré).
          Mais depuis 2 mois, j’ai eu de rares moments sans acouphènes (dont l’épisode de la piscine) mais aussi certains matins, au réveil.
          Je me suis réveillé 3 matins sans acs (ou une impression de ne plus en avoir). Après, en bougeant, c’est revenu, ou alors au moment où le chat à fait un bruit ou autre.

          J’ai fait 10 min d’exercice avant hier (vraiment vite fait). Je me suis couché serein et hier était une journée avec des acs assez faibles. ça ne m’était pas arrivé depuis longtemps…
          Je me demande à quoi c’est dû.

          Je suis aussi perplexe: Depuis que j’ai fait du sport, j’ai un nouvel acouphène à droite. Un son aigu… Il a disparu hier et est revenu ce matin. Il ne me quitte plus…
          Je ne sais pas si c’est le sport qui a fait ça ou autre chose…
          Après, je crois que ça arrive d’avoir un nouvel acouphène qui part au bout de quelques heures/jours. Mais bon, ça m’inquiète un peu…
          D’ailleurs, globalement les acs sont revenus aujourd’hui.

        3. Steiner,

          C’est vrai, il y a beaucoup de gens qui souffrent d’acs. Et ça fait tellement de bien de voir que finalement la grande majorité arrive à vivre avec normalement. Ce qui est sûr c’est que c’est processus très long. Et encore plus long pour nous nous, pour moi qui suis de nature très angoissée.
          J’ai rendez vous mardi pour l’IRM. Je stresse un peu mais en même temps il faut le faire, peut être que je saurai enfin d’ou sortent ces acs.

      3. Audrey >> Oui je pense que les gens angoissés vont plus facilement focaliser sur les acouphènes et peut être plus longtemps.
        Je pense aussi qu’il faut impérativement bannir les témoignages de gens alarmistes, etc.
        Je sais que c’est pas évident car, comme j’aime me renseigner encore (un peu trop) sur les acouphènes, notamment quand je veux voire certains liens (malocclusion, cervicales, sports, etc), bah ça il m’arrive de retomber sur des commentaires négatifs.
        ça me re-mine le moral. Cela dit, moins longtemps qu’avant car, maintenant, je sais que la majorité des gens vont bien. :)

        Et oui, l’habituation peut être long. Moi ça fait 5 mois et je trouve ça long. Mais il y a un mieux. C’est graduel. Il faut le temps. J’imagine qu’il ne faut pas trop s’inquiéter et ne pas se dire « Ah merde ! Lui, il s’y est habitué en 3 mois alors que moi, à 8 mois, je galère encore ». Je pense que le temps varie d’une personne à une autre.

    3. Bonsoir steiner, Audrey, et tout le monde,

      Steiner tu peux aller les yeux fermé, j’ai fait une IRM le 20 décembre (mes acouphènes étaient au plus fort) et il n’ont pas augmentés donc ne t’en fais pas pour cela. Je sais que c’est stressant mais ne va pas t’angoisser ça va aller je le sais.
      Oui Audrey pour moi aussi, ćes surtout quand il y a du bruit qu’ils augmentent la plupart du temps.
      Il me semble que certains sont me les augmentent mais je ne serai Dire lesquels. En tout cas oui c’est drôle car lorsque l’on retrouve le calme ils sont de retour ou pas. Tout dépend de beaucoup de choses. C’est très compliqués les acouphènes et bien sûr par dessus tout énervant.
      Ensuite Florian du coup comment a tu réussi à te procurer le questionnaire ? Car moi il m’on envoyé un mail pour venir à La réunion d’information puis ensuite avoir n rdv avec le docteur loche et son équipe.

      1. Salut Steiner, en fait j’avais déjà vu 2x l’orl Qui m’a fait une lettre pour le De Loche et avant d’appeler J’avais déjà fais les irm, scanner et Doppler, du coup ils m’ont envoyé le questionnaire de 12 pages et j’ai eu un rdv 8-9 mois après..

        1. J’ai eu de la chance alors avec le Docteur Loche. J’ai eu un rendez relativement vite.
          Je crois que je le vois le 21 février…

          Et oui comme toi j’ai eu le questionnaire de 12 pages.
          Je l’ai déjà rempli en partie d’ailleurs…

        1. Depuis exactement le 26 mars 2018.. j’essai de gérer, je les vis mieux qu’avant car maintenant je sais qu’il y a des jours (jusqu’à maintenant) ou j’arrive à les faire disparaître le matin en mettant la musique, en chantant, en parlant. Et le sommeil a une importance cruciale sur l’hyperac et ma tolérance aux sifflements

        2. Bonjour Audrey,

          J’ai eu ca il y a trois ans. Pendant deux ans c’était juste un bruit style fuite de gaz (dans l’oreille gauche). Et depuis un mois et demi ça a évolué en plusieurs fréquences en même temps du coup j’ai du mal à les gerer d’autant Plus que l’intensite Est forte. Là depuis une semaine ils sont calme mais se déclenchent deux fois plus vite quand il y a du bruit et ils augmentent. E rend beaucoup sur moi, parfois c’est dure et parfois plus simple. Tout dépendra de mon état moral et physique je pense aussi. Mais ne t’en fais pas il y a bien un moment où tue t’en sortira c’est Même sur. Ne baisse pas les bras. Tu es bien plus forte que ses acouphènes de merde.. désolé du therme mais c’est dure de vivre avec ca. Et toi comment sont les tiens ?

  3. Hello,

    Moi aussi les acouphènes varient. Très discrets depuis plusieurs jours mais penibles ce soir.
    Je suis d’accord sur le stress et la fatigue mais difficile de faire toujours un lien. En tout cas, cela me stresse : à chaque fois qu’ils s’amplifient j’ai peur que cela s’aggrave et j’ai du mal à ne pas m’z’goisser.

    L’IRM c’est fait ! Je vous engage à le faire. Cela permet d’exclure les dernières causes graves. Ils donnent un casque pour le bruit car oui c’est bruyant. Mais cela ne les a pas accentués, au contraire cela m’a bien rassurée :). Je crois qu’ils regardent aussi la circulation sanguine.

    Bonne soirée et essayons de penser à autre chose chers compagnons dans cette (petite) épreuve.

