Comment j’ai arrêté de fumer facilement

Haleine du fumeurBon le titre est un peu racoleur :-) mais cela fait maintenant 4 ans que j’ai arrêté de fumer très très facilement. Si facilement que cela en est incroyable pour presque tous les fumeurs autour de moi. Je crois que je peux maintenant en parler sereinement: l’arrêt de la clope n’est pas du tout ce que l’on croit. Et quand je fais le tour de ceux qui ont arrêté, beaucoup ont arrêté plutôt  facilement.
Voila l’histoire:
A 18 ans j’ai commencé à fumer, et j’ai commencé à fumer un paquet par jour dès le premier jour (n’importe quoi ce jeune…), je n’ai pas diminué ma consommation pendant 16 ans. J’ai arrêté pendant 6 mois au bout d’un an de cigarettes mais je ne sais pas trop pourquoi. Aucune autre tentative d’arrêt.
Le dimanche soir du 16 juin 2008, j’écrase ma dernière cigarette sans le savoir. En effet, après l’avoir fumée comme toutes les autres, je rentre dans la maison après ma clope du soir. 5min après, sur un coup de tête je dis à ma compagne : « Aller… j’arrête de fumer ». Elle m’a regardé un peu interloquée. J’étais un gros fumeur et ne parlais jamais de m’arrêter. Depuis c’est ce que je fais : j’arrête de fumer.
Un paquet par jour pendant 16 ans, cela signifie que j’ai fumé environ 116 000 cigarettes, soit 5 800 paquets de 20. En comptant 5.30€ le paquet en moyenne (et oui ils étaient moins cher avant), j’ai dépensé 30 700€… Depuis en ne fumant plus, jusqu’à aujourd’hui, j’ai économisé 8 000 €. Bon je vous le dis tout de suite, je ne sais pas où est passé cet argent puisque bien évidemment je ne l’ai pas mis de coté :-)

Qu’est ce qu’il s’est passé dans ma tête ce soir de juin? Je n’en sais rien. Un raz le bol sans doute. Étant fumeur, j’ai souvent pensé à ce que serait ma vie sans cigarettes. Ma réponse: une angoisse permanente. Il m’était impossible d’arrêter. J’avais déjà un peu analysé ce qui me gênerait dans le fait d’arrêter de fumer. Il en ressortait principalement 5 situations qui me paraissait impensables sans cigarette.
– les trajets
– les pauses café au boulot
– la récompense à un travail, ou partie de travail, terminé.
– les soirées arrosées
– la satisfaction sublimée par la cigarette

Bien sûr je ne fumais pas uniquement lors de ces circonstances, ça serait trop facile et surtout j’aurai fumé beaucoup moins. Ces 5 situations à elles-seules m’empêchaient de penser à l’idée d’arrêter. Je m’explique.
Les trajets : je partais travailler au boulot soit en voiture soit en vélo. A chaque fois que je montais dans une voiture j’allumais une cigarette (à part lorsqu’il y avait des enfants dedans et bizarrement, dans ce cas là, ne pas fumer ne me gênait pas). J’avais l’impression de m’ennuyer si je ne fumais pas!
Les fois où j’allais en vélo c’était pareil, c’était souvent parce qu’il faisait beau, donc tout naturellement la petite clope s’imposait pour profiter de tout ça… évidemment.
Les pauses cafés : là, tous les fumeurs savent que « café » est obligatoirement associé à « cigarette ». Je connais très très peu de fumeurs qui peuvent prendre un café sans clope. Ils préfèrent renoncer à un bon café dans un resto parce qu’ils ne peuvent fumer en même temps. Ils échangent même avec joie un très bon café dans une pièce chaleureuse contre un café de machines infectes, dehors, dans le vent et le froid mais avec une cigarette.
J’étais dans ce cas là…
Les récompenses : quoi de mieux lorsque vous avez fini un truc un peu pénible de fumer une clope pour apprécier pleinement votre « œuvre »? Que cela soit un dossier urgent à finir, le classement de vos papiers qui trainent depuis des semaines, une bonne dose de ménage ou le montage d’un meuble suédois, la cigarette est LA récompense. Et c’est vrai qu’elle est bonne celle là aussi.
Les soirées : là, il est possible de fumer son paquet en 5 ou 6h (en plus des cigarettes fumées dans la journée bien entendu). On est bien, détendu, on rigole, un verre, une clope, tout baigne quoi.
La satisfaction grandie par la cigarette : Vous êtes à regarder un coucher de soleil avec votre moitié, vous en allumez une parce que ce moment est vraiment géniale. Je pourrai même mettre cette cigarette avec celles qui vont « après l’amour » même si je ne le faisais plus.

Il reste à ajouter à cela le fait que je trouvais que les fumeurs étaient beaucoup plus cool que les non fumeurs (n’importe quoi…). Résultat : je n’avais pas spécialement ni l’idée ni l’envie d’arrêter.

Beaucoup de personnes rajoutent le coté dé-stressant au fait de fumer. A mon avis c’est faux.  En effet, si un truc vous prend la tête, ce n’est pas la cigarette que vous fumez qui va ne plus vous y faire penser. C’est même exactement l’inverse : vous allez y penser pendant tout le temps où vous fumer. Du coup vous n’allez même pas l’apprécier cette foutue clope : « tiens? elle est déjà fini? »

Il y a également des quantités d’autres raisons de fumer, elles sont toute recevables : les moments très durs de la vie sont les meilleures excuses. J’en reparlerai un peu plus tard.

