Comment j’ai arrêté de fumer facilement

Haleine du fumeurBon le titre est un peu racoleur :-) mais cela fait maintenant 4 ans que j’ai arrêté de fumer très très facilement. Si facilement que cela en est incroyable pour presque tous les fumeurs autour de moi. Je crois que je peux maintenant en parler sereinement: l’arrêt de la clope n’est pas du tout ce que l’on croit. Et quand je fais le tour de ceux qui ont arrêté, beaucoup ont arrêté plutôt  facilement.
Voila l’histoire:
A 18 ans j’ai commencé à fumer, et j’ai commencé à fumer un paquet par jour dès le premier jour (n’importe quoi ce jeune…), je n’ai pas diminué ma consommation pendant 16 ans. J’ai arrêté pendant 6 mois au bout d’un an de cigarettes mais je ne sais pas trop pourquoi. Aucune autre tentative d’arrêt.
Le dimanche soir du 16 juin 2008, j’écrase ma dernière cigarette sans le savoir. En effet, après l’avoir fumée comme toutes les autres, je rentre dans la maison après ma clope du soir. 5min après, sur un coup de tête je dis à ma compagne : « Aller… j’arrête de fumer ». Elle m’a regardé un peu interloquée. J’étais un gros fumeur et ne parlais jamais de m’arrêter. Depuis c’est ce que je fais : j’arrête de fumer.
Un paquet par jour pendant 16 ans, cela signifie que j’ai fumé environ 116 000 cigarettes, soit 5 800 paquets de 20. En comptant 5.30€ le paquet en moyenne (et oui ils étaient moins cher avant), j’ai dépensé 30 700€… Depuis en ne fumant plus, jusqu’à aujourd’hui, j’ai économisé 8 000 €. Bon je vous le dis tout de suite, je ne sais pas où est passé cet argent puisque bien évidemment je ne l’ai pas mis de coté :-)

Qu’est ce qu’il s’est passé dans ma tête ce soir de juin? Je n’en sais rien. Un raz le bol sans doute. Étant fumeur, j’ai souvent pensé à ce que serait ma vie sans cigarettes. Ma réponse: une angoisse permanente. Il m’était impossible d’arrêter. J’avais déjà un peu analysé ce qui me gênerait dans le fait d’arrêter de fumer. Il en ressortait principalement 5 situations qui me paraissait impensables sans cigarette.
– les trajets
– les pauses café au boulot
– la récompense à un travail, ou partie de travail, terminé.
– les soirées arrosées
– la satisfaction sublimée par la cigarette

Bien sûr je ne fumais pas uniquement lors de ces circonstances, ça serait trop facile et surtout j’aurai fumé beaucoup moins. Ces 5 situations à elles-seules m’empêchaient de penser à l’idée d’arrêter. Je m’explique.
Les trajets : je partais travailler au boulot soit en voiture soit en vélo. A chaque fois que je montais dans une voiture j’allumais une cigarette (à part lorsqu’il y avait des enfants dedans et bizarrement, dans ce cas là, ne pas fumer ne me gênait pas). J’avais l’impression de m’ennuyer si je ne fumais pas!
Les fois où j’allais en vélo c’était pareil, c’était souvent parce qu’il faisait beau, donc tout naturellement la petite clope s’imposait pour profiter de tout ça… évidemment.
Les pauses cafés : là, tous les fumeurs savent que « café » est obligatoirement associé à « cigarette ». Je connais très très peu de fumeurs qui peuvent prendre un café sans clope. Ils préfèrent renoncer à un bon café dans un resto parce qu’ils ne peuvent fumer en même temps. Ils échangent même avec joie un très bon café dans une pièce chaleureuse contre un café de machines infectes, dehors, dans le vent et le froid mais avec une cigarette.
J’étais dans ce cas là…
Les récompenses : quoi de mieux lorsque vous avez fini un truc un peu pénible de fumer une clope pour apprécier pleinement votre « œuvre »? Que cela soit un dossier urgent à finir, le classement de vos papiers qui trainent depuis des semaines, une bonne dose de ménage ou le montage d’un meuble suédois, la cigarette est LA récompense. Et c’est vrai qu’elle est bonne celle là aussi.
Les soirées : là, il est possible de fumer son paquet en 5 ou 6h (en plus des cigarettes fumées dans la journée bien entendu). On est bien, détendu, on rigole, un verre, une clope, tout baigne quoi.
La satisfaction grandie par la cigarette : Vous êtes à regarder un coucher de soleil avec votre moitié, vous en allumez une parce que ce moment est vraiment géniale. Je pourrai même mettre cette cigarette avec celles qui vont « après l’amour » même si je ne le faisais plus.

Il reste à ajouter à cela le fait que je trouvais que les fumeurs étaient beaucoup plus cool que les non fumeurs (n’importe quoi…). Résultat : je n’avais pas spécialement ni l’idée ni l’envie d’arrêter.

Beaucoup de personnes rajoutent le coté dé-stressant au fait de fumer. A mon avis c’est faux.  En effet, si un truc vous prend la tête, ce n’est pas la cigarette que vous fumez qui va ne plus vous y faire penser. C’est même exactement l’inverse : vous allez y penser pendant tout le temps où vous fumer. Du coup vous n’allez même pas l’apprécier cette foutue clope : « tiens? elle est déjà fini? »

Il y a également des quantités d’autres raisons de fumer, elles sont toute recevables : les moments très durs de la vie sont les meilleures excuses. J’en reparlerai un peu plus tard.

La 1ère question est pourquoi arrêter de fumer?

pourquoi arrêter de fumerPourquoi arrêter de fumer? Là je crois que tout le monde est d’accord: la santé, l’argent, l’odeur, l’haleine,…
Pas la peine de parler d’argent, de santé ou même de cendrier froid dans la cuisine, tout le monde en bien conscient de tout cela. Par contre je vais juste dire un petit mot sur l’haleine du fumeur : lorsque je fumais, je pensais qu’une fois les dents lavés c’était ok, on était clean, on pouvait embrasser ses enfants ou même respirer à coté de quelqu’un dans un lit sans déranger. Et bien non… l’odeur vient de plus loin, des poumons. Et même après un gros brossage des dents, un bain de bouche et tout ce que vous voulez, vous puez. Par contre on ne s’en rend pas obligatoirement compte, je ne sais pas pourquoi personne ne nous le dit (?). J’ai embrassé mes enfants pendant très longtemps le soir après ma clope, pas un ne m’a dit que je sentais la cigarette… Depuis que je ne fume pas et que je dors avec une « petite » fumeuse (~5 cigarettes/jour) je me rend compte du désagrément que l’on cause aux autres. L’odeur de notre respiration est chargée de tabac froid et par conséquent pas du tout agréable…

La 2ième question est quand arrêter de fumer?

quand arrêter de fumerLa réponse est : maintenant.
Il ne faut pas se dire :
– oui mais là il s’est vraiment passé un truc grave dans ma vie, j’ai besoin de la cigarette
– oui mais là c’est l’été, les soirées barbecue arrivent au galop, j’arrêterai en septembre
– oui mais là on est jeudi, j’arrêterai lundi
– oui mais là il me reste encore une demi-cartouche, je ne vais pas la gâcher, j’arrêterai quand tous les paquets seront terminés
– oui mais là j’ai un bouton de moustique, j’arrêterai quand il neigera un mardi entre 10 et 11h dans le tiroir à chaussettes

Aucune de ces raisons ne doit être une excuse, aucune, même la première. Bon évidemment si vous êtes dans une geôle Nord-Coréenne, la tête dans un étau et qu’on vous demande si vous voulez une cigarette, fumez-là… de toutes façon ça sera votre dernière.