    1. Moi ça varie mais ils restent quand même à niveau… Peut être que je focalise trop.
      L’IRM je réfléchis encore car j’ai l’impression d’avoir une sensibilité aux oreilles (petite hyperacousie ?).
      Cette nuit, j’ai très mal dormi. Du coup, j’ai l’impression de moins réussir à les supporter aujourd’hui. Le repos a l’air d’être très très important dans le cas des acouphènes.

      Là je pars pour mon rendez vous chez le stomato et cet après midi ce sera l’IRM… Je viendrais vous raconter. :)

  4. C’est clair que le stress joue. J’ai remarqué qu’ils se font bien entendre quand on parle d’eux. Et là, tu as tes deux RV !
    Ce soir tu iras mieux.
    Tu nous diras. Bon courage.

  5. Bon alors je suis allé chez le stomatologue mais je n’ai pas pu passer l’IRM: Mon fils est tombé malade. Du coup, rendez vous décalé pour dans quelques semaines.

    Le rendez vous chez le stomatologue était intéressant: Il m’a dit que ma mâchoire inférieur est beaucoup trop en arrière et qu’il fallait que je porte une gouttière.
    J’ai une dent de sagesse qui n’a pas encore poussé en bas à gauche non plus.
    Je lui ai expliqué que, la nuit où mes acouphènes sont survenus, j’avais dormi dans une mauvaise position et que j’avais sur ma mâchoire , du côté où j’avais des sensations d’oreille pleine, à gauche, depuis quelques mois.
    Selon lui c’est possible que mes acouphènes puissent provenir de là.
    Je lui ai demandé si cela s’était avéré vrai chez certains patients. Il a répondu que, oui, certains patients avaient porté une gouttière quelques mois et ils avaient noté une baisse ou une disparition de leurs acouphènes.
    Je lui ai dit que j’avais parfois des sensations de gênes au sinus et à la mâchoire, de manière très ponctuelle. Apparemment, les problèmes de mâchoire peuvent jouer dans la sphère ORL y compris les sinus et les oreilles.
    Après, il est tout de même possible que mes acouphènes n’ont pas de rapport avec ces problèmes de mâchoire. Il m’a dit que c’était pas sûr, que ça pouvait provenir d’autre chose encore.

    Du coup, je ne crie absolument pas victoire mais, si cette histoire de gouttière pouvait au moins faire diminuer les acouphènes, à terme, je suis preneur…

    Je dois passer une radio dès que je le peux (sûrement jeudi) et j’ai rendez vous à nouveau avec le stomatologue le 14 février, pour faire les empreintes pour la gouttière.
    Je devrais dormir avec ça toutes les nuits.

    A part ça, j’ai un peu plus de mal avec mes acs, comme dit plus haut. Je pense que j’ai un peu stressé pour ces histoires de rendez vous et j’ai très mal dormi.

  6. Bonsoir Demc,

    J’espère que tu as raison, j’espère que j’arriverais a m’y faire. La nuit, c’est vraiment dur. Je n’entends que ça…
    J’ai l’impression qu’ils ne disparaissent jamais. Hier soir, j’ai essaye de mettre un peu de bruit blanc, mais ça me fait « mal » aux oreilles. Je ne sais pas si c’est normal, s’il faut du temps pour s’y habituer.

    C’est dur!!!

    1. Audrey >> oui la nuit, dans le silene, tu es envahit par tous ces sifflements ? Tu as l’impression d’en perdre le contrôle ?
      Le soir, dis toi qu’on est des millions et des millions à entendre des acouphènes.
      Ça va peut être te paraître con mais il m’est arrivé d’écouter mes acouphènes avant de dormir, comme une sorte de berceuse.
      De me dire « oh tiens ce petit bruit là, je l’avais jamais remarqué ».
      D’essayer de t en détacher. De te dire que même si ils restent, ils ne seront plus une gêne, un jour.
      Le temps joue en ta faveur, quoiqu’il arrive. :)

      Après, je te dis tout ça mais je n en suis qu au début moi aussi et j’ai encore souvent du mal à relativiser comme ça.

      1. Steiner,

        Oui c’est exactement ça. Je suis complètement envahie par ces sifflements. Ils prennent toute la place, et du coup je n’arrive pas à penser à autre chose. Du coup je galère à trouver le sommeil. Mais une fois que je dors, en principe je ne me réveille plus trop.

        1. Audrey >> Oui je comprends complètement. ^^
          Moi c’était un peu ça.
          C’est vrai que je ne ressens plus trop cet envahissement.
          Alors si, le soir, ça m’angoisse un peu parfois, lorsque je lis, mais y a du mieux. :)
          Mais ouais, je vois carrément ce que tu veux dire par le fait d’être envahit. L’impression d’être limite plongé dans une nouvelle dimension.

    2. les tensions musculaires
      sont du a l’angoisse.
      il existe des sites gratuit avec son apaisants qui masque bien les acouphènes. des sons que l’on peut régler sois meme
      aigu grave insects etc.

  7. Bonjour tout le monde,

    Je reviens de mon IRM. Je voulais partager cette expérience, surtout pour toi Steiner :-)
    Tout s’est très bien passé. Le bruit est un peu désagréable, mais ça n’a eu aucune incidence sur mes acs. J’ai vraiment stressé encore une fois pour rien surtout que les résultats sont bons puisque je n’ai pas de neurinome ni quoi que ce soit d’autre. Je suis drôlement soulagée.
    Prochaine étape pour moi : sophrologue. J’ai rdv la semaine prochaine avec une sophrologue spécialisée dans la gestion des acs.
    Voilà pour les nouvelles !

      1. Rob >> A ce point là ?
        ça t’a vraiment fait du bien, la sophrologie ?
        Je veux dire, tu as su totalement te détacher de tes acouphènes apres ?

        1. Oh que oui ça m’a fait énormément de bien et bien sûr faut bien l’écouter et faire ce qu’il te dit

        2. Rob >> Malheureusement, je n’ai plus du tout d’argent pour me permettre de faire de la sophrologie… :(

    1. Audrey >> Ah ? C’est rassurant pour le bruit et les acs. :)
      Bon bah je serais peut être le prochain. Mon rendez vous est pour mars.

      tu nous diras pour la sophrologue. ^^
      Tes acs sont toujours en permanence, sinon ?
      Tu réussis à mieux dormir ?