La 1ère question est pourquoi arrêter de fumer?

pourquoiPourquoi arrêter de fumer? Là je crois que tout le monde est d’accord: la santé, l’argent, l’odeur, l’haleine,…
Pas la peine de parler d’argent, de santé ou même de cendrier froid dans la cuisine, tout le monde en bien conscient de tout cela. Par contre je vais juste dire un petit mot sur l’haleine du fumeur : lorsque je fumais, je pensais qu’une fois les dents lavés c’était ok, on était clean, on pouvait embrasser ses enfants ou même respirer à coté de quelqu’un dans un lit sans déranger. Et bien non… l’odeur vient de plus loin, des poumons. Et même après un gros brossage des dents, un bain de bouche et tout ce que vous voulez, vous puez. Par contre on ne s’en rend pas obligatoirement compte, je ne sais pas pourquoi personne ne nous le dit (?). J’ai embrassé mes enfants pendant très longtemps le soir après ma clope, pas un ne m’a dit que je sentais la cigarette… Depuis que je ne fume pas et que je dors avec une « petite » fumeuse (~5 cigarettes/jour) je me rend compte du désagrément que l’on cause aux autres. L’odeur de notre respiration est chargée de tabac froid et par conséquent pas du tout agréable…

La 2ième question est quand arrêter de fumer?

quandLa réponse est : maintenant.
Il ne faut pas se dire :
– oui mais là il s’est vraiment passé un truc grave dans ma vie, j’ai besoin de la cigarette
– oui mais là c’est l’été, les soirées barbecue arrivent au galop, j’arrêterai en septembre
– oui mais là on est jeudi, j’arrêterai lundi
– oui mais là il me reste encore une demi-cartouche, je ne vais pas la gâcher, j’arrêterai quand tous les paquets seront terminés
– oui mais là j’ai un bouton de moustique, j’arrêterai quand il neigera un mardi entre 10 et 11h dans le tiroir à chaussettes

Aucune de ces raisons ne doit être une excuse, aucune, même la première. Bon évidemment si vous êtes dans une geôle Nord-Coréenne, la tête dans un étau et qu’on vous demande si vous voulez une cigarette, fumez-là… de toutes façon ça sera votre dernière.

Voila les réponses aux excuses citées juste au dessus :

  • Vous trouverez toujours une bonne excuse pour continuer à fumer, toujours. Certaines ont évidemment l’air plus judicieuses que d’autres. Il y aura toujours des événements graves dans votre vie et plus vous vieillirez et plus vous en aurez. Alors avant que vous ne deveniez l’événement grave de vos enfants, arrêtez de fumer. (‘tain qu’est-ce que c’est beau ce que je viens de dire là)
  • On peut passer de très bonne soirée barbecue avec alcool, bons potes… sans cigarette. On peut en passer aussi des pourries mais ce n’est pas lié à la clope (je parle d’alcool car le fumeur l’associe souvent à la cigarette, comme le café).
  • Quelle est la différence entre un jeudi et un lundi? Le nom de la journée uniquement. Sinon c’est juste un jour comme les autres (ou une excuse pour retarder l’arrêt).
  • Vous ne voulez pas gâcher le reste de vos cigarettes? Que voulez-vous dire? Faut-il mieux qu’elles soient dans vos poumons ou dans la poubelle?

La 3ième question est comment arrêter de fumer?

simpleEn ne fumant plus ! (mais qu’est ce qu’il est drôle celui-là !) Et bien cette phrase n’est pas si anodine. Est-il plus simple de faire quelque chose ou de ne rien faire? Évidemment c’est de ne rien faire. Fumer est une action, cela vous demande d’être actif. Arrêter de fumer, c’est à dire « ne pas fumer » n’est pas une action, c’est passif. Il n’y a rien à faire, il suffit de ne rien faire. Si vous ne fumez pas au moment ou vous lisez ceci alors vous avez déjà arrêté, ce n’est pas plus dur que ça.

N’enviez pas les fumeurs, ayez pitié d’eux, ce sont eux qui vous envient ! Prenez conscience de ça. Quand vous voyez une personne qui a arrêté de fumer, quelle sentiment avez-vous? L’enviez-vous? Un peu non? Quand vous devenez non-fumeur, les fumeurs vous envient. Pensez à cela à chaque fois si vous enviez les fumeurs.
Il peut arriver, selon les groupes de personnes que l’on côtoie, que certains essaient de vous déstabiliser en vous affirmant que vous ne « tiendrez » pas, en vous proposant une cigarette régulièrement, etc. Ne vous laissez pas faire, ils sont jaloux de vous, vraiment, réfléchissez-y vous verrez. Ils pensent qu’ils ne peuvent pas arrêter et ne souhaitent pas que vous y arriviez (consciemment ou non), pourquoi vouloir vous refaire fumer sinon, pourquoi vouloir vous tenter? Gardez en tête qu’ils souhaiteraient être à votre place, ne les enviez pas, ce sont eux qui vous admirent. Ils envient votre courage et votre détermination.

La 4ième question : mon apparence?

cigaretteFierteComment ça mon apparence? La cigarette me donne des rides c’est ça? Elle me rend plus vieux? Oui, aussi, mais ce n’est pas de physiologie dont je veux vous parler…

Peut-être que tout le monde n’est pas dans ce cas, moi j’y étais, alors c’est pour cette raison que je peux en parler ouvertement. Je vais parler des fumeurs quotidiens, pas de ceux qui ne fument qu’une cigarette en soirée, même si, d’une certaine manière, cela peut également s’appliquer à eux.