Voila les réponses aux excuses citées juste au dessus :

  • Vous trouverez toujours une bonne excuse pour continuer à fumer, toujours. Certaines ont évidemment l’air plus judicieuses que d’autres. Il y aura toujours des événements graves dans votre vie et plus vous vieillirez et plus vous en aurez. Alors avant que vous ne deveniez l’événement grave de vos enfants, arrêtez de fumer. (‘tain qu’est-ce que c’est beau ce que je viens de dire là)
  • On peut passer de très bonne soirée barbecue avec alcool, bons potes… sans cigarette. On peut en passer aussi des pourries mais ce n’est pas lié à la clope (je parle d’alcool car le fumeur l’associe souvent à la cigarette, comme le café).
  • Quelle est la différence entre un jeudi et un lundi? Le nom de la journée uniquement. Sinon c’est juste un jour comme les autres (ou une excuse pour retarder l’arrêt).
  • Vous ne voulez pas gâcher le reste de vos cigarettes? Que voulez-vous dire? Faut-il mieux qu’elles soient dans vos poumons ou dans la poubelle?

La 3ième question est comment arrêter de fumer?

Comment arrêter de fumerEn ne fumant plus ! (mais qu’est ce qu’il est drôle celui-là !) Et bien cette phrase n’est pas si anodine. Est-il plus simple de faire quelque chose ou de ne rien faire? Évidemment c’est de ne rien faire. Fumer est une action, cela vous demande d’être actif. Arrêter de fumer, c’est à dire « ne pas fumer » n’est pas une action, c’est passif. Il n’y a rien à faire, il suffit de ne rien faire. Si vous ne fumez pas au moment ou vous lisez ceci alors vous avez déjà arrêté, ce n’est pas plus dur que ça.

N’enviez pas les fumeurs, ayez pitié d’eux, ce sont eux qui vous envient ! Prenez conscience de ça. Quand vous voyez une personne qui a arrêté de fumer, quelle sentiment avez-vous? L’enviez-vous? Un peu non? Quand vous devenez non-fumeur, les fumeurs vous envient. Pensez à cela à chaque fois si vous enviez les fumeurs.
Il peut arriver, selon les groupes de personnes que l’on côtoie, que certains essaient de vous déstabiliser en vous affirmant que vous ne « tiendrez » pas, en vous proposant une cigarette régulièrement, etc. Ne vous laissez pas faire, ils sont jaloux de vous, vraiment, réfléchissez-y vous verrez. Ils pensent qu’ils ne peuvent pas arrêter et ne souhaitent pas que vous y arriviez (consciemment ou non), pourquoi vouloir vous refaire fumer sinon, pourquoi vouloir vous tenter? Gardez en tête qu’ils souhaiteraient être à votre place, ne les enviez pas, ce sont eux qui vous admirent. Ils envient votre courage et votre détermination.

La 4ième question : mon apparence?

l'apparence du fumeurComment ça mon apparence? La cigarette me donne des rides c’est ça? Elle me rend plus vieux? Oui, aussi, mais ce n’est pas de physiologie dont je veux vous parler…

Peut-être que tout le monde n’est pas dans ce cas, moi j’y étais, alors c’est pour cette raison que je peux en parler ouvertement. Je vais parler des fumeurs quotidiens, pas de ceux qui ne fument qu’une cigarette en soirée, même si, d’une certaine manière, cela peut également s’appliquer à eux.

Donc je pense que, d’une manière générale, le fumeur est fier. Et je dirai même plus, il est fier de fumer. C’est plutôt étrange mais je suis très persuadé de cela. Être fumeur induit que la personne est stressée, qu’elle a un besoin de se détendre. C’est pour cela qu’elle fume, à cause de son travail stressant, de sa vie stressante, de son mari stressant, de ses problèmes familiaux, de santé, etc. Supprimer la cigarette va supprimer implicitement ces images et donc réduire l’importance de la personne. C’est quand même la classe d’être stressé non. Pourquoi? Je ne sais pas trop. Peut-être que cela donne de l’importance au fumeur, peut-être que cela signifie, pour le cas du travail, que ce dernier est vraiment très important (ou très désagréable, ou très stressant, en tout cas très préoccupant ), qu’il est tellement difficile à gérer que la cigarette va l’aider dans sa tâche. Si tel est le cas, alors ne plus fumer va du même coup réduire cette impression aux yeux des autres. Le fumeur sera alors moins considéré, du moins il le pensera peut-être. Bien sûr il n’en est rien. Moi qui pensais cela (plus ou moins inconsciemment), je suis maintenant de l’autre coté de la barrière et je vois les choses vraiment différemment : les fumeurs sont comme les non-fumeurs, pas plus ou pas moins stressé, ils font le même travail, ils ont les mêmes soucis, il n’y a pas de raison.
Pensez-y : « Est-ce si gratifiant de fumer? »

La 5ième question est vais-je grossir?

Arrêter de fumer fait-il grossirSuite à certains messages, j’apporte une précision sur le fait de grossir lorsqu’on arrête de fumer. Ce n’est pas obligatoirement le cas !
Il faut cependant savoir que :

– fumer une cigarette consomme en moyenne 10 Kcal (200Kcal/jour pour un fumeur d’un paquet/jour). Je ne suis pas un spécialiste, ce sont des chiffres que j’ai trouvé sur internet.
– la nicotine augmente les dépenses en calories d’un fumeur de 13 % à l’effort et de 7% au repos par rapport à une personne « identique » ne fumant pas.

Ces deux choses font qu’un fumeur pèse en général quelques kilo de moins que s’il ne fumait pas. Ça ne va pas nous aider quoi…

Par contre vous pouvez facilement enrayer le problème sans trop de contraintes.
En effet, il suffit de savoir une petite chose toute simple : le manque de nicotine se manifeste notamment par une sensation similaire à celle de la faim, un espèce de petit ziguouiguoui dans le ventre qui ressemble à de la faim. Cette confusion fait que beaucoup de personnes grossissent pendant l’arrêt du tabac, elles mangent plus qu’avant, on dit qu’elles compensent. Pourtant ce n’est pas exactement cela. Elles sont plutôt trompées par le manque de nicotine qui semble leur dire « Tu as faim ». On peut donc confondre très facilement les deux. Il ne faut pas se laisser piéger. Une fois que vous savez cela, il suffit de ne pas manger pendant les 30sec qui vous font penser que vous avez faim. Ce n’est pas la faim, c’est le manque de nicotine qui se manifeste et dont un des symptôme est similaire à cette sensation. Lorsque j’ai arrêté de fumer je n’ai pas grossi car je savais cela, il m’a été alors plus facile de correctement identifier la sensation et de ne pas manger lorsqu’elle arrive. Pour ceux qui sont en train d’arrêter de fumer, observez-vous, combien de temps dure cette impression de faim? En réalité très peu de temps et elle est surtout très peu intense. Réfléchissez : cette durée est-elle surmontable? Cette intensité est-elle surmontable? Alors? Évidemment que c’est surmontable! C’est même ridicule tellement cette sensation est faible.  Vous avez déjà du surmonter des choses 1000 fois plus éprouvantes. Alors résistez-y 30sec, enfin je dis « résister » mais ce n’est même pas ça qu’il faudrait dire, il faudrait dire « oublier cette sensation 30sec ». C’est très très facile, vous avez déjà vécu des moments plus durs à surmonter que ça.