      1. Oui, tu peux y aller serein. Tu verras c’est plus impressionnant qu’autre chose.
        Sinon mes acs sont toujours permanents. J’ai de plus en plus de douleurs à la mâchoire, et aux cervicales. Mais qu’est ce que je dors bien :-)
        Bon ceci dit la journée je suis carrément fatiguée, je ressens vraiment beaucoup de tensions dans mes épaules, mon cou et mon visage.
        Et toi auj, ça va?

        1. Audrey >> De plus en plus de douleurs ? A cause de la tension musculaire ? Ou alors peut être l ostéopathe ? ^^
          C’est cool si tu arrives à nouveau à mieux dormir.

          Moi ça va un petit peu. J’arrive à positive par moment.
          A me dire que j’arriverai à totalement intégrer les acs. :)
          Y a quand même plein de moments où ça m’énerve quand même.
          Je suis vraiment content d’avoir pu mesurer mes acouphènes et constater qu’ils étaient plutôt faibles alors que pour moi ils étaient tellement horribles et envahissants.
          Cela dit, même en le sachant, ça reste pénible par moment.

          Et moi aussi ils sont permanents. Je sais pas comment font certains ici (comme Florian) pour les moduler.

        2. Steiner,

          Depuis plusieurs jours je me réveille avec de grosses douleurs musculaires à la mâchoire et aussi aux cervicales. Apparement c’est lié au fait que je grince des dents la nuit. Du coup j’ai un décontractant musculaire. Je vais voir ce je ça donne.

        3. Audrey, oui les acs doivent beaucoup t angoisser.
          Moi je me réveille des fois avec la mâchoire engourdie ou alors avec des sensations aux gencives ou sinus.c’est très léger mais bizarre.

  8. Bonjour
    La sophro c’est un vrai plus mais ce n’est pas miraculeux non plus. Pour moi elle t’aide avec des exercices à te détendre et à ne pas focaliser. J’ai commmencé très tôt, 3 semaines après les début des acs, et je n’y parviens pas encore très bien. Disons que je remonte la pente mais c’est assez lent.

    1. Pascale >> Oui je vois.
      J’imagine que c’est plus un petit coup de pouce.

      Sinon, j’ai aussi l’impression de remonter la pente mais effectivement, c’est très lent.
      Après, c’est toujours difficile de voir où on en est car, comme je n’ai pas pleinement intégré ces acouphènes, j’ai l’impression d’être encore au début.

      Ça me fait du bien de venir parler ici, même pour pas dire grand chose.

    2. Bonjour Pascale,

      Tu continues les séances de sophrologie?
      Moi j’ai hâte d’y aller, j’espere que ça me permettra de tout relativiser

  9. Je sens que la journée va être difficile. J’ai mal dormi et, donc, la gestion des acs va être pénible…
    Hier j’arrivais à les intégrer (plus ou moins à ma vie et celle des gens) mais là, ça me saoule ce matin…

    Au fait, les gens, vous pouvez m’envoyer des mails à steiner11ap@gmail.com

    J’aime bien parler ici car on peut tous se répondre mais c’est pour avoir des discussions plus directes (en plus d’ici). ^^

    1. Courage Steiner,
      Moi c’était dur hier soir, j’etais Très triste et angoissée car je trouvais que le son prenait beaucoup de place.
      Je voulais même me droguer :).
      Aujourd’hui ça va mieux. Le son est très discret.
      Tu connais ces changements selon le moment de la journée ou les jours ?

      1. Merci Pascale. ^^
        En fait, c’est bizarre car je ne sais pas si les acouphènes baissent réellement ou si c’est une impression.
        En tout cas, samedi dernier, ils étaient plus faibles. Le fait de bien dormir aide aussi.
        Moi aussi quand j’ai des coups de mou ou des crises de panique, j’ai envie de prendre du stream mais j’essaie de me retenir.
        Aujourd’hui et hier, ils sont un peu gênants. Après, aujourd’hui, je pense que ce qui joue est que je suis fatigué et que j’ai mal à la tête. Du coup, je pense que c’est plus embêtant à gérer.

        Du coup, ça change parfois mais c’est difficile à évaluer en fait.

    2. En fait je ne peux pas dire que j’arrive à les moduler, je pense que qd je suis vraiment bien reposé, mon cerveau arrive à les occulter plus facilement. Cette semaine j’ai arrêté les cachets pour m’aider à dormir, j’ai très mal dormi et du coup à part hier, j’ai eu des acouphènes tout les jours, et encore hier j’ai fais de la méditation au réveil, musique en me levant, chanter, Tinnitus dans l’orreille droite, et pensé très très fort à mes prochaines vacances pour me donner le morale. Et là les sifflements sont passés. Cette nuit j’ai à nouveau mal dormi mais un peu mieux que les autres nuits, ce matin j’ai reçu à les faire partir et en début d’apm, gros coup de pompe et retour des acouphènes direct… alors le sommeil, je le pense de plus en plus, est déterminant dans notre cas. Même si on se refuse à vouloir en être dépendant, dans ce qu’on vie, le lexomil et l’atarax, aident vraiment à tenir.

      1. De mon côté je n’arrive pas à les faire partir. Mais ce que j’ai du mal à comprendre, c’est est ce qu’ils partent vraiment ou c’est simplement qu’on y fait plus attention.
        En gros, est ce que c’est parce qu’on y pense plus qu’on ne les entends plus, ou alors est ce que c’est parce qu’on ne les entends plus qu’on y pense plus.
        Perso, j’y pense quasiment sans arrêt. Du coup, ils sont avec moi à chaque instant.

        1. Audrey >>
          Je suis comme toi. J’y pense sans arrêt. Je pense que c’est pour ça que je les entends tout le temps.
          D’après la description des gens qui le vivent bien, je crois qu’ils ne rendent plus compte. Je pense que les acs sont là mais non perçus. Un peu comme Jérôme: il ne les entends plus car il ne les écoute plus.

          N’empêche, je ne sais pas pour toi mais des fois je me dis « mais je ne vais jamais pouvoir m’empêcher d’y penser » . L’impression qu’ils sont trop envahissants pour ça.
          On angoisse trop à leur sujet. ^^
          Tu peux les entendre partout, Audrey ?
          Moi oui, mais parfois, je galère à les percevoir dans certains lieux.
          Quand c’est un peu calme, je peux bien les entendre.
          Moi ils me rendent tristes lorsque je les entends dans une salle d’attente style le médecin, le stomato, etc.
          J’ai l’impression qu’ils se font bien entendre dans ces moments là.