Donc je pense que, d’une manière générale, le fumeur est fier. Et je dirai même plus, il est fier de fumer. C’est plutôt étrange mais je suis très persuadé de cela. Être fumeur induit que la personne est stressée, qu’elle a un besoin de se détendre. C’est pour cela qu’elle fume, à cause de son travail stressant, de sa vie stressante, de son mari stressant, de ses problèmes familiaux, de santé, etc. Supprimer la cigarette va supprimer implicitement ces images et donc réduire l’importance de la personne. C’est quand même la classe d’être stressé non. Pourquoi? Je ne sais pas trop. Peut-être que cela donne de l’importance au fumeur, peut-être que cela signifie, pour le cas du travail, que ce dernier est vraiment très important (ou très désagréable, ou très stressant, en tout cas très préoccupant ), qu’il est tellement difficile à gérer que la cigarette va l’aider dans sa tâche. Si tel est le cas, alors ne plus fumer va du même coup réduire cette impression aux yeux des autres. Le fumeur sera alors moins considéré, du moins il le pensera peut-être. Bien sûr il n’en est rien. Moi qui pensais cela (plus ou moins inconsciemment), je suis maintenant de l’autre coté de la barrière et je vois les choses vraiment différemment : les fumeurs sont comme les non-fumeurs, pas plus ou pas moins stressé, ils font le même travail, ils ont les mêmes soucis, il n’y a pas de raison.
Pensez-y : « Est-ce si gratifiant de fumer? »

La 5ième question est vais-je grossir?

obélixSuite à certains messages, j’apporte une précision sur le fait de grossir lorsqu’on arrête de fumer. Ce n’est pas obligatoirement le cas !
Il faut cependant savoir que :

– fumer une cigarette consomme en moyenne 10 Kcal (200Kcal/jour pour un fumeur d’un paquet/jour). Je ne suis pas un spécialiste, ce sont des chiffres que j’ai trouvé sur internet.
– la nicotine augmente les dépenses en calories d’un fumeur de 13 % à l’effort et de 7% au repos par rapport à une personne « identique » ne fumant pas.

Ces deux choses font qu’un fumeur pèse en général quelques kilo de moins que s’il ne fumait pas. Ça ne va pas nous aider quoi…

Par contre vous pouvez facilement enrayer le problème sans trop de contraintes.
En effet, il suffit de savoir une petite chose toute simple : le manque de nicotine se manifeste notamment par une sensation similaire à celle de la faim, un espèce de petit ziguouiguoui dans le ventre qui ressemble à de la faim. Cette confusion fait que beaucoup de personnes grossissent pendant l’arrêt du tabac, elles mangent plus qu’avant, on dit qu’elles compensent. Pourtant ce n’est pas exactement cela. Elles sont plutôt trompées par le manque de nicotine qui semble leur dire « Tu as faim ». On peut donc confondre très facilement les deux. Il ne faut pas se laisser piéger. Une fois que vous savez cela, il suffit de ne pas manger pendant les 30sec qui vous font penser que vous avez faim. Ce n’est pas la faim, c’est le manque de nicotine qui se manifeste et dont un des symptôme est similaire à cette sensation. Lorsque j’ai arrêté de fumer je n’ai pas grossi car je savais cela, il m’a été alors plus facile de correctement identifier la sensation et de ne pas manger lorsqu’elle arrive. Pour ceux qui sont en train d’arrêter de fumer, observez-vous, combien de temps dure cette impression de faim? En réalité très peu de temps et elle est surtout très peu intense. Réfléchissez : cette durée est-elle surmontable? Cette intensité est-elle surmontable? Alors? Évidemment que c’est surmontable! C’est même ridicule tellement cette sensation est faible.  Vous avez déjà du surmonter des choses 1000 fois plus éprouvantes. Alors résistez-y 30sec, enfin je dis « résister » mais ce n’est même pas ça qu’il faudrait dire, il faudrait dire « oublier cette sensation 30sec ». C’est très très facile, vous avez déjà vécu des moments plus durs à surmonter que ça.

Ajouter un peu de sport deux fois par semaine (pas besoin d’en faire 20heures par semaine) et vous ne grossirez pas :-)

La santé

(ajout du 16/12/2013)
gene-mutationBon, je pensais ne pas devoir en parler, mais suite à certains commentaires, j’écris finalement un tout petit paragraphe concernant les risques pour la santé.
Côtoyant une personne qui travaille dans la génétique, celle-ci m’a expliqué un truc qui fait que toutes les personnes souhaitant rester vivantes devraient ne plus jamais fumer : l’inhalation de fumée provoque des mutations de la séquence ADN au niveau des cellules pulmonaires. Qu’est ce que cela veut dire? Pour simplifier, cela veut dire que l’ADN présent dans vos cellules pulmonaires va être modifié par la présence de cette fumée et ceci à chaque bouffée de cigarette! Or l’ADN permet de dire à la cellule quel est son rôle et comment elle doit réagir. Des modifications dans le code génétique peut donc poser de gros problème. Pourquoi? Parce que TOUS les cancers commencent par une anomalie dans le code génétique…

Tentative d’explications :
si la mutation provoquée par la fumée modifie la propriété « couleur des yeux » de l’ADN d’une cellule pulmonaire, cela n’est pas très grave, puisque ce n’est pas le rôle de cette cellule : elle, son rôle, c’est d’être une cellule pulmonaire, pas un iris. La mutation, dans ce cas là, n’aura a priori alors aucun impact sur votre santé. Le problème survient notamment quand la propriété modifiée est celle indiquant quand la cellule doit mourir ou comment elle doit se multiplier (c’est le gène codant pour la protéine p53) Si la cellule ne meurt pas ou si elle se multiplie trop, une tumeur peut apparaitre. TOUS les cancers apparaissent suite à une anomalie dans la séquence d’ADN. On se rend alors compte que plus on fume et plus on risque de faire muter des gènes importants pour les cellules touchées. Et surtout, on se rend compte que la simple inhalation, unique, une seule fois dans une vie, d’une bouffée peut provoquer un cancer du poumon. C’est assez incroyable. Bon c’est un peu (beaucoup?) alarmiste car premièrement cela a peu de chance d’arriver pour une seule bouffée et que, deuxièmement, il y a des mécanismes internes complexes qui peuvent prendre en charge la réparation des dégâts. Mais, quoiqu’il en soit, une seule bouffée peut tout faire dégénérer ! On comprend bien alors que plus on fume et plus on prend des risques… mais ça tout le monde le sait ;-)