Ajouter un peu de sport deux fois par semaine (pas besoin d’en faire 20heures par semaine) et vous ne grossirez pas :-)

La santé

(ajout du 16/12/2013)
mutation adnBon, je pensais ne pas devoir en parler, mais suite à certains commentaires, j’écris finalement un tout petit paragraphe concernant les risques pour la santé.
Côtoyant une personne qui travaille dans la génétique, celle-ci m’a expliqué un truc qui fait que toutes les personnes souhaitant rester vivantes devraient ne plus jamais fumer : l’inhalation de fumée provoque des mutations de la séquence ADN au niveau des cellules pulmonaires. Qu’est ce que cela veut dire? Pour simplifier, cela veut dire que l’ADN présent dans vos cellules pulmonaires va être modifié par la présence de cette fumée et ceci à chaque bouffée de cigarette! Or l’ADN permet de dire à la cellule quel est son rôle et comment elle doit réagir. Des modifications dans le code génétique peut donc poser de gros problème. Pourquoi? Parce que TOUS les cancers commencent par une anomalie dans le code génétique…

Tentative d’explications :
si la mutation provoquée par la fumée modifie la propriété « couleur des yeux » de l’ADN d’une cellule pulmonaire, cela n’est pas très grave, puisque ce n’est pas le rôle de cette cellule : elle, son rôle, c’est d’être une cellule pulmonaire, pas un iris. La mutation, dans ce cas là, n’aura a priori alors aucun impact sur votre santé. Le problème survient notamment quand la propriété modifiée est celle indiquant quand la cellule doit mourir ou comment elle doit se multiplier (c’est le gène codant pour la protéine p53) Si la cellule ne meurt pas ou si elle se multiplie trop, une tumeur peut apparaitre. TOUS les cancers apparaissent suite à une anomalie dans la séquence d’ADN. On se rend alors compte que plus on fume et plus on risque de faire muter des gènes importants pour les cellules touchées. Et surtout, on se rend compte que la simple inhalation, unique, une seule fois dans une vie, d’une bouffée peut provoquer un cancer du poumon. C’est assez incroyable. Bon c’est un peu (beaucoup?) alarmiste car premièrement cela a peu de chance d’arriver pour une seule bouffée et que, deuxièmement, il y a des mécanismes internes complexes qui peuvent prendre en charge la réparation des dégâts. Mais, quoiqu’il en soit, une seule bouffée peut tout faire dégénérer ! On comprend bien alors que plus on fume et plus on prend des risques… mais ça tout le monde le sait ;-)

Une dernière chose

Surtout, soyez persuadé que vous ne fumerez plus jamais de votre vie, plus jamais, pas une seule bouffée, jamais, même « pour voir » ce que ça faisait : plus jamais de cigarettes, de cigares, de joints, de vaporette ou même d’une seule taff de tout ce qui se fume. N’oubliez pas que c’est votre première bouffée qui vous a rendu accroc. Celle que vous reprendrez aura le même résultat.
De plus votre fierté va être boostée. Je me rappelle que j’étais fier en allant au boulot, dans le bus, à me dire que j’avais arrêté, alors que personne ne me connaissait et que personne ne le savait. Vous verrez c’est très très agréable.

Respirer l'air purLa vie est vraiment plus belle sans cigarette : la sensation de liberté  est énorme. C’est fini d’avoir la poche gonflée par un paquet écrasé, d’avoir du tabac au fond du sac à main, de prévoir des paquets pour le weekend, d’aller à la gare le dimanche soir parce qu’on est en rade de clopes, de taxer ou de se faire taxer tous les jours, de se dire qu’on n’aura pas assez de clopes pour finir la journée, de se dire qu’il faut qu’on s’arrête dans un tabac, de dire « Attendez moi je vais acheter des cigarettes », de ne pas savoir où mettre ses mégots, d’avoir les doigts qui puent, de sortir dehors quand il pleut, d’avoir des gouttes d’eau qui tombent pile sur la cigarette qui font qu’elle se consume mal, de fumer dans le vent avec la clope qui ne brule que d’un coté, de faire froid aux autres habitants de la maison parce que vous fumez le bras par la fenêtre entre-ouverte en plein l’hiver, d’avoir des chewing-gums sur soi en permanence, de fumer des clopes préventives (genre fumer plusieurs cigarettes car on sait qu’on ne pourra pas fumer pendant plusieurs heures), etc. C’est même fini de se dire dire qu’il faut qu’on arrête de fumer…

Tout ça c’est fini… et le sentiment de liberté qui en découle est vraiment très très agréable.

Essayez, vous verrez.

Si vous avez des questions n’hésitez surtout pas.

Ah oui, j’aime bien cette phrase : « si vous voulez plus d’info sur le cancer du poumon alors… continuez à fumer.« 

Si cette page vous a aidé, faites un don en cliquant ici (du prix d’un paquet de clopes économisé par exemple), ça me fera plaisir ;-)
Pour cela vous aurez besoin de mon email : jeromax@gmhuhuhuail.com
Merciiii beaucoup !
Je vous aime ! ;-P

J’ai également créé une petite page où j’ai regroupé quelques images de campagnes anti-tabac qui m’ont paru intéressantes.

Une dernière dernière chose :-)

(ajout du 05/06/2014)
◄ ◄ Comme plusieurs personnes qui ont commenté cette page, j’ai moi aussi acheté le bouquin d’Allen Carr (lien sur l’image à gauche). On m’en avait parlé. Je l’ai acheté le lendemain de mon arrêt. Il est plutôt bien fait et pour le prix d’un paquet de clopes, ça ne vaut pas le coup de s’en priver. Il va également dans le même sens que moi et ça fait pas de mal de le relire de temps en temps si on a une petite baisse de motivation. En plus, il a écrit (pour simplifier) une idée par chapitre. Le livre comprend 23 chapitres, 23 chapitres qui prennent le problème par un autre bout. Par exemple, un seul chapitre parle de la santé, ce que je veux dire c’est qu’il ne s’étend pas sur ce sujet en particulier… Les exemples qu’ils donnent sont vraiment parlant, les analogies nous font dire « Je suis vraiment bête de fumer ». Bref, je pense que ça vaut le coup. Si vous ne pouvez pas vous l’acheter, faites-vous le prêter ;-)

Bon encore une dernière chose :-)

(ajout du 01/12/2017)
Il pourrait être sympa de discuter de tout ça autour d’un verre. J’habite à Nantes. Si des personnes sont intéressées pour venir faire une rencontre dans le coin, envoyez moi un email jeromax@gmhuhuhuail.com avec pour sujet « RDV XIG » et on calera un truc si on est plusieurs
Si vous pensez que cela peut aider quelqu’un, n’hésitez pas à partager cette page

264 réflexions au sujet de « Comment j’ai arrêté de fumer facilement »