        2. Bonsoir Audrey,
          Moi je n’y pense jamais et pourtant ils sont bien là. Donc, je dirais : « C’est parce qu’on ne les entend plus, qu’on y pense plus ». Mais ça n’engage que moi. J’ai par ailleurs, des douleurs cervicales (dûes à des hernies cervicales), je grince aussi des dents la nuit, et sinusite maxillaire gauche chronique depuis 2004. Mais, mon ac résulte bien d’un trauma sonore à l’oreille droite, en avril dernier. Bon courage à toi ; et n’oublies pas : pour l’habituation, c’est détente et une bonne dose de philosophie positive ! Le Qi Gong c’est vraiment bien aussi.

      2. j’etais anti mdeocs. jai tenu le coup 4 ans sans en prendre mais un vrai zombie toujours fatigué.
        faut se faire une raison si on peut pas sen passer .
        l’atarax a eviter . pas de dépendance mais des effets secondaire sur le cerveau.

      3. Florian>> C’est quand même étonnant que tu arrives à les faire « partir » des fois. Mais oui je pense qu’ils sont encore là mais que ton cerveau galère à les « capter ». Ce sera peut être comme ça pour nous lorsqu’on sera totalement habitué. :)

        J’ai jamais pris d’antidepresseurs, juste un anxio (stresam) de très rares fois. J’ai toujours peur des effets secondaires.

      4. Florian >> Oui je vois.
        Et je ne sais pas dans quel mesure le sommeil joue un rôle.
        Cette nuit, j’ai dormi moins longtemps mais, bizarrement, les acs ont l’air d’être plus discret ce matin. Pourtant, je suis très fatigué, ce matin.
        Peut être que j’ai peu dormi mais que j’ai eu de meilleurs cycles de sommeil.

  10. Est ce qu’il y en a parmi vous qui ont toujours l’espoir que leurs acs disparaissent complètement?
    Moi, j’essaye de garder un peu d’espoir, ça ne fait qu’un mois et demi. Mais est ce que ce n’est déjà pas trop tard ?

    1. Tu es trop pressé et trop anxieuse sa peut mettre des mois a partir sa sera pas du jour au lendemain faut être patient je sais c’est dur mais il faut, moi j’ai mis 2ans a mi faire et c’est pas de la sophrologie mais de l’hypnose pour acouphènes je sais pas si c’est pareil et j’aurai du le faire dès le début et 0as allez voir 5 orl et me boucher les oreilles pour les entendres h24 et psychoter dessus.

      1. Rob,

        Oui je sais je suis trop pressée. Mais ça arrive tellement d’un coup ce truc, que je ne comprends pas pourquoi ça reste aussi longtemps.
        Ça consiste en quoi l’hypnose pour acouphènes? Combien de séances?

      2. Rob >> Tu as mis 2 ans à t’y faire ?
        Tu avais quoi ? Plusieurs sifflements ? Aigus ?
        Après ces 2 premières années, tu arrivais à mettre tes acouphènes de côté ? ça ne te gênait plus ?

        Et oui l’hypnose, c’est autre chose. Mais ça peut être efficace aussi. :)

    2. Audrey >> Moi comme ça ne fait que 5 mois et que je ne les accepte pas encore, oui j’ai toujours un peu d’espoir.
      Et il y a des gens qui ont vu leurs acs disparaître après 1, 2 ou 10 ans.
      Y en a qui les ont vu fortement diminué aussi.

    3. ma sœur en a eu pendant a peu prés 6 mois.
      période intense de stress. elle a fait le lien donc zen attitude ils sont partis définitivement.
      essaie l’acupuncture aussi

  11. Hello tout le monde,
    Oui c’est le cerveau qui filtre plus ou moins selon les jours. Je pense qu’il peut même le supprimer totalement.
    On parlait de corps flottants dans les yeux pour ceux qui en’ ont, j’ai remarqué que je ne les vois plus, sauf lorsque je suis fatiguée ou stressée. Au début, ils me gênaient.
    La sophrologue aide beaucoup et je la vois’ d »ailleurs vendredi. Mais c’est un long chemin et nous devons apprendre à être patients.
    Ce ne serait pas plus pratique un groupe whats’app ? Moi aussi cela me fait du bien d’echanger avec vous.

      1. J’ai jamais utilisé de what’s app.
        Mais je suis plutôt pour aussi. ^^
        J’espère juste qu’on peut toujours relire les conversations plus anciennes… :)

    1. Pascale >> Oui on avait parlé des corps flottants et effectivement, lorsqu’ils ne sont plus un problème, on ne les voit plus. Et on a même l’impression d’en avoir moins.
      Pourtant, j’en ai pas mal.
      Et j’ai beaucoup angoissé au début.
      Cela dit, je me suis curieusement fait plus vite aux corps flottants. Je pene qu’il y avait plusieurs facteurs: j’étais plus jeune donc plus vite insouciant et j’avais de plus gros problème à gérer (problème d’argent et d’appartement).
      Je pense que ces facteurs ont joué dans l’accélération de mon habituation.
      Ah ! Il y a aussi le fait que les acs ont plus une sale image. Il y a plus d’article de gogo et sensationnels avec des titres racoleurs du style « les acouphènes. Un symptôme qui rend fou ! » ou « cette maladie qui gâche la vie de millions de gens ».
      Ce genre de titres qui donnent l’impression que c’est terrible et qu’on n’y arrivera jamais. ^^

      En revanche, j’ai trouvé des témoignages alarmistes sur les acouphènes mais aussi sur les corps flottants.