Une dernière chose

Surtout, soyez persuadé que vous ne fumerez plus jamais de votre vie, plus jamais, pas une seule bouffée, jamais, même « pour voir » ce que ça faisait : plus jamais de cigarettes, de cigares, de joints, de vaporette ou même d’une seule taff de tout ce qui se fume. N’oubliez pas que c’est votre première bouffée qui vous a rendu accroc. Celle que vous reprendrez aura le même résultat.
De plus votre fierté va être boostée. Je me rappelle que j’étais fier en allant au boulot, dans le bus, à me dire que j’avais arrêté, alors que personne ne me connaissait et que personne ne le savait. Vous verrez c’est très très agréable.
liberteLa vie est vraiment plus belle sans cigarette : la sensation de liberté  est énorme. C’est fini d’avoir la poche gonflée par un paquet écrasé, d’avoir du tabac au fond du sac à main, de prévoir des paquets pour le weekend, d’aller à la gare le dimanche soir parce qu’on est en rade de clopes, de taxer ou de se faire taxer tous les jours, de se dire qu’on n’aura pas assez de clopes pour finir la journée, de se dire qu’il faut qu’on s’arrête dans un tabac, de dire « Attendez moi je vais acheter des cigarettes », de ne pas savoir où mettre ses mégots, d’avoir les doigts qui puent, de sortir dehors quand il pleut, d’avoir des gouttes d’eau qui tombent pile sur la cigarette qui font qu’elle se consume mal, de fumer dans le vent avec la clope qui ne brule que d’un coté, de faire froid aux autres habitants de la maison parce que vous fumez le bras par la fenêtre entre-ouverte en plein l’hiver, d’avoir des chewing-gums sur soi en permanence, de fumer des clopes préventives (genre fumer plusieurs cigarettes car on sait qu’on ne pourra pas fumer pendant plusieurs heures), etc. C’est même fini de se dire dire qu’il faut qu’on arrête de fumer…

Tout ça c’est fini… et le sentiment de liberté qui en découle est vraiment très très agréable.

Essayez, vous verrez.

Si vous avez des questions n’hésitez surtout pas.

Ah oui, j’aime bien cette phrase : « si vous voulez plus d’info sur le cancer du poumon alors… continuez à fumer.« 

J’ai créé une petite page où j’ai regroupé quelques images de campagnes anti-tabac qui m’ont paru intéressantes.

Une dernière dernière chose :-)

(ajout du 05/06/2014)
◄ ◄ Comme plusieurs personnes qui ont commenté cette page, j’ai moi aussi acheté le bouquin d’Allen Carr (lien sur l’image à gauche). On m’en avait parlé. Je l’ai acheté le lendemain de mon arrêt. Il est plutôt bien fait et pour le prix d’un paquet de clopes, ça ne vaut pas le coup de s’en priver. Il va également dans le même sens que moi et ça fait pas de mal de le relire de temps en temps si on a une petite baisse de motivation. En plus, il a écrit (pour simplifier) une idée par chapitre. Le livre comprend 23 chapitres, 23 chapitres qui prennent le problème par un autre bout. Par exemple, un seul chapitre parle de la santé, ce que je veux dire c’est qu’il ne s’étend pas sur ce sujet en particulier… Les exemples qu’ils donnent sont vraiment parlant, les analogies nous font dire « Je suis vraiment bête de fumer ». Bref, je pense que ça vaut le coup. Si vous ne pouvez pas vous l’acheter, faites-vous le prêter ;-)

Si vous pensez que cela peut aider quelqu’un, n’hésitez pas à partager cette page :

256 réflexions au sujet de « Comment j’ai arrêté de fumer facilement »

  1. « On commence à fumer pour montrer qu’on est un homme. Vingt ou trente ans plus tard, c’est pour la même raison qu’on essaie de s’arrêter. »

    Très bon article, mais je doute fort de l’expression « facilement » en ce qui concerne mon cas ;)

    1. Je pensais aussi que cela allait être dur avant d’arrêter, mais je pense que si on est prêt alors cela se passe sans problème. Je connais 5 personnes qui ont arrêté sans aucun soucis, par contre il faut être persuadé qu’on ne refumera plus une seule cigarette de sa vie. Une fois qu’on est persuadé de ça alors ça se passe tout seul :-)

      1. Oui exactement, je pense qu’il y a de la volonté tout est possible, j’ai déjà arriver d’arrêter de fumer grâce a l’ecigarette.

      2. Ps facile d’arrêter, surtout au travail et en soirée en voyant ses amis et collègues fumer. J’ai déjà fait une partie du chemin en réduisant ma consommation de 1 paquet par jour à 1 par semaine. je compense avec mon e-cigarette la majeure partie du temps.

        1. non mon ami j’ai arrété de fumer et j’ai jamais laissé tombé mes amis fumeurs jamais toujours avec eux et je fume pas voila croisssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss moi tu veux arreter ou tu veux pas ? si oui tu sais bien ce que tu vas faire sinon aussi tu sais ce que tu vas faire

        1. 24h sans clopes et le manque se fait vachement sentir, j’ai la poitrine qui me brûle de l’intérieur. ..pffff je sais plus combien de temps je vais tenir. ..

      3. premier jour sans cigarette !
        mon ami et moi avons décidé d’arrêter en même temps et je pense qu’on va y arriver :)
        merci pour votre article.