  1. Jérôme,

    le courage … Oui Jérôme, c’est cela je mq de courage … trop de combat au quotidien … alors je me laisse aller à la facilité de cette foutue clope … Bon ça m’agace qd même beaucoup j’ai horreur de l’échec … mais trouver la force de résister à cette pulsion c’est dur … Bon pour te remercier de ton long message, que j’a lu avec plaisir, pcq il y a tant d’indifférence partout,, demain sera une journée sans cette fichue clope … Stp, me lâche pas je sens que tu peux me faire arrêter et même si cela ne se sent pas je suis très motivée car l’amis de ma mère qui a 62 ans à un cancer des poumons … assez grave.
    Demain j’y arrive. Pour moi, pour mes enfants, pour toi et ton temps passé à nous aider.
    MERCI

  2. voici voilou. hier je dis a mon proprio, qui a arrete de fumer il y a 5 ans, ca me ruine ces clops 200 euros par mois, et plus de 2000 euros le 31 decembre……
    tu pourrais partir tahiti, guadeloupe…… ile maurice……. !!!
    bon, rien ne se produit, pas de declic, pour dire : je m’arrete, bref cela ne me vient pas a l’idée.
    disons que je faisais un constat.
    puis ce matin, avec le café, je vois mon paquet bleu de cigarillos, il en restait deux.
    il fallait reprendre la voiture, allait tirer 20 euros, et acheter pour 6 euros 60 de clopinettes.
    je dis « niet » je vais m’ouvrir un petit compte au pmu, et je vais delocaliser mon pognon, et mon plaisir qui pourra me rapporter aussi quelques devises!!!!
    puis ggogle enquete pour eviter le grignotage, et la petit site plein de bon sens merci au createur, et a tous les « motivés.
    apresmidi….. rando 2 heures.
    j’ai mis le starter je ne vais pas caler…. surtout si mes chevaux rentrent apres midi. amicalement

  3. Bonjour Jérôme,
    Merci pour cet article détaillé et transparent d’honnêteté. C’est une belle victoire que celle d’arrêter de fumer, car c’est une victoire sur soi-même.

    L’étape la plus importante d’un fumeur qui veut arrêter de fumer, c’est de prendre conscience d’à quel point cette dépendance est une construction mentale. Ce n’est pas une addiction physique, mais bien psychologique.
    Hors, déconstruire cette construction demande une réel effort, car l’essentiel en est inconscient.

    Chaque fumeur doit trouver l’espoir, et des articles comme le vôtre les aident, bravo pour ça.

  4. Jérôme . Comme bon nombres de personnes, je suis tombé par hazard sur votre site, en tapant dans google « comment arrêter de fumer » et je suis restée « scotchée » par votre lettre ,qui comprend si bien le fonctionnement du fumeur . Vous m’ avez donné la force de me débarrasser de ce vice qui me ruine la santé et mon portefeuille
    J’avais programmer l’ arrêt de la cigarette pour dimanche (hier),je voulais préparer mon mental à cet arrêt,
    en espérant avoir le courage et la volonté de m’ y tenir.
    Et bien voilà, j’ ai écrasé ma dernière clope à 16h hier .
    J’espère tenir. Votre blog et tous les commentaires me donne de l’espoir.Je vous relirai souvent.Merci

    1. Vous ne devez pas « espérer tenir », vous devez tenir. Mettez-vous en tête que vous ne fumerez plus jamais de votre vie, que vous ne pouvez plus le faire, jamais, pour toutes les raisons possibles. Cette tentation n’est plus une option car elle ne pourra plus jamais être assouvie. Si vous êtes convaincus de cela, la tentation partira très très rapidement. Vous avez pu vivre sans cigarettes pendant des années, votre corps va aimer retrouver cet état et votre tête aussi, très peu de temps après.

  5. Bonjour,

    Voilà un article qui tombe à pic!
    Aujourd’hui c’est ma 1ère journée sans tabac. Hier soir je ne sais pas pourquoi mais l’envie d’arrêter de fumer m’a trotté dans la tête 10 fois plus que d’habitude. J’ai alors décidé de ne pas fumer celle qui jusque là était la plus importante pour moi: celle avant d’aller me coucher. Je me suis endormie en me disant: j’aimerai bien arrêter…
    Ce matin dès mon réveil je pensais encore à arrêter de fumer.

    Maman de 2 enfants avec un boulot générant beaucoup de stress, je me suis mise à fumer tardivement environ 10 cigarettes/jour.
    Je fumais ma 1ère de la journée vers 14h puis les autres entre 19h et 22h. (Sauf les jours de boulot où j’essayais de faire une tite pause pour en fumer une).
    Mon conjoint lui fume 1 paquet par jour voire 1 et demi et ne compte pas arrêter pour le moment. Voilà un peu la situation…

    Donc ce matin je suis déterminée et je me rend à la pharmacie avec mes deux loulous pour prendre des conseils auprès de la pharmacienne qui assure un suivi dans le sevrage tabagique.
    Elle m’a préconisé des patch de 14mg auquels j’ai ajouté des petites pastilles à sucer. Et je suis repartie toute fière et motivée.
    J’espère que je ne retoucherai plus a une cigarette de ma vie.

    Cet après-midi je suis allé sur le net sans trop de raison et je suis tombée sur votre article tellement bien écrit! Ca m’a boosté encore plus! je pense que moi aussi je peux arrêter facilement maintenant que j’ai pris la décision.

    Merci

    1. Bonjour Aurélie,
      Félicitations pour cette décision, personnellement je reviens sur ce blog après 1 mois 1/2 d’arrêt, J’espère de tout cœur que toi aussi tu tiendras bon.Chaque cas est différent, mais je pense comme Jérôme que la dépendance à la Nicotine ne dure pas, et que c’est plutôt la dépendance psychologique qui nous fait reprendre, parfois après plusieurs mois voir plusieurs années. Plus de tabac, plus de mauvaises excuses pour reprendre (je suis en plein déménagement, quoi de plus stressant). Pour traiter la dépendance psychologique, échanger sur ce blog est une bonne manière, lire le livre d’ Allen Carr (à mettre entre toutes les mains de cloppeurs)et découvrir que la cigarette est un leurre, qui ne nous aide en rien dans nos difficultés du quotidien, et qui ne sublime pas les bons moments non plus. Je traverse une phase où je me dis: Quel bonheur de ne plus être esclave, et effectivement, j’ai de la peine pour les fumeurs. Mais il faut resté très vigilant. Le petit monstre en nous qui réclamait sa nicotine peut resurgir à n’importe quelle occasion. J’allais écrire « bonne chance » mais il ne s’agit pas de chance: alors bonne vie sans tabac!

  6. C’est un excellent article,sûrement le seul qui me donne confiance en moi, à peine 2 ans que je fume et je ne peux pas vraiment me passer du tabac. étant mineur je reçois de l’argent de poche (20€/semaines) et chaque semaine plus de la moitié de mon argent ce retrouve dans les caisses du buraliste, alors que j’aurais très bien pu les dépenser dans une activité bien plus plaisante, mais aussi de devoir cacher à mes parents que l’argent qu’ils me donnent s’en va dans du tabac, ce qu’ils ne leur plairaient guère alors merci à toi Jérôme pour cet article qui m’a remis en cause sur ma dépendance. C’est décidé j’arrête maintenant !!!