      Moi aussi, ça me rassure d’en parler avec vous. J’ai l’impression d’être dans ma petite bulle. ^^

    2. Bonjour à tous et à toutes,

      Oui n groupe what’s app serai super . Cela me faut du bien de pouvoir vous lire et discuter avec vous. Pascale je suis d’accord avec toi sur le fait de filtrer car j’ai Également des corps flottants et je ne les vois plus du tout sauf en cas de fatigues. Pareil pour les acouphènes, j’ai réussi pendant deux jours à Nevers plus les entendre. Et pourtant comme cité avant, cela fait deux ans et demi que j’en. Oui en effet avant ils ne me gênaient pas. Et depuis deux mois ils augmentent fort puis redescendent puis d’autres sons ou ultra sons passent puis partent et reviennent. Du coup je me rattache à l’espoir car ont peut s’en sortir. Pareil pour toi Audrey ou steiner je crois en vous, tenez le coup. Oui c’est dure, oui c’est l’enfer mais une chose est sûr, nous allons nous en sortir. Si parfois vos acouphènes sont moins fort alors cela veux bien dire que vous pouvez faire en sorte que le cerveau filtre le son pour le mettre ailleurs. J’en suis sûr . Alors courage un jour il y aura des solutions et voir des remèdes.

      1. Demc >> Oui en plus, je crois que tes acs ont augmenté à cause d’un nouveau trauma ?
        J’imagine que tu as dû avoir un gros coup de stress, en plus. Je ne sais pas si ça a pu jouer…

        Et oui pendant 2 ans, ils ne te gênaient plus. Tu les oubliais parfois ? Tu te disais « Ah oui j’ai des acouphènes, c’est vrai », ou des trucs du genre ? ^^

        Et merci ! J’espère qu’on ira tous mieux. :)
        Je me dis que le temps est notre allié dans ce cas là.
        Mais moi parfois, je me dis qu’on stresse trop dessus. J’imagine qu’il faut d’abord les accepter, puis ensuite viendra l’habituation avec l’oubli et, peut être, la diminution.

      2. Hello à tous !
        Donc, on a tous également, des corps flottants ??
        J’en suis à 10 mois. J’espérais qu’après 3/4 mois, ils seraient partis.. Mais je pense qu’ils ne partiront plus. J’ai accepté depuis pas mal de temps déjà (je crois) de faire avec ce îiiiii.
        Pas question qu’il me pourrisse la vie !
        Je fais ami-ami avec lui : seule solution pour qu’il se fasse oublier.
        Ok pour WhatsApp aussi. Courage à tous ;)

        1. Erelle >> C’est cool si tu t’y fais, quand même. :)
          Ça te gênait au début ? Je veux dire, tu pouvais entendre ces sifflements dehors ? Devant la télé ?

          Mais oui, faire copain copain est plutôt judicieux.

  12. Ce que j’aime bien c’est qu’on se remonte le moral ici :).
    Pour le whatsapp on fait comment pour ne pas laisser nos numéros sur ce site ? On les envoie sur le mail de Steiner ou il y a plus simple ? Oui je sais je suis un peu nulle en réseaux sociaux…

      1. Ah ben non ça doit pas marcher :-(
        Steiner si tu es d’accord on peux t’envoyer nos numéros et c’est toi t’occuperas de créer le groupe et ajouter les personnes?

  13. Steiner,

    Oui, je les entends quasiment partout. Mais c’est vraiment quand je suis chez moi que ça me gêne le plus.
    Je n’ai jamais été très patiente, mais là va falloir que je le sois je crois

    1. Audrey >> Oui c’était comme ça pour moi, au début. En fait, les 2 premiers mois, je ne tenais pas en place. Je ne pouvais pas rester chez moi.
      Aujourd’hui, ça a changé. Je suis plus triste quand je suis dans un endroit calme mais à l’extérieur.
      Bon, ça m’agace chez moi aussi (j’ai encore du mal à me concentrer devant un film), mais je me dis que je peux contrôler le bruit ou l’absence de bruit, chez moi.

  14. Bonjour à tous,

    Ces acs sont un vrai mystère. Ils se sont fait très discrets pendant 3 jours – et tout de suite le moroal remonte – mais un sifflement aigu m’a réveillée cette nuit et a fait remonter l’angoisse en flèche. Ce matin, pas mal de friture et l’humeur qui va avec , morose.
    Alors, pourquoi ce sifflement aigu cette nuit alors que je me sentais détendue ? Mystère …
    Parfois, je me demande si cela ne serait pas des mini-tempêtes cérébrales (un genre d’épilepsie mais moins grave et moins impressionnant).
    Steiner, je t’envoie mon numéro de tel pour le groupe WhatsApp ?

    1. Pascale >> Oui ne t’inquiète pas. Ça arrive les sifflements bizarres qui viennent et qui partent.
      Ça me l’a déjà fait et en pleine nuit aussi.

      Bah d’ailleurs, ce matin, je me suis mal réveillé et j’avais un acouphene plutôt pénible, puis, je me lève et il a disparu…

      D’accord pour le numéro.
      J’espère que j’arriverai à faire fonctionner ça sur la tablette. ^^

  15. Bon j’ai installé whatsapp sur ma tablette. J’ai créé un compte via mon numéro de téléphone.
    Du coup, je ne sais pas comment ajouter des gens.
    J’imagine que c’est via vos numéro de téléphone ?

    Si vous préférez, il y a discord aussi. :)

  16. Salut à tous,
    Cette nuit sifflements sans arrêt…
    Et puis ce matin en me levant, il faisait beau, j’ai tt ouvert chez moi, j’ai mis la musique, mes filles étaient de bonne humeur, et là plus de sifflements du tout…
    J’ai commencé à prendre des notes journalière sur un carnet.
    Bonne journée à tous

    1. Florian >> Du coup, oui, tu arrives à bien les inhiber. Enfin… si on peut dire. ^^
      Cela dit, il m’arrive d’avoir des acs un peu plus faibles (parfois le matin ou plus rarement le soir, avant de dormir).

  17. Sinon, ça y est ! On a créé un groupe sur Whatapp qui nous permet d’échanger un peu plus en temps réel.
    On est déjà quelques uns dessus.
    Vous pouvez m’envoyer votre numéro à mon adresse ici:

    steiner11ap@gmail.com

    N’hésitez pas ! :)

  18. Allez zou ! je me glisse dans vos conversations qui m’ont permis de zapper un peu mon angoisse grandissante le temps d’une soirée.

    Ca me fait du bien d’en parler avec de vrais intéressée ( c’est vrai que même devant un ORL je me dit  » pffffff, mais mec, tu ne sais pas ce que je vis !!!!).

    Alors voilà, je vous dit tout ou presque :

    Ecoute de musique au casque pendant des années , souvent, beaucoup, FORT …. étant passionné de musique et étant musicien egalement.