        1. Du coup, c’est fait non? Vous venez d’arrêter de fumer… Bravo ! Ne re-fumez plus une seule cigarette de votre vie.
          Et si, malgré tout, l’un de vous re-fume, cela ne doit surtout pas être une excuse pour l’autre de recommencer. Les phrases du genre « Tu me donnes trop envie de fumer » ne doivent jamais être prononcées. L’autre ne doit, et ne peut, être responsable du fait que vous fumez. Cela serait trop facile de lui faire porter le chapeau…
          Tenez-nous au courant, vous allez voir rapidement que la vie est encore plus belle sans cigarette :-)

      4. J’ai essayé plusieurs fois d’arrêter de fumer sans y arriver. Je fume vraiment beaucoup (fumais car j’ai bien diminué), des roulées, et ça me faisait une trentaine par jour. Il y a un mois j’ai apprit que j’attendais un heureux événement. J’ai diminué ma consommation (je fume 1 tiers de ce que je fumais); je VEUX arrêter mais je n’y arrive pas, et je ne trouve pas de solution.. . Je viens de lire votre article, c’est génial. Mais auriez vous une astuce de plus pour m’aider ? La motivation est belle et bien là, mais le résultat ne suit pas…:-(

        1. J’étais fumeur avant d’acheter un livre que je vous conseille vivement : la méthode simple pour en finir avec la cigarette, d’Allen Carr, éditions Pocket.
          J’ai écrasé ma dernière cigarette à la dernière page de ce bouquin. Quel bonheur non fumeurd’être

        2. Bonsoir,
          j’avais toujours dis « avant mes 40 ans j’arrêterai de fumer », c’est fait !!
          Un jour cela m’a travaillé toute la journée et le soir j’ai envoyé un SMS à mon thérapeute lui demandant un rendez vous pour l’arrêt du tabac, dans la minute qui a suivi je suis dis « mais qu’est ce que tu as fais », trop tard la machine était lancée et j’étais confiante, je sentais que c’était le moment…
          Pas encore victorieuse, je fumais depuis l’âge de 14 ans, et je n’ai pas touché une cigarette depuis 3 semaines, je suis très fière de moi, même si la partie n’est pas encore gagnée
          Oui le livre d’Allen Carr m’a beaucoup aidé, puis des points de pression d’un thérapeute qui relance les énergies dans le corps et ma volonté
          Mon mari est fumeur, il consomme à mes côtes, il faut se concentrer sur soi, ce n’est pas facile, mais réalisable
          En définitive ce qui compte et qui fait que l’on tient, c’est notre volonté de plus jamais vouloir toucher une clope
          C’était le 11 avril 2014, je suis devenue non fumeuse

        3. Bonjour, je me reconnais bien dans vos lignes. Alors voici ce qui pour moi m aide beaucoup. J’ai fais une séance d hypnose et j’ai reçu un cd avec des séances que je peux faire à tout moment. Je ne vous dit pas que c est facile, mais pour l’instant c’est la seule pratique que j’ai essayé qui fonctionne sur moi. Je vous souhaite à tous de trouver LA meilleure solution pour vous.

      5. Bonjour Jérôme je viens de lire votre article qui est très encourageant et me retrouve tout a fait dans ce que vous dites je vais donc mettre votre article en favori et arrêter de fumer de ce pas!!!

      6. Bonjour à tous,

        Je m’appelle Jonathan et j’ai 28 ans. J’ai commencé à fumer à partir de mes 17 ans, et depuis je n’ai jamais arrêté.
        Ma consommation se résume à une trentaine de cigarette par jour.
        Depuis plusieurs années l’idée d’arrêter la cigarette me traversé l’esprit, autant pour ma santé que pour la gêne que j’occasionné auprès de mes proches. L’idée à perdurer dans le temps sans jamais l’avoir mis en application. En tombant sur votre blog Jérôme, la prise de conscience a été immédiate.
        Je me suis mis à réfléchir sur moi, ma vie, et ma non-volonté que j’ai à dire un véritable STOP.
        Apres avoir pris le temps de réfléchir (sérieusement pour une fois), j’ai quitté mon espace de travail (open space) et suis allé fumer une cigarette. Et je me suis regardé faire mon action (pris une feuille, un filtre, un peu de tabac). Par la suite j’ai allumé ma cigarette … Et bien pour vous rejoindre Jérôme je dois avouer que je me suis sentis ridicule, cela ne m’a rien apporté de plus mis à part le fait de m’esquinté les poumons.
        En remontant il fallait que je fasse une action forte pour me convaincre d’être dans le vrai. J’ai donc demandé à 2 collègues de me rejoindre dans un bureau libre sans personnes et leur est exposé mon problème et l’initiative que je comptais entreprendre. De ce fait, je leur ai demandé d’être mes deux témoins, en leur stipulant qu’à ce jour jarreté la cigarette.
        Le fait d’engagé un pacte de responsabilité envers moi et mes 2 collègues est important à mon sens. Car si je craque, elles seront présentes pour me faire rappeler mon engagement et surtout le discours que je leur ai tenu à ce moment précis

        Si je vous raconte cette histoire-là, c’est que moi aussi je souhaite apporter une aide aux gens qui souhaitent arrêté de fumer car je sais que ce n’est pas facile… Alors si cette idée vous a impacté faite de même, dans notre intérêt car avant tout nous sommes les seuls décisionnaire de nos choix, et personne ne peut faire à notre place les choix et les actions les plus judicieux qui soit.

        Vous souhaitant une bonne journée, et de bonne fête de fin d’année

      7. Vu tout le mal qu’il faut subir pour y parvenir, je pense qu’y retourner c’est la plus grande des stupidités, ou alors il faut aimer souffrir. J’ai une collègue qui a arrêté pendant 3 ans à l’aide d’un médoc qui lui a créé toutes sortes de malaises (cauchemars, vertiges, allucinations et j’en passe). Elle avait pris 15 kgs. Et à un moment elle a rencontré une période de stress (problèmes familiaux je crois) et elle s’y est remis de plus belle (elle a reperdu ses 15 kgs). Je crois qu’il faut avoir un grain pour s’y recoller après 3 ans. Bref, moi avec mes 5 ou 6 cigarettes, c’est une bataille, j’ai du mal à accepter qu’il faille m’en séparer, c’est pour ainsi ma seule compagnie dans ma vie (pas honte de l’avouer). Mais j’ai des problèmes de santé qui n’arrivent pas à se résoudre à cause du tabac. Alors je souhaite y arriver mais il faut que j’arrive à m’imaginer vivre sans. C’est dur ! J’ai les nerfs, j’envoie bouler tout le monde et mes supérieurs au travail y compris, ce qui va finir par me porter préjudice. J’ai trop de choses à gérer dans ma tête (avec une thyroïde qui fonctionne au grand ralenti en plus). En tout cas merci pour votre article qui m’a au moins permis de sourire entre les lignes. Bonne santé à vous !