  7. bonjour

    En pleine phase de réflexion, concentration, cogitation sur l’arrêt du tabac. Je me suis reconnu dans pas mal de détails de son récit. Concernant le livre d’allen CARR, je l’avais commencé mais je ne suis pas allé jusqu’au bout, à chaque page je me disais » Quand est-ce que cela commence? ». Ce livre vous a vraiment aidé? merci de votre réponse

    1. En ce qui me concerne, disons qu’il m’a conforté dans mes idées. Je pense qu’il peut également aider à mettre le doigt sur plein de petits aspects dont le fumeur n’a pas forcément conscience. Il utilise des analogies, des métaphores, qui nous font vraiment dire: il a raison, je me mens. Je pense que ce bouquin peut être intéressant pour un fumeur qui souhaite ne plus l’être.

  8. Bonjour Jérôme

    Par simple curiosité j’ai lu votre article qui m’a décidé a arrêter de fumer avec plaisir.

    De ne pas voir ça comme une épreuve mais une évidence, la est tout le chalenge et je vous remercie vraiment pour ce geste qui mérite une belle médaille. Merci Jérôme pour cet article qui en aura motivé plus d’un.

  9. Bonjour ! Je vous envoi se message après 40 jours d’arrêt de la cigarette en grande partie grâce à vous, et je voulais simplement vous dire merci ! Je fumais depuis 8ans, un paquet par jour et j’ai arrêté comme ça, juste après vous avoir lu . Aucunes difficultés, aucun manque, j’étais simplement déterminée . Alors, encore une fois un grand merci !!!

  10. 40 ans, 23 ans de clopes, 2 paquets/jours. 13.11.2013, 15h50! J’ai lu ce blog et les messages, je stoppe maintenant. Merci pour cette approche différente, superbe message.

  11. Arrêt de tabac le 21 septembre dernier avec mon mari,2 paquets par jou à deux, 54 jours, résultat: 2160 cigarettes non fumées et 680 € sur le compte.
    Il y a des jours ou l´envie vient encore s´insinuée sans que je ne l´ai invitée, et je me demande si je tiendrai à jamais comme je le souhaite, mais la liberté de ne pas fumer me donne des ailes à d´autres moments…. A deux c´est plus facile, je vous le conseille, et le soir on a repris notre petit moment de plaisir café en tête à tête mais sans cigarettes. Un but aujourd´hui, ne plus jamais reprendre, tant pis si le chemin peut paraitre semé d´embûches, la vérité est qu´il suffit de le vouloir. Est-on prêt tous les jours à le vouloir? Ne cherchons plus d´excuses, le tabac est un poison et c´est tout ce qu´il faut se dire.
    Bon courage!

    1. Il ne faut pas se dire que tu ne tiendra peut-être pas. Se le dire, c’est commencer à accepter de reprendre à fumer… et je pense qu’alors ça y mène tout droit. Dans ton esprit, d’après ce que je lis, tu sais que tu vas recommencer à fumer. Il ne faut plus que tu te laisse le choix. C’est juste fini.
      « Oui mais ça fait 2 mois que j’ai arrêté, c’est déjà bien, c’est déjà ça de gagner non? »
      Et bien non. Justement le plus dur est fait, le reste n’est, éventuellement, qu’une petite attente le temps que les envies passent. Ce petit temps d’attente vaut largement ce sentiment de liberté comme tu le dis. Depuis le 21 septembre, tu n’as plus du tout de dépendance physique alors ne te laisse pas mener par ton cerveau qui a, de temps en temps, encore des réflexes de fumeur (c’est un peu normal, depuis le temps que tu fumes). Par contre, ne t’inquiète pas, ces réflexes vont devenir de moins en moins fréquents avec le temps.
      On en reparle dans dans 2 mois, fin janvier.

  12. Ca fait juste 5 jours que j’ai arrêter de fumer et j’ai beaucoup de misère. J’en fumerais une la, la. Je capote AIDER MOI QUELLE QU’UN

  13. Bonjour,
    J’ai arrêté de fumer hier après midi, apres avoir fini le livre d’Allen Carr. Tout c’est très bien passé jusqu’à ce matin. Enfin, en fin de matinée. Là, pas bien. Stress, agitation… Bref envie de fumer. Je n’arrive pas a me mettre dans la tête que je suis une non fumeuse. Pourtant j’ai déjà arrêter, il y a maintenant un mois, et je sais à quel point c’est bon. Ne serait qu’au sport, finit de, faire en apnée, quand je ne fumes pas, je respire lors de l’effort, et j’ai un dynamisme que je pensai ne plus avoir. Alors qu’est-ce qui se passe dans mon crâne? C’est un truc de dingue. On dirait bien que je laisse le petit monstre me bouffer. J’ai pas du tout bien comprendre. Que faire?

  14. J’ai arrêté de fumer…euh il y a 6 jours… un mercredi à 9h du matin…
    Je n’ai pas eu une illumination… enfin je crois pas…Je ne me suis pas roulée par terre, rien ne s’est transformé, ni mes amis, ni mon lit douillet, ni les plantes, ni la bouffe…. En fait c’est pareil !
    J’ai tenu une heure, j’ai vu que ça allait…j’ai tenu 2h…toujours rien…ah oui ! en fait c’est pas trop dangereux…j’ai pas les cheveux qui tombent ni avalé mes dents…j’ai pas eu mal. … bon 3h…4h…7h…whou !! Si je vais me coucher et qu’il ne se passe rien …demain matin ça fera 22h !
    Je vais me coucher…j’observe…parait qu’on dort moins bien….ah oui bon, un peu…bon je me rendors quand même…j’arrête d’observer ! Pouf ! 22h sans clopes !! Vous avez vu les poumons ??? Je vous empoisonne plus ! Fais voir l’haleine ! Moui…reste peut être encore des dépôts…
    Je bois mon café…silence…je peux boire mon café sans cigarette… ah…il ne se passe rien…le café à le même goût…je suis toujours vivante.
    Voiture …euh où sont mes clopes. ???ah non c’est vrai… ! ah mais je peux allumer la radio quand même… ! Y’a toujours de la musique ! Je vais chanter tiens ! Trop cool suis pas obliger d’aérer ! Oreille gauche contente !
    Bon après ben c’est tout pareil…boulot…les collègues vont fumer. Je n’y vais pas. Est-ce qu’on peut être triste pour ça ? Bof…dans 3 min ils sont de retour…et je suis toujours vivante !
    Ouh là 26h !! Et les gars j’ai pas fumé depuis 26h !! Mouhaha tu veux une médaille ??? Ben non mais tu te rends pas compte ! Moi bronchite fièvre je fum…ais quand même ! 26h c’est un exploit ! Bon tant que ça fera pas 6 mois…je n’aurais pas de médaille…tant pis…27h tiens ! Une heure de plus !!
    Apéro…Gaspard, je te regarde fumer…bon je me sers un verre quand même ! Ah ça y est tu as fini…oki…je suis toujours vivante…c’est vrai que j’aimais bien fumer… là comme ça en buvant mon apéro. Mais bon…c’est pas très différent quand même…on discute pareil, tout est pareil. Juste j’ai passé 3 min à ne pas fumer.
    Tout ça pour dire que …ça fait pas mal… il ne se passe rien de spécial…simplement y’a 3 minutes par heure où t’es pas en train de fumer. 3 min…ça passe vite !