    Il y a 4 mois environ, suite à une année tumultueuse et suite au mixage INTENSIF et déraisonnable de ma musique. J’ai passé plusieurs jours avec cette phrase en tête  » oulaaaa, j’ai les oreilles qui saignent là ». Grosse hyperacousie , puis quelques jours après, prise de conscience d’un sifflement à l’oreille gauche, detectable surtout dans le silence et… la nuit. Pleurs, angoisse et tout le packaging. Puis, prise de conscience d’un leger bourdonnement dans la même oreille( genre camion garé dans la rue).

    Deux rendez vous ORL qui m’ont laissé sceptique voire un peu en colère… Et 2 mois plus tard , alors que je sentais une amelioration ( ou habituation ?), j’enlève comme un con mes bouchons d’oreilles lors d’un grosse fete techno. Le lendemain : Horreur. impressions que mes acouphènes ont augmenté et pire encore l’apparition de legers sifflement dans l’oreille droite ( plus dans la « partie droite du cerveau » je dirais).

    C’était à Noel… JOYEUX NAEL !

    Depuis mi-janvier, je voyage dans le Mexique. Histoire d’oublier un peu tout ça. Petites remisions mais une hyperacousie quasi constante.

    Et donc, il y a 4 jours, content d’aller voir un ami en concert, j’oubli mes prothèses sur mesure ( bouchons -20db). Et décide de…. ne pas retourner chez moi les chercher. QUESTION : Pourquoi peut-on être parfois aussi con ?

    Et donc voilà,depuis ce concert ( pas bien méchant en fait) les fameux sifflements légers mais très aiguës sont detectables à present même pendant la journée. Donc voici un peu mon mood de ce soir : idées suicidaires, grosses angoisses, appelle à maman, investigations intensives sur le net, en faisant bien attention de toujours écrire le mot « espoir » dans mes recherches. Et je tombe sur votre petit groupe naissant.

    Ce serait un plaisir d’échanger avec vous. Et déja : Merci pour vos messages ! Ou habitez-vous ? une rencontre serait peut être pas mal non?.

    Ces jours çi, j’ai pris moins soin à mon alimentation, surtout le soir. Et j’ai entendu dire que c’était très important pour que la nuit, le cerveau ait suffisamment d’apport en énergie pour bosser sur ce fléau acouphénique. Bien sur, j’y vois un lien. Ce soir, PAS DE TACOS !!! : mais une bonne bouffe simple et franchouillarde.

    En espérant que le meilleur est a venir, pour moi et pour vous. A très vite j’espère.

    JuanX, 33 ans, en détresse ce soir mais ayant je crois une bonne capacité de résilience. Fingers crossed !

    1. Bonjour Juan,
      Ce blog va te redonner le moral. Oui, gardes bien ce mot espoir, toujours ancré en toi. Car tu verras, ça s’arrangera, comme pour nous tous. Le plus dur c’est le début. Ensuite, ça va toujours mieux. Lire et relire Jérôme, aide beaucoup les premiers temps. Puis, tous les témoignages montrent que tu n’es pas seul. Que les acs, on peut les « dompter » ; qu’ils peuvent partir, comme ils sont venus. Courage à toi.
      Ça va aller de mieux en mieux

    1. Bin interdit, peut être pas. Mais je trouve qu’il n’y a pas assez de prévention, et pas assez de restriction.
      Je sais que tu peux activer une option de limitation du son sur certains smartphones, alors que ça devrait être imposé.

      Et oui, je pense que beaucoup de musiciens ont des acouphènes.

  19. Bonjour Juan,

    Viens nous voir sur whats’app, cela fait vraiment du bien.
    Et maintenant, je crois que tu as compris, garde toujours tes bouchons d’oreille en concert.
    a bientôt !

  20. Bonsoir à toutes & à tous,
    Tout d’abord, je me sens rassuré de voir que je ne suis pas le seul à souffrir d’accouphènes et je dois dire que si je me retrouve sur ce site en ce jour, c’est car ces derniers me gênent, comme vous d’ailleurs.
    En effet, depuis début Janvier 2019, suite à des évènements difficiles dans ma vie (perte d’un proche, deux accidents de la circulation assez graves) & examens, j’étais devenu intolérant aux bruits qui m’entouraient (Pourquoi ? Je ne sais pas, sûrement l’énervement), et j’ai eu la bonne idée (ironique) d’acheter un casque anti-bruit pour être sûr de m’isoler et *patatra*, en l’espace de 10 secondes je me suis dit « Mais qu’est-ce que sont ces bruits alors que je ne suis sensé ne plus rien entendre » : j’avais pris conscience de mes accouphènes alors qu’avant je n’y faisais pas attention.
    De ce fait, depuis un mois j’ai du mal, je n’ai plus autant de pêche qu’avant, et limite lorsque le moment du dodo approche, ça en est devenu une sorte d’épreuve (vais-je réussir à dormir correctement).
    Je me demandais donc, en tant que « novice » de ceux qui « entendent » leurs accouphènes ce que je dois faire, même si bien entendu j’ai lu la plupart des commentaires ci-dessus, du type quel est le bon spécialiste chez qui aller… (j’ai fait des séances d’ostéopathie mais ça n’a pas l’air d’avoir fait grand chose)
    En remerciant par avance les éventuelles futures réponses :-)

    1. Coucou Axel!

      Comme toi je souffre d’acouphènes depuis peu (le 31 décembre 2018 très exactement). Au tout début je l’ai très mal vécu. J’angoissais a l’idee De rentrer chez moi, à l’idee D’aller dormir. J’ai vécu quelques semaines terribles. Et puis j’ai trouvé ce forum qui m’a redonné de l’espoir.
      Tes acouphènes sont récents, alors essaye de ne pas trop y penser (je sais c’est facile à dire), et surtout je pense que la 1ère étape est d’aller Voir un OrL.
      Plus tu t’en détacheras et moins tu les entendras. Courage!!

    2. Salut Axel. :)
      Et malheureusement, bienvenue ici. ^^
      C’est curieux ton anecdote de découverte d’acouphènes. Ça veut dire que, maintenant, tu les entends en permanence depuis leur découverte ?
      Ce n’est pas la première fois que je mis ce genre de truc. :)
      Sinon c’est difficile de repondre à ta question sur quel spécialiste se tourner. Il faut d’abord trouver un orl à l’écoute. Après, c’est un peu plus compliqué car c’est parfois le parcours du combattant pour savoir où consulter.
      Tu as fait l’osteo. Tu peux faire vérifier ta mâchoire par un stomatologue. Ça peut jouer dans quelques cas.