    2. boujourd a vous allor voila jai 18 ans et je voudrait arreter de fumer mai jai deja essayer une foit pendant une semaine j aimerai savoir si c est normal de tousser pendant l arret??^^ le probleme jai commencer a 11 ans et je ne ses pas si de commencer tot sa sera plus dur a arreter?. tout mon entourage fume et il veulent tout arreter de fumer mai ou des peur comme grossir ect…. moi grossir cela me derange pas un peu de muscul et le tour est jouer mdr. enfin en meme temp comme vous l avez dit dans votre texte je me voi pas ne pas fumer plus tard, c est vrai que ses bizard comme si on se creer un futur avec nos dependance. enfin voila je pense que je peu le faire donc il faut de la velonter ^^. merci pour se texte avec que des chose qui ce passe quand on fume. surtout l hiver sur la terrasse ptdr. aller bye et bonne chance a vous ^^

    3. Il est 5heure du matin. J’ai 34 ans, suis maman d’une merveille de 2ans et ne trouve plus le sommeil depuis une heure. J’arrête pas de me dire qu’il faut que j’arrête de fumer. Un ami de la famille, père de trois enfants vient d’apprendre qu’il n’en a plus que pour 3 à 6 mois à vivre. Après avoir chercher un moment sur le net les méthodes, astuces pour arrêter de fumer, je tombe sur votre blog et c’est de loin, le plus sensé me semble-t-il. Il me faut me rendre à l’évidence, c’est simple, terriblement simple d’arrêter contrairement à la croyance que l’on véhicule depuis longtemps. Juste dépasser la croyance pas plus consistante que l’épaisseur que je lui donne. Merci.

    4. Bonjour,

      Votre article est excellent et m’a fait beaucoup réfléchir à la situation qui est la mienne.

      Merci beaucoup !

    5. Bonjour , cela fera 1 semaine depuis ma dernière cigarette , je m’aide de patch contre ma dépendance physique mais le plus dur dans ce sevrage c’est les soirées avec les potes qui sont majoritairement fumeurs . J’ai dù écourter mon samedi soir car résister devait pénible , est ce normal que cela soit aussi dur ?

    6. Bonjour à tous,
      j ai 28 ans et je fume depuis mes 15 ans, je n ai jamais arrêté depuis que j’ai commencé … Jai quand même réussi à ne plus fumer de cigarettes pendant deux mois avec une cigarette électronique en substitut (je pouvais avoir un vieux paquet qui traînait dans mon sac je n’en avais pas envie) je n aurai jamais cru en être capable étant donné mon addiction et ma non volonté réel pour arrêter la clop à ce moment je me suis juste dis tiens je vais essayer la clop électronique mes sans grande conviction. Je crois qu en ft plus on se met la pression moins on y parvient…
      Bref depuis je refume et j’ai l’impression que la cigarette est ma meilleure amie et me sens incapable de m en passer je le dis « j’aime trop fumer », c est honteux : apres manger, avec le café, avec l alcool, au Telephone, quand je suis énervée, en récompense d un travail … En fait tt le temps quoi cette maudite cigarette a été associée à tt un tas de situations qui me paraissent donc insurmontables…
      Bon sinon Depuis 3 jours je n ai pas fume à cause d une bronchite, rhino-pharyngite et otite (oui il me faut au moins ca pr ne pas avoir envie de fumer et pourtant j’y pense quand même, sinon il n y a pas un jour où je ne fume pas)… Je réalise que j’ai envie d arrêter et de profiter de ce moment de maladie pour ne pas reprendre mais je stresse déjà à l idée de ne pas y arriver et de mal le vivre… D envier ces maudits fumeurs d entretenir leur cancer c est quand même n importe quoi… Je sais que jai l addiction à la nicotine mais aussi au geste … Et bons nombre de clopes sont fumées inutilement et pas savourées elles St fumées juste par habitude ou parce qu on s ennuie bref je veux m en sortir sans déprimer et m enlever cette idée de dépression liée à l arrêt du tabac et l envie de pouvoir boire un coup avec mes potes sans etre mal à cause de l envie de fumer… Est ce que je devrais repasser par la phase cigarette électronique pour avoir qd MM un semblant de geste et un peu de nicotine ? J’ai aussi du mal à me dire que ma dernière je l ai pas savourée j étais malade et je me suis pas dis que ct la dernière c est après que cette motivation est venue… Je suis tt le temps malade en plus je voudrais vraiment arrêter tant qu il est encore temps ça me soule d être dépendante d un truc aussi merdique que la clope … Mon copain fume j’ai peur de mal vivre tt ca … Peur de pas être assez forte, c est vrai que les non fumeurs ne comprennent pas jai des amies qui me disent  » Ben c est bon suffit de pas fumer vois pas le problème  » ce qui est pas faux lol c est nous qui nous stressons d avantage … Pensez Vs que je doive acheter des patchs ou autres j’y connais rien … Merci en tous cas super site qui m a rassurée

      1. Salut, je me reconnais pas mal dans ton récit, j’ai fumé pendant 14 ans environ un paquet par jour, j’ai 27 ans et ça fait des années que je me dis que je dois arrêter que j’ai tout essayé. Ca n’a jamais vraiment marché, je fumais toujours au moins 2-3 clopes par jour. La cigarette éléctronique m’a rassuré en tant que substitut pas trop nocif à ma santé mais tant qu’on reproduit le geste et qu’on prend sa dose de nicotine on est dépendant et on risque (oubli, perte, casse de la e-cig) à recraquer pour une vraie clope. Bref j’ai pas mal essayé et je sais pas si c’est dû au fait que j’avais pas vraiment la volonté d’arrêter ou bien le fait que je manquais de force mentale.
        Néanmoins, il y a 2 semaines et 2 jours j’ai choppé un sale truc, le médecin m’a dit rhinopharyngite qui m’a étonnamment cloué au lit 5 jours. la veille j’étais déjà malade et ai fumé comme un porc, limite maso à me faire mal, me détruire. C’est un peu ce que vit le fumeur en général. Au fond de moi, j’avais le désir de me dégouter de la clope. Et c’est ce qui s’est passé, la maladie m’a empêché de fumer et le sevrage m’a fait passer des nuits horribles, mais j’ai tellement mal aux poumons rien qu’à repenser à une taf que j’ai l’impression d’avoir passé le cap.
        Fin bref, tout ça pour dire qu’il faut profiter des moments propices au sevrage qui permettent d’ouvrir les yeux. Et choppe une application ou plusieurs sur ton portable si tu peux ça aide pas mal. Bon chance. Lavons-nous les poumons !!

  2. Vraiment génial cet article , je n’ai rien à redire , je suis passée par des phases difficiles en Janvier pour arreter parce que je me mettais en tête , comme vous le citez plus haut une date clé , un moment propice etc… La dernière clope que j’ai écrasée , ben je me souvient pas de la date finalement , parce que j’étais vraiment décidée !!! Courage à tous ceux qui choisissent d’arrêter , parce que c’est vraiment un attrape nigaud cette clope , et tellement que je n’aurais jamais cru dire ça il y a quelque moi … Elle nous abruttie vraiment !

    1. C’est pareil, je ne me rappelais plus de la date. J’ai même été obligé plusieurs fois, pour me rappeler l’année, de l’associer à d’autres événement de ma vie pour faire le calcul. Depuis je l’ai retenue et écris dans cet article :-)

      1. J’ai adoré cet article qui m’a bien fait rire ! On se reconnait tellement bien.
        J’ai fumé ma dernière cigarette il y a 3 ou 4 jours, je ne sais même pas exactement.Et je ne souffre aucunement ! J’en parle beaucoup autour de moi, je suis super fière !
        Moi je me suis longuement préparée contrairement à Jérôme. J’ai vu un médecin addictologue et une psy dans le même service. Bof…cela m’a un peu aidée mais c’est définitivement le livre d’Allen Carr qui m’a décidée et surtout qui me permet d’y arriver sans douleur car je suis sans volonté pour ce genre de choses. Dommage qu’Allen Carr soit beaucoup moins drôle que Jérôme !
        J’étais impatiente de finir le livre pour avoir « le droit » d’arrêter de fumer mais j’ai craqué…j’ai fumé ma dernière avant la fin! Et pourtant j’aurais fait n’importe quoi pour une cigarette avant… (Vous n’avez jamais fumé sur le balcon au ski par -22° avec un bonnet, des couvertures sur le dos et des moufles, sous le regard moqueur des non fumeurs bien au chaud derrière la vitre?)
        L’important comme dit J. c’est de savoir que l’on ne fumera jamais plus et cela permet de rester détendu car on n’attend rien.
        J’avais arrêté 15 ans suite à ma 3ème grossesse, je n’y pensais plus depuis longtemps et j’ai repris UNE cigarette pour faire ma maline un soir de fête… j’ai replongé 13 ans, alors méfiance, pas touche !
        Il faut bien comprendre le mécanisme de l’addiction au tabac et ensuite, franchement ce n’est pas aussi dur qu’on le dit partout(les cigarettiers entretiennent ce mythe). Lancez vous!Sans patch surtout ! Bravo à nous les ex-fumeurs et fumeuses!

      2. J’adore l’article et vos commentaires. Mais voila vais je arriver a me sortir de cette m…. Aussi facilement ? Aidez moi svp !!!!!

    2. Je suis également passé par des moments difficiles, j’ai arrêté a plusieurs reprises et je suis retombé a chaque fois après plusieurs années ou mois. Un facteur motivant peut être la peur, par exemple peur de la maladie ou cancer, on sait tous que un fumeur sur deux en meure mais on ne s’imagine jamais vraiment que ca va nous arriver ou alors on pense qu’on a encore le temps avant d’arrêter. Voir des personnes dans son entourage rencontrer des problèmes lies au tabac m’a fait réagir et a rendu ma motivation plus forte pour arrêter

      1. Perso,j’ai essaye depuis dix ans ,j arrete,je retombe,avec patcheset autres dérivés,les seul moyen pour l’instant est la cigarette electronique je ne fume que du 11mg et je compte descendre progressivement.

        1. j’ai lu le livre d’ALLEN CARR, j’y croyais pas trop, j’ai arrete de fumer depuis 3 mois , je fumais 1 paquet par jour depuis 13 ans. Son livre est super, la meilleure méthode pour arrêter de fumer , il coute même pas 7 € ,, je me suis dis que ca vallait le coup je regrette pas

    1. Bah oui évidemment.
      Je pense même que c’est plus simple d’arrêter de fumer quand on fume beaucoup que lorsque l’on fume uniquement une ou deux cigarettes par jour :-)

    2. tu peux te renseigner sur internet vis à vis de la méthode dont je parle , je ne fais pas de pub j’ai juste envie de partager ma libération de plus fumer, lis le livre d’allen carr sur l’arret du tabac,

  3. Bonjour,

    J’ai fumer ma dernière cigarette le 2 mai 2013, le jour de mon anniversaire ( facile pour ce souvenir de la date, lol, mais aujourd’hui je c pas pourquoi j’ai eu envie de fumer. Mais je suis aller sur internet – Google et j’ai écris « Comment arrêter de fumer facilement ». Et je suis tomber sur votre histoire j’ai tous lu, je voulais vous remercier JEROME car grâce a vous mon envie est passer. En plus vous m’avez remotiver. Encore merci a vous.

    Ps: Je viens de voir que lorsque l’on lit quelque d’intéressent on y pense plus, donc je cour a la librairie m’acheter des new livres.

    1. Cela peut arriver de temps en temps d’avoir envie de fumer, il faut juste résister quelques instant et l’envie passe. Il faut vraiment se dire qu’on ne fumera plus jamais de cigarettes de sa vie, JAMAIS. Par contre ce n’est pas grave de ne plus jamais fumer hein?!! Ce n’est pas la fin du monde. Des tas de gens ne fument pas et s’en portent merveilleusement bien. Euh… et d’ailleurs je me demande s’ils ne s’en portent pas mieux… :-)

      1. Bonjour,
        Cela fait une jounee que j ai pas retoucher a une cigarette et j ai eu un petit découragement ( j ai failli me racheter un paquet) et je me suis dit tiens je vaisaller voir sur internet pour des conseils, jesuis tombée sur votre blog il est super boostant merci à vous!

  4. Bonsoir,
    Je vous préviens d’avence je suis nul en ortographe.
    J’ai juste une petite quetion il y a plein de mondes qui disent que si ont arrête de fumer ont grossije voulais juste savoir si c’est arrivé a un d’entre vous?

    Merci beaucoup bonne soirée !

    1. Non on grossis si on mange comme un dingue pour compenser le manque de la clope il faut s’occuper l’esprit. Avec quelque chose qui te plaît. Sport ou autre pour ma part c le sport je t’assure apres une heure de cardio pas envie de fumer

      C carèment la pezux sui change lendurence et puis quoi de miux qu’une jolie peaux

    2. Bonjour,
      suite à votre message, j’ai rajouté un paragraphe, dans l’article ci-dessus, sur le fait de grossir ou pas lorsqu’on arrête de fumer.
      Merci

  5. bjr hier j ai lu votre poste
    depuis j ai pas fumé .
    le manque est la
    alors je m active à faire une tâche ou pensé à autre chose
    5minutes plutard j y pensé plu
    j espère réussir pour de bon

    bon courage à vous !!!!!!

  6. très bon article, de l’humour et qui motive en plus.
    vous avez exactement raison dans ce que vous dites on est comme ça en tant que fumeur, dernier cigarette il y 30 minutes et je n’irais plus en acheter ou taxer a des amis.
    ce qu’il faut c’est des personnes qui vous motive en utilisant les bons mots.
    alors merci Jérôme maintenant n’est plus envie de continué a fumer mais je veux surtout profité de tout le reste mais sans clope.

  7. J’ai arrêté de fumer il y a 9 jours mais je me sens triste. J’ai l’impression que la vie n’a plus de plaisir. C’est bizarre car d’un côté, je suis fière de moi mais d’un autre, c’est comme si je devais faire le deuil d’une amie. Du coup pour éviter d’y penser, je le mets dans mon lit. Ne serais-je pas entrain de faire une dépression? Je tiens à préciser que j’ai arrêté de fumer par peur de choper une maladie. Sinon, j’adorais fumer! Aujourd’hui, j’ai trop peur de replonger. Qui peut me donner des conseils?

    1. Myriam,
      si tu savais comme je te comprends ! J’ai arrêté de fumer le 30 janvier, et si, comme toi, je suis très fière de ça, j’ai éprouvé au début, et encore parfois maintenant, une certaine tristesse. C’est très étrange. Je ne crois pas que ça passera facilement. Ce qui m’aide et qui est plus fort qu’une éventuelle envie de fumer à nouveau, c’est la joie énorme qu’ont éprouvé mes enfants quand j’ai arrêté. Je ne savais pas que ça les préoccupait autant. Et de toute façon, je n’ai aucune envie de devoir vivre encore les différentes étapes de l’arrêt du tabac. C’est difficile, donc je préfère m’accrocher plutôt que de devoir tout recommencer une prochaine fois. Et puis pas envie de tomber malade à cause de ça : c’est trop moche, c’est du gâchis. Donc, en résumé, ne sois pas triste, accroche-toi et petit à petit, ça ira mieux.

    2. Quand on fume, on croit que la cigarette est « tout » alors qu’en fait elle n’est « rien ». Il faut juste bien le comprendre… et c’est sans doute le plus dur dans tout ça. La cigarette n’apporte rien, vraiment. C’est un leurre qui fait penser au cerveau que la cigarette est indispensable. Il faut bien savoir que tous les fumeurs ont vécus des années sans fumer, au moins toute leur enfance et ça ne leur a pas posé de problème à cette époque, ils étaient heureux. Pourquoi serait-il triste d’arrêter de fumer? Pourquoi seraient-ils tristes d’être bien?
      Il me vient en tête une phrase (je ne sais plus où je l’ai entendu) qui dit : « Le fumeur fume chaque cigarette pour se trouver dans un état de bien-être qu’il aurait naturellement s’il ne fumait pas »

      1. Moi je sais où tu l’as lue cette phrase que tu cites, c’est un des arguments clés de Allen Carr qui a écrit ces fameux bouquins de méthodes pour arrêter de fumer. Style horriblement américain, mais efficace il faut l’avouer. Aide n° 1 pour moi.
        Il faut s’imprégner de cette vérité : on allume une cigarette uniquement pour mettre fin au manque et on « habille » ce shoot en se persuadant que c’est la cigarette qui recèle ces vertus contradictoires et magiques: elle nous donne un coup de fouet le matin mais elle nous aide à nous endormir le soir, elle nous stimule et nous aide à nous concentrer mais nous détend quand on est énervé, elle nous console quand on est triste ou seul mais nous aide à être encore mieux quand on est déjà très bien…
        Dire qu’on sourit des enfants qui croient