      1. Bonjour !!

        J’aime beaucoup tout ce que vous avez écrit!! Voila je me présente un peu. Je suis étudiante, j’ai 24 ans (bientôt) et je fume depuis 5 ans.J’aimerais, ou plutôt, je veux arrêter de fumer. Hier j’ai vu votre article, je l’ai lu, et j’ai eu une illumination, je me suis dis, je veux arrêter. Simplement ce matin en me levant la volonté à disparut alors que j’étais clairement déterminée… C’est vraiment plus fort que moi. La je n’ai plus de tabac pour demain, et je ne sais pas si demain matin en me levant je réussirai à ne pas aller en acheter. Je me suis bien fixé des objectifs (je pourrais m’acheter pas mal de choses qui me font envie, niveau santé ça ira mieux, refaire du sport…) mais j’ai l’impression que ça ne marche pas. Sur le moment, quand j’ai envie de fumer, je n’arrive pas à penser à autre chose. De plus, je suis quelqu’un d’énormément stressée et angoissée. Que faire….?

        1. « j’aimerai » <> « je veux », c’est déjà bien de prendre conscience de ça. Par contre il faut le penser vraiment, c’est probablement le plus dur.
          Pourquoi c’est si dur d’avoir de la volonté pour arrêter de fumer? Parce que fumer dure 3min, 3min c’est vite passé, on se dit que 3min de poison n’aura pas d’impact sur notre vie. Alors on repousse ce moment de 3min, et de 3min en 3min on reprend à fumer. Pourtant il est aussi facile de surpasser ce « manque » de 3 min : il suffit d’attendre 30sec et la sensation de manque disparaitra.
          Aller, je pensais ne pas devoir en parler, mais je vais finalement ajouter un tout petit paragraphe dans l’article sur les « risques » pour la santé. Cela pourrait t’intéresser.

  15. Bonjour, d’une part félicitations, passer d’un paquet par jour à zéro c’est génial :)
    Je viens de lire votre article car j’aimerais arrêter de fumer ( j’ai 18 ans, j’ai commencer à 13 ans, 1/2 paquet par jour ou un paquet de tabac pour 3/4 jours)
    Une question ? N’étiez vous pas irritable ? Car lors de mes precedentes tentative, j’étais agacer, et hypersensible…

  16. Votre avis me conforte.. j’ai arrêté de fumer le 25 septembre 2013, après un énième rendez vous en urgence chez le dentiste, qui m’a gentiment annoncé que si je continuais comme cela, je m’offrirais un dentier pour mes 40 ans..
    Electrochoc… suivie de l’annonce par une amie de sa grossesse… c’était un pari de tenir, sans rien, sans clope électronique, sans patch, (allez j’avoue, je suis devenue une fan des Ricola).. et 2 mois 1/2 plus tard, je tiens toujours…
    J’ai hâte d’être en juin, et de tenir ce petit bébé dans mes bras en me disant que peut être grâce à lui (et à mon e****** de dentiste aussi), j’ai réussi à arrêter…

      1. Cela fera 4 mois dans 10j… j’ai, je pense, résisté à toutes les épreuves pour l’instant : le stress, le boulot, les vacances, le café en terrasse, l’apéro très chargé avec les potes, les bons repas, les longs trajets en voiture, l’avion…
        Et je tiens toujours !!! Reste à voir dans le temps, mais pour l’instant, je suis très heureuse d’avoir déjà tenu 4 mois !!

  17. Pour arrêter de fumer il faut avant toutes techniques (patch, acupuncture, yoga, hypnose…) être prêt à le faire. Clair qu’on se trouve toujours une raison de ne pas arreter, ca va me manquer, ca va être trop dur physiquement et patati et patata. Le point important quand on arrete de fumer c’est qu’on se rend compte qu’on ne perd…rien. c’est dur, on y pense tout le temps mais si on passe le cap du besoin physique qui dure 3-4 jour c’est déjà une grande victoire le reste c’est dans la tête et c’est juste de la volonté. Maintenant a chaque fois que je vois un fumeur au lieu de me donner envie ca me conforte dans mon chois. qu’il est bon de ne plus fumer !

  18. moi je ne me suis pas du tout reconnue dans l’article.Je n’ai jamais pensé que ça faisait bien de fumer.C’est plutôt une prise de tête parce qu’on me fait le reproche sans cesse et j ai enterré mon mari du cancer des poumons.Et une amie hier.43 ans!
    Je crois que nous ne sommes pas tous égaux devant les drogues.Je suis dépendantes aux drogues depuis mon enfance.Je suis allée aux narcotiques anonymes pendant 20 ans pour arreter et comprendre pourquoi je me droguais.Et je sais pourquoi.Mais le fait de le savoir ne change pas le probleme.L’autodestruction est plus fort que soit.Dejà les autres aux narcotiques anonymes se sont tous arretés,pas moi.J ai du prendre un traitement de substitution.Pour la cigarette,c’est pire,les nicopatch et compagnie me donnent encore plus envie de fumer et c est normal.J ai tout essayé, l’hypnose qui a marché sur tous ceux qui ont vu cet hypnotiseur.Je ne me sens pas capable de le faire.J’arrive seulement à repousser une cigarette quelques heures.vraiment ,votre article nne m aide pas,je ne me reconnais pas.Je crois que c’est parce que j’ai une mauvaise image de moi et que je e me sens pas soutenue,par personne,et en rien.Pas seulement la cigarette,dans tout.J’ai eu un cancer aussi et j ai eu confirmation de mes angoisses.a part mon mari qui s’est sacrifié pour s’occuper de moi,personne de ma famille n’est jamais venu me voir,ni me demander comment j allais ou si j avais besoin de quelque chose.C’est ça le vrai problème.Une cigarette peut cacher des angoisses graves.Je ne suis plus une enfant,j’ai survécu au cancer,j ai 48 ans.J ai fait des marathons.Ce n’est pas une question de volonté dans mon cas,je m’en sens incapable,c’est tout.Parce que je sais que les autres me prennent pour une incapable,et j’estime que je n’ai rien à leurs prouver.Qu’ils aillent en enfer.

    1. Bonsoir jjordan
      Cet article n’a pas la prétention de plaire à tout le monde, ni d’aider tout le monde. Je partage juste mon expérience et pense qu’elle peut aider d’autres personnes. Mon article a été écrit dans le but d’aider et surtout pas de nuire. Si mon article ne vous aide pas, je le comprends très bien. Je décris ici ma propre expérience : bien sûr que tous les fumeurs ne vont pas acheter des clopes à la gare le dimanche soir, bien sûr que tous les fumeurs ne fument pas dehors dans le vent par -5°C, bien sûr que tous les fumeurs ne pensent pas que cela « fait bien de fumer ». Ce que je veux vous dire, c’est que je partage juste mes réflexions qui m’ont permises, à moi, d’arrêter. Si elles peuvent aider ne serait-ce qu’une seule personne (et cela semble être le cas) alors j’en suis très heureux.
      La vente de drogue est interdite, pourtant il est quand même possible d’en acheter, cela serait identique pour la cigarette : l’interdiction de la vente de drogue n’a jamais empêché les gens de s’en procurer. Je crois sincèrement que vous ne pourrez compter que sur vous pour arrêter car pour finir, c’est vous qui achetez vos paquets. Comme je l’ai écris, je pense qu’il ne faut pas chercher d’excuses, ni chez les vendeurs de cigarettes, ni dans le regard des autres ou leur jugement, l’arrêt de la cigarette est une affaire personnelle, tout le monde ne peut qu’approuver l’arrêt de la cigarette, tout le monde vous félicitera pour ça. Cependant, je ne suis pas du tout un spécialiste des addictions.
      Je vous souhaite de réussir dans les objectifs que vous vous fixez.