      Sinon tu peux nous rejoindre sur notre nouveau groupe sur whatsapp. Il suffit juste que tu envoies ton numéro de téléphone sur mon mail: steiner11ap@gmail.com

  21. Bonjour à tous
    Je vous lis depuis un petit moment et je me décide à vous faire partager mon histoire. Pour pouvoir en discuter, échanger, débattre. Et pourquoi pas s’apporter des solutions, pour peu que certains d’entre vous aient le même vécu acouphénique que le mien !

    Voilà comment tout a commencé pour moi, il y a un peu plus de 7 ans.
    Un matin au réveil, grosse sensation d’oreille bouchée (à gauche). Par la suite des douleurs apparaissent. Diagnostic : otite externe. Cette otite je la traine un bon moment, et j’entends nettement un sifflement très aigu au loin. Je consulte un ORL : inflammation du tympan, il me donne un traitement et m’assure que cela va passer. Et effectivement ça passe : un mois sans acouphènes. Puis ça recommence. Toujours un sifflement aigu. Nouvelle consultation, cette fois je n’ai rien, l’audition est parfaite. Pourtant le sifflement persiste, sauf que je ne le situe plus comme avant à gauche, j’ai la sensation de l’avoir dans la tête. Puis ça passe. Et ça recommence. Depuis, j’enchaine des périodes où l’acouphène est très présent et me gêne beaucoup, avec des périodes où je l’entends mais très loin et je parviens à l’oublier facilement, mais aussi des périodes où je n’ai absolument rien. Ces périodes de calme peuvent aller de 1 à 10 jours. Mais inlassablement, l’acouphène finit par revenir.

    Je pense depuis le début, et vu sa disparition totale parfois, que le phénomène est réversible. Donc je me décide à explorer des pistes : suppression du café, de l’alcool, du tabac (je fumais très peu), régime alimentaire, sport, bruit blanc, ginko biloba, ostéopathie, etc. Aucune de ces pistes ne m’a amené un réel soulagement. L’acouphène peut très bien disparaitre alors que j’ai bu 3 tasses de café, de l’alcool, ou au contraire apparaitre alors que je ne n’ai rien fait de tout ça.

    J’ai également constaté les choses suivantes :

    – L’acouphène, lorsqu’il disparait, je me couche avec, et je me réveille sans, et c’est parti pour plusieurs jours de tranquillité.
    – Lorsqu’il réapparait, je me couche sans et je me réveille avec, tout doucement il s’installe.
    – Parfois, il réapparait le matin, mais j’arrive à le contrôler. Je me lève sans y prêter attention, je mets un bruit de fond, je me douche, je mets les écouteurs, je pars bosser j’arrive au boulot et c’est passé.
    – Je suis allé voir récemment un ORL, j’avais deux bouchons de cérumen, il m’a donc fait un nettoyage avec une poire. Dès le lendemain matin, l’acouphène avait disparu. Ça a duré une bonne dizaine de jours, avant de le voir ressurgir progressivement. J’ai constaté la même chose à nouveau il y a quelques semaines, suite à une otite avec bouchon de cérumen à l’oreille droite. Là aussi les acouphènes ont disparu dès le lendemain.
    – Je constate également et très clairement que lorsque je bouge ma mâchoire, que j’avance les dents du haut et que je serre, le sifflement devient plus aigu, plus éloigné, et en maintenant cette position autant que je peux, l’acouphène s’est éloigné et ne me gêne quasiment plus pendant un certain temps. Cette méthode permet de me soulager mais n’est que temporaire. J’ai aujourd’hui une gouttière et là aussi quand je la mets, et que je serre bien les dents, mon acouphène diminue fortement, mais je ne peux pas tenir une telle position bien longtemps.
    – Quand je presse avec mes doigts sur l’arrière de mon crâne, au-dessus de la nuque, l’acouphène diminue. Si je combine cela avec le mouvement de la mâchoire cité plus haut, j’arrive quasiment à l’annulation de l’acouphène pendant quelques secondes. Dès que je relâche, il revient inlassablement.
    – Enfin dernièrement, je suis allé voir un concert, et dès le lendemain, absolument plus aucun sifflement, et ce pour plusieurs jours de suite. Pareillement après un match de foot, où je vais dans le « kop », le bruit assourdissant pendant tout le match annule mon acouphène, parfois juste une heure, parfois pour plusieurs jours.

    Je teste actuellement la méthode des protéodies du Dr AIME, sans succès pour le moment. J’ai aussi testé l’hypnose sans grand succès également. Prochaines étapes : ostéopathie crânienne, médecine chinoise, homéopathie, sophrologie.

    J’espère par mon témoignage pouvoir donner des pistes à certaines personnes qui vivraient la même situation, et pouvoir échanger éventuellement sur des similitudes, pourquoi pas s’entraider.
    Mes excuses pour le pavé et bonne lecture .

    Jérémy

  22. Bonsoir à tous !

    Ravi de vous lire et surtout des témoignages positifs !

    C’est rassurant !

    Je suis un habitué des trucs bizarres ! j’ai des acouphènes depuis 1 mois, assez fort je pense mais j’arrive à les gérer pourquoi ???

    C’est lié à mon histoire :

    Episode 1 :

    2006 douleurs à l’anus, zut une hémorroïde ! allez chez le doc !

    Suppositoires, pommade etc çà passe pas ! je fais une obsession !
    Je vois tous les proctologues de paris rien de rien !
    Ma douleur comme-çi j’avais une flamme dans l’anus vous imaginez bien !

    Là je trouve un doc qui mets un nom à ma douleur : Algie pudendal ! pas vraiment de traitement !

    Là je sombre ! de doc en doc, d’infiltration, de kine etc pendant 2 ans on m’a gavé de médocs mais rien là douleur est là !

    Inimaginable mais figurez vous, je me suis habitué car j’ai une femme et des enfants, petit à petit j’ai appris à vivre avec cette douleur et petit à petit elle a disparue – 5 ans !

    => La part du cerveau et de la douleur… Aucune explication
    Hypocondriaque ? mon cul lol

    Episode 2 :

    2015 je me reveille, fatigué, je peux rien faire, je vais voir mon doc et lui explique car en plus j’avais mal aux dents lol !
    Radio dentiste rien => c’est dans votre tête

    Puis un matin je me lève et là du mal à voir, les docs m’avaient mis dans la tête le coté hypocondriaque sauf que là le matin je voyais plus lol => direct chez le doc ( Vlà encore l’hypocondriaque)

     » Ecoutez monsieur, il faut apprendre à vivre avec les hauts et les bas, j’ai l’impression que vous me décrivez un diabète d’enfant mais à 45 ans c’est impossible d’ailleurs on a fait une prise de sang suite à votre credit immobilier et nickel ! »

    « Docteur, je vous dis que je ne vois pas bien »

    « Ecoutez je vais prendre votre glycémie pour vous faire plaisir ! »

    « …..merde 5g, mon appareil doit deconner, je vais changer…..zut zut zut vous devez vous faire hospitaliser vous ne passez pas la nuit  »

    45 ans diabétiques type 1 insuline dépendant !

    Episode 3 :

    « Docteur j’ai mal au ventre ! »
    « Vous somatiser car vous vivez mal votre diabète  »
     » Vous avez dit la même chose quand vous avez découvert mon diabète  »
    « Oui c’est vrai, on va faire quelques prises de sang  »

    Verdict : Maladie de Biermer lol => on m’envoie de la B12 une fois par mois

    Episode 4

    Depuis 1 mois :

    « Docteur j’ai l’ oreille gauche qui sifflent ! »
     » c’est votre diabète »
     » Non c’est pas mon diabète »
     » Avec vous je me méfie IRM  »

    Verdict : Boucle vasculaire au niveau de l’oreille gauche !

    J’espère que j’ai fini la saison mais tous ça pour vous dire, sérieux l’acouphène c’est chiant moi ce qui me fait le plus « chier » c’est que j’enchaine mais si je devais garder qu’un episode le moins douloureux ! je garderai l’acouphène car c’est vivable chiant mais on arrivent à vivre avec !

    J’aimerai qu’il disparaisse en appuyant sur le bouton mais non ça marche pas comme ça ! disons que mes autres problèmes m’apprennent à relativiser?

    Pourquoi j’ai écris ici car ça respire un peu la joie !
    Sur tous les forum que j’ai parcouru je ne recherche que du positif, sinon on sombre vite. L’algie pudendale le pire truc que j’ai eu dans ma vie m’a fait découvrir un truc : on survit même à l’intolerable et le temps arrange tout !
    ( sophrologie m’a bcp bcp aidé mais c’est pas 5 séances qui aident mais bcp plus)

    Désolé pour les fautes, mais écrire m’a fait du bien !

    En espérant apporter un peu de courage !

  23. Bonjour c est vrai que vous donnez un peu d espoir… pourtant je suis passée par là déjà deux fois… en 2000 concert de rock je suis sortie de là avec un acouphène à 16 ans… On s habitue. C est long mais…on finit par s y faire..2014 je débroussaille un terrain paf ! J aggrave mon cas… on s’habitue la vie se remet peu à peu je fais attention mais pas assez le 25 janvier 2019 je travaille depuis 5 mois sur une machine bruyante 6 mn 6 fois par jour soit Max 40 mn étales sur la journée parfois 20 mn seulement à 90 db j’acheté un casque protecteur « au cas où » et commence à le porter, puis le jour où je ne le porte pas c à dire 3 jours après j’aggrave mes Acouphènes.!?! Je suis déjà passée par là et je sait combien de temps cela peut prendre et que l’on finit par ne p’us Y prêter attention la journée et le soir pour dormir trouver des techniques pour s endormir. Mon 3 eme épisode pour la même raison c’est dur très très dur mais on vas s’en sortir!

    1. Moi c’est la 2 fois. Après une otite et ensuite après une grosse période de stress. J’ai maintenant des acouphènes extrêmement aigus, avec des fréquences tellement nombreuses que ça s’apparente à un bruit blanc très sale. Bref, mon épisode 2 date de 1 an et les acouphènes sont toujours la, mais l’esprit apprend petit à petit à les accepter. C’est long mais le processus d’acceptation et d’habituation a lieu. Je comprends donc ton état d’esprit mais ça va s’arranger comme les 2 fois d’avant !

  24. Prez >> Coucou Prez. J’espère que tu t’y habitueras à nouveau.
    Je ne sais pas encore ce que ça fait de s’habituer. C’est encore relativement récent pour moi.
    Tes acouphenes étaient un peu forts les 2 premières fois ? Sifflements très aigus aux 2 oreilles’? Tu t’es habitué au bout de combien de temps ? Ça a été très dur quand même pour s’y habituer ?

    Je souhaite de tout coeur que tu surmonte ça une nouvelle fois. Et j’ai vu pas mal de gens qui ont aggravé leur cas. Leurs acouphènes se sont calmés de nouveau quelques mois après…

    1. En fait j ai mis beaucoup de temps la première fois, mais j étais isolée en étant à l école en pensionnat. La deuxième fois je ne sait pas vraiment combien de temps mais un bon 6 mois/1 an sans aide extérieure mais entourée par ma famille marié et enfants. Cette fois ci ça fait un mois et demi et je suis partie directement chez une psychologue qui pratique l hypnose je prend antidépresseurs et je fait des séances d’ostéopathie j attend un rdv au chu de Lille pour voir ce que propose l’équipe pluridisciplinaire. Il faut se dire que l acc est la , l’accepter comme étant partie de nous , c est la clef d une qualité de vie meilleure et même normale !! Ne pas focaliser et garder l’espoir en la science et en notre corp, qui sait peut être partiront ils un jour?
      Avant cet acouphène qui vient se rajouter j avais deux ou 3 sons différents et je me concentrais sur un seul ce qui fesait disparaître les autres. Là je n y parviens plus c’est ce qui est déroutant. Au moment du coucher penser fort à nos projets à ce qu’on aime à ce qu on a fait dans la journée , bien respirer et focaliser sur nos images mentales pour faire disparaître le son. Courage

  25. Bonjour, je recherche un orl sur Nantes qui connaît BIEN les acouphènes et qui ne me propose pas un rendez vous dans 6 mois. Merci de vos suggestions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *