J’ai fait un jeûne

Rencontre d’une personne cet été qui m’a racontée son jeûne de 10 jours puis un collègue qui termine juste son jeûne de 30 jours… J’ai trouvé ça assez intéressant et cela m’a bien donné envie d’essayer histoire de tester si un jour je peux faire une grève de la faim 😉

Les objectifs

Pas d’objectifs vraiment définis, plus pour le challenge de ne pas manger du tout pendant 1 semaine, pour voir ce que ressentent ceux qui font la grève de la faim. L’idée de ré-génération/ré-initialisation du corps me plait pas mal aussi. J’ai bien 2 ou 3 kilos en trop mais je sais qu’on les reprend en général directement à la fin du jeûne.

La préparation

pile de livresJe commence à me renseigner 2 mois avant le début afin de connaître tout ce qu’il y a à savoir sur le sujet. Il apparait que l’avant (la descente alimentaire) est très importante et que l’après (la reprise alimentaire) encore plus. Presque plus que le jeûne en lui même. Donc on me passe quelques bouquins, je m’abonne à quelques news letters et je discute pas mal avec les 2 personnes qui ont déjà fait un jeûne.

Je regarde mon agenda et fixe le jeûne tant bien que mal du mercredi 8 au mercredi 15 janvier 2020 entre les anniversaires et les week-end potes. Je prévois 2,5 jours de descente alimentaire et 3 ou 4 jours de reprise.

Il faut savoir que lors d’un jeûne, on peut avoir les symptômes suivants : une mauvaise haleine, des malaises vagaux, de la tachycardie, une baisse de la tension, une augmentation des pulsations cardiaques, des maux de tête, des douleurs stomacales, des nausées, une chute de la vitalité… sympas… j’ai hâte 😀

La descente alimentaire

Descente à ski légumesFinalement je commence la descente alimentaire un peu plus tôt que prévu, j’ai très envie de commencer… Je décide de ne plus manger les soirs des vendredi, samedi et dimanche puis de ne manger que liquide les lundi et mardi afin de ne plus rien manger le mercredi.

La descente alimentaire a pour but de réduire les problèmes de mal de tête, de faim, de crampes d’estomacs, etc

Zéro problème pour ne pas manger les 3 soirs. Même si je fais à manger pour mes enfants, c’est la fin des vacances scolaires et chacun mange un peu ce qu’il veut (les restes, omelettes, etc). Je ne fais donc pas de cuisine pour ces repas là. Même si j’ai un peu faim cela ne me coute pas. Je pensais me réveiller la nuit par la faim (cela m’ait déjà arrivé 2 ou 3 fois) mais pas du tout. Ne pas manger entre 14h et 9h le lendemain correspond finalement à un type de jeûne (le jeûne intermittent qui indique de ne pas manger pendant 16h d’affilé).

C’est une autre histoire le lundi matin. Je n’ai pas mangé depuis le dimanche midi, cela sent bon le pain grillé dans la cuisine et j’ai une « petite » faim qui arrive dès le réveil. Je me suis fixé de ne boire que du gazpacho pendant les 2 jours, de cette façon pas d’éléments solides, pas de féculents ni protéines animales. Je bois donc 2 petits verres de gazpacho. C’est plutôt bon sauf que dans ces conditions, l’ail est un ingrédient de trop je trouve 😝 Et puis avec l’odeur du pain grillé et du beurre fondu dans le nez… Arghhhh… Bon j’arrive au boulot et là on me dit : « Y’a trop de fibres dans le gazpacho pour la descente, il ne faut que des jus, même sucrés »… Allons bon… J’en bois quand même quelques goulées dans la matinée et file acheté du jus de raisins sur la pause déjeuner pour ces 2 jours.

Le lundi après-midi je commence à avoir bien faim. Une gorgée de jus de raisins semble l’apaiser un peu. J’en bois 3 gorgées dans l’après midi.

Finalement je n’en boirai pas le soir car je décide de commencer dès le mardi matin! Yahoooooo!

Le jeûne

GargouillisMardi 07/01 : 1er jour J’ai faim.

J’ai faim mais honnêtement ce n’est pas insurmontable, du tout. Je n’ai pas mangé d’aliments solides depuis le dimanche midi. A partir d’aujourd’hui je ne vais boire que de l’eau pendant 7 jours. Je prévois de boire 1.5litre d’eau par jour. Apparemment il n’en faut pas plus sinon on fait trop travailler le foie et les reins. Il n’en faut pas moins car il faut pouvoir évacuer les déchets. Je prends un petit pot de miel que je garde dans la voiture au cas où j’ai une grosse faiblesse au volant mais je ne compte pas m’en servir. J’étais prévenu que l’haleine n’allait pas être terrible durant toute la durée du jeûne, on ne m’a pas menti, cela a déjà commencé :-) Enfin c’est plutôt la bouche pâteuse plutôt qu’une mauvaise haleine.

Petite balade à la pause déjeuner ce midi. Plutôt agréable malgré la pluie et les odeurs de tous les restaux et boulangeries sur mon chemin… gloups…

Je suis tout de même assez faiblard. Mon collègue vient de me dire que j’avais une petite mine. Aux dires de certains, je devrais péter le feu dans moins de 2 jours quand la phase « cétogène » va s’enclencher.

Petite tisane fruits rouge le soir pendant que mes enfants mangeaient des pâtes bolognèse… Endormi vers 22h, réveil à 1h du matin pendant 30 min et rendormi jusqu’à 7h.

FaiblesseMercredi 08/01 : 2ième jour La faiblesse++ me gagne

Je suis faible. Je pensais avoir des crampes d’estomac ou d’autres douleurs dans le ventre mais, en fait, je n’ai pas plus faim que d’habitude quand j’ai faim avant de manger, ce n’est pas plus fort que ça. En revanche je suis vraiment faible ce matin. Je décide de boire un jus de citron… à la même table que le pain grillé rempli de beurre fondant que se préparent mes filles, n’importe quoi… Car ça sent drôlement bon 🤗

Un peu plus de vitalité au fil de la journée mais pas encore le top. Le diner a été dur. Mes enfants ont fait une pizza maison et cela embaumait trèèèèès très bon dans toute la maison, jusque dans ma chambre. Dur. Ah oui j’ai décidé que je ne ferai pas à manger pendant mon jeûne donc ils devront se débrouiller pour les repas pendant une semaine.

fatigue faiblesseJeudi 09/01 : 3ième jour Toujours en pleine descente

Le réveil est dur, je me suis réveillé 15000 fois dans la nuit. La douche me fait du bien mais j’ai toujours cette faiblesse incroyable. Je fais tout à 2 à l’heure. Je commence à en avoir marre de boire de l’eau. Je ne trouve plus ça bon. Je décide d’emporter un demi citron au bureau pour aromatiser un peu ma bouteille d’eau. Je me rend compte que ce n’est pas la faim qui peut me faire arrêter cette expérience mais cette sensation de faiblesse qui est dans tout mon corps. Je commence à trouver cela même un peu dangereux de conduire. En me pesant ce matin, je me rends compte que j’ai perdu 3.3kg depuis lundi… gloups… cela explique sans doute aussi cette mollesse dans tout ce que je fais. J’espère que la phase «