  19. Bonjour,
    Je viens de terminer la lecture de ton article et je pleure car je sais que je n’y arriverais pas. Je sais aussi que dans environ 2 ans je serai sous un masque à oxygène à cause de ça. Je pleure d’avoir choisi la mort à la vie.Et je n’ai que 38 ans.
    Je voudrais te remercier pour ton article car tout ce qu’il dit est vrai, et dire à tous ceux qui aimeraient s’arrêter de tenter l’expérience… Juste pour savoir ce que ça fait, juste pour savoir ce qui se passe après.

  20. Oui, j’ai tenu 3 jours mais pas 4. J’ai décidé d’arrêter en 2014 et je veux mettre toutes les chances de mon côté : pneumologue, psy, acuponcture, hypnose…

  21. Bonjour,
    Je viens de lire les articles de ton site et cette fois ci c’est décidé je me lance, tout ce que tu dis est tellement vrai. J’ai déjà arrêter plusieurs fois et à caque fois je replonge (j’ai toujours une bonne excuse) mais j’en ai assez d’être dépendante de cette saleté ! Et j’ai bien compris que la meilleure façon d’arrêter c’est d’arrêter. Je veux vraiment que cette fois ce soit la bonne. Des petits conseils ?
    Et félicitations à tous ceux qui ont réussi.

  22. J’ai bien aimé votre article (vrai et marrant par moment)
    J’ai 22 ans (5 ans et demi de tabagisme), j’ai décidé,sur un coup de tête d’arrêter de fumer, il y’a maintenant 15 jours , ça n’a pas été trop dur pour l’instant,sauf aujourd’hui où l’envie s’est faite ressentir pluuuusieurs fois, mais je pense que comme vous dites, il faut juste ne plus le faire
    Peur de grossir, je fais attention mais…(c’est trop, je pense qu’à bouffer )
    Juste une petite question, c’est après combien de temps que l’envie de fumer ne devient qu’occasionnelle ?
    Je vous remercie de votre aide
    N

    1. En fait, je n’ai plus jamais eu envie de fumer…
      Pour le poids (c’est moins grave que de fumer) mais essaie de différencier la faim de l’envie de cigarette. Quand tu aura fait cela, tu ne mangeras plus entre les repas :-)

  23. Merci beaucoup ! J’ai 16 ans et ça fait un peu moins d’un an que je suis tombe dans le piège de cette sal*perie. Et c’est vrai que, même en étant un microfumeur, on a toujours l’angoisse d’arrêter. Mais ce texte ! Impossible de ne pas s’identifier au moins les 3/4 du temps !
    Ça peut passer pour une simple histoire personnelle, mais cela transmet surtout un message ! En tout cas, je suis vraiment déterminé à arrêter, et le plus tôt sera le mieux !
    Merci beaucoup d’avoir écrit ce texte ! :)

  24. Bonjour,

    Je viens de lire ton article, vraiment pas mal. J’ai arrêté de fumer il y a une semaine, après avoir lu le livre d’Allen Carr, comme il a déjà été fait mention dans les commentaires.
    J’aimerai juste ajouter un point, qui, en ce qui me concerne m’empêche de craquer :
    « Le manque que l’on ressent est causé par la dernière cigarette » en fait, j’ai des petites crises par moment où je crois avoir envie d’une clope, puis je repense à cette phrase, et l’envie me passe, puisque sinon c’est retour à la case départ, et c’est un cycle sans fin. Il s’agit bien sûr d’une évidence, mais c’est le déclic qui me permet de bien me sentir :) Surtout quand l’on sait en plus qu’il ne s’agit pas d’un plaisir mais de la fin de la nuisance causée par le manque et que celle-ci disparaît au bout de quelque jours !
    c’est de moins en moins fréquent et franchement je le sens vraiment bien cet arrêt :D
    Je ne suis pas un publicitaire pour ce livre, mais comme il a déjà été dis aussi, je vous fais part de ce qui m’a libérer et ton article rejoins vraiment ce que j’ai lu!

    Félicitations à tous les nouveaux non-fumeurs ! La vie commence maintenant !!! A ceux qui s’apprêtent à passer le pas : il s’agit là de la meilleure décision au monde :) Tout a gagner, rien à perdre!

  25. Bonjour,
    Ca fait du bien de lire tout ça !
    Pour ma part j’ai arrêté le 1er janvier 14.
    27 ans de tabac derrière moi (15 clopes/jr).J’ai déjà tenté 6 fois d’arrêter !! Bizarrement sans « filet » cette fois ( mise à part des chewing-gums à la nicotine 3/4 par jour )A la différence que là je suis sûre que c’est la bonne je ne me vois plus « la clope au bec » et ça j’en suis vraiment fière !!

  26. Jérôme a raison. J’ai fumé pendant 20 ans. 1ère clope en me levant avant même mon café. J’ai décidé d’arrêter en jan 2009. Je n’ai jamais eu envie de refumer une cigarette depuis. L’odeur même du tabac me ferait avoir des hauts le cœur maintenant. La nicotine part du corps au bout de 48h. Après c’est l’habitude d’allumer une clope à tout moment qu’il faut combattre. Moi je m’étais pris un jouet style Œuf Kinder que je tripotais à chaque fois que je pensais avoir envie d’une cigarette….

  27. Salut, vous avez écrit un des meilleurs articles sur le sujet!! Cela m’aide considérablement, et fait vraiment naître en moi le petit bout de motivation qui me manquait…Merci ;-)

  28. Je voulais ajouter que les e-cigarettes ne sont pas une bonne solution pour le long terme car elles ne font qu’accentuer l’idée que l’on fait un sacrifice lors de l’arrêt du tabac , elles ne font que nous conforter dans notre dépendance… Alors que si l’on ne fume plus rien on verra bien qu’on est plus dépendant de nous même! Et oui je confirme que ce n’est pas si terrible d’arrêter de fumer …. suffit de prendre le problème dans le bon sens … c’est à dire le sens inverse des fabricants de tabac certes mais aussi et surtout des fabricants de substituts nicotinique tel que patchs ; gum à mâcher… Car eux aussi adorent nous faire croire que c’est dur d’arrêter de fumer pour mieux vendre leurs produits et se faire des sous sur notre dos! Ils ne valent pas mieux ….
    Sinon je ne vous dirais pas bon courage puisque pour arrêter il n’y a pas besoin de courage! juste d’un déclic!!

  29. Bonjour, je viens de lire votre article vraiment super. Pour ma part je n’ai pas fumé depuis ce matin, pas facile. Je fume depuis l’age de 18 ans, j’en ai 29. J’ai commencé doucement et la depuis un an je suis à un paquet par jour. Je pense beaucoup à ma santé et du coup ca me fait peur voila pourquoi j’ai prit la décision d’arreter. Ce me fait peur mais bon

  30. Bonjour, très bon article en effet. Les débuts peuvent être difficile en effet, et la description des étapes est réaliste .. perso j’ai réussi à décrocher la journée et je garde en soirée par contre une cigarette electronique pour m’accompagner avec un verre. Comme ca je n’ai plus de tentation et pour l’instant ce substitut marche plutot bien , tant mieux !

  31. Bonjour je pense que Jérôme a aussi lu le livre d’Allen Carr (je me trompe peut-être mais j’en doute très fortement). Je le conseille à tous ceux qui veulent arrêter de fumer, son titre: « La méthode simple pour en finir avec la cigarette »

  32. Ca a fait tilt ce soir, j’ai commencé à regarder les différents sites sur l’arrêt du tabac et je suis tombée sur le tien.
    Je me suis immédiatement reconnue! Je ne veux plus fumer une seule cigarette de ma vie!! et rien que cette affirmation me colle un nœud dans le ventre….
    Bon du coup je garde mon inhalateur de nicotine à coté et le numéro d’un hypnotiseur, au cas ou… :)

  33. Excellent article que je lis au 6eme jour de clinique sans tabac…
    La clinique ? Un artere bouchee => pontage…. La cause ? ben oui, près de 50 ans à un paquet par jour.
    Si ça peut aider les indécis, qulques trucs à repeter a chaque envie de fumer :
    – J’arrete de fumer quoiqu’il arrive
    – je suis venu au monde sans fumer
    – si je ne fume pas, je ne meure pas
    Ne pas hésiter a boire pour se rincer la bouche. manger une pomme verte, tranche par tranche. Se lever, macher un peu.
    Attention a manger beaucoup de fruits et légumes, eviter les matieres grasses.
    Surveillez votre poids,
    Et pour franchir le cap difficile du sévrage, demandez à votre toubib un calmant trës léger, ça vous évitera le moment du « péter les plombs »….
    Et bien sur, fuyez les endroits enfumés !
    Ne faites aucune concession sur votre decision de quitter votre addiction. Aucun substitut !!!!!
    Aller, ça va le faire facile.

  34. Très bon article ! J’ai arrêté de fumer il y a peu et je le raconte sur un blog Goodbye Nicotine. Je voudrais que ne pas être fumeur soit considéré comme cool. Pour les jeunes, pour l’exemple. J’essaie de donner à mon blog une ambiance saine, cool, de bien-être parce que pour moi ce qui m’a motivé c’est les effets de l’arrêt. D’ailleurs de plus en plus de campagnes jouent sur ce tableau des biens faits de n’être pas ou plus fumeur, d’être libre !
    Bonne continuation à tous ! On tien !

  35. 2 jours que j’ai (vraiment) arrêter de fumer (avec patch, les 3 jours précédents la clope de fin de journée était INEVITABLE sous peine de stress). Je tombe donc sur ce blog par hasard (quoi ? stressé à 5h du mat en cherchant des infos sur l’arrêt de la clope ?^^)
    je ne vais pas mâcher mes mots:
    PUTAIN DE GENIE !
    OUI !
    MERCI !
    STOP !
    « Est-il plus simple de faire quelque chose ou de ne rien faire? »

  36. C’est plein de vérités, et c’est vraiment encourageant. je viens de finir ma dernière cigarette, bien décidé a ne plus en racheter. J’ai également écrit sur une feuille les bienfaits que ca m’apportera et je compte la lire tout la lire tout les jours, car j’ai lu que ca agissait sur le subconscient. Demain sera un nouveau départ. merci en tout cas pour tout ces conseils

  37. Bonsoir,
    j’ai un mal fou de crane, mes yeux me piquent, je ne pense qu’a deux choses: clope et café.
    j’en ai pas pris depuis moins d’une journée, mais je suis fumeur depuis plus de 10 ans.
    Quitter la cigarette…c’est pire qu’un divorce.
    Merci pour l’article

  38. Bonsoir pour aider à l’arret du tabac il y a aussi le livre d’allen carr « pour en finir avec la cigarette », il ne fonctionne pas avec la peur et ca marche très bien!

    1. Je confirme : j’ai écrasé ma dernière cigarette à la dernière page de ce livre d’Allen Carr, sans aucune difficulté. Tout se passe dans la tête !

  39. Bonjour , apres avoir tt lu je viens vers vous car apres avoir fumer pdt env 13 ans environ 10 cigarettes par jour, jai arrêté depuis casi 4 jours , enfaite jai acheté la e cigarette puis au bout dune journee jai laisser tomber pour arreter completement ! Mais je ne pense qua ca, cest une obtession , jai limpression navoir que cette idee de fumer une cigarette chaque minute ds ma tete malgre moccuper , je me demande mm comment je fais pour tenir ?est ce normal ????

  40. Bravo Jérôme pour ton article!! Des cas concrets (qu’on traverse ou qu’on a tous traversé), des solutions, de l’aide à comprendre comme a lieu le processus de l’envie de fumer… Merci! Je fume depuis presque 35 ans (mon Dieu!!!) avec quelques arrêts entre quelques jours et 6 mois. C’est vrai que c’était vraiment bien. L’envie d’arrêter à nouveau est toujours là mais l’impulsion me manque (votre article m’aidera sans doute. J’ai tout essayé, les plantes, le patch, les chewing-gum nicotiniques, l’e-cigarette, le zyban, sans compter les ruses. allé!! celle la je ne la fume pas j’attends un peu sauf qu’après, je m’en fume deux presque d’affilé.
    En tout cas, encore merci

  41. Bonjour,

    Je suis à mon 4 ème jours sans cigarette, cela représente déja une belle victoire ( 2 paquets par jour ) , j’ai hâte d’en être à 365

    Bon courage à tous.

  42. Bonjour
    MERCI.
    Il y a un mois et demi mon conjoint m’annonce qu’il arrête de fumer.
    Bien, mais moi je suis pas prête
    Puis Il y a un mois dans le train je tapote arrêter de fumer sur le navigateur de recherche de mon téléphone.
    Et une des adresse est cette page.
    Je lis.
    Je sort du train… Première poubelle je jette tous.
    Depuis j’ai pas retouché une cigarette
    Merci, Grace a vous j’ai pris la main sur ma vie

    1. J’adore ce genre de commentaires et ces personnes qui foncent :-)
      C’est là qu’on se rend compte que, parfois, il faut vraiment peu de chose pour changer des choses qui paraissaient impossible à faire.
      Bravo !

  43. Message déposé le 4 Mars, et depuis, plus une seule cigarette…
    Merci beaucoup, car c’est grâce à tous vos conseils que j’ai tenu bon, et c’est au mental qu’il faut y aller. Quand on se dit « je ne fume plus », on se sent plus fort. les deux premières semaines furent dificiles, et ensuite, le manque disparait. Aujourd’hui, je n’y pense plus du tout, et la vue d’un fumeur ne fait aucun effet. Tout cela grace a vos conseils!

  44. Bonjour Jérôme il y a des semaines et des semaines que je cherche une solution pour m’arrêter de fumer afin de pouvoir fonder une famille car il est bien connu que la cigarette empêche les grossesses et ce matin en regardant sur internet je suis tombée sur votre article dans lequel je me reconnais totalement notamment t en ce qui concerne les habitudes.
    Je mets donc votre article dur l’image d’accueil de mon télé phone fini mon cafe et ma cigarette et j’arrête!!!!
    J’ai quand même une petite question comment avez vous fait pour palier au réflexe gestuel?

  45. Bonjour,

    Bravo pour ce superbe article. Il est vraiment très intéressant. Je suis entièrement d’accord avec. Tout les points que vous soulignez sont pertinents. Et en effet : il faut jeter tout les paquets de cigarettes, ne plus en avoir sur soit, ne plus en demander. Ne plus en toucher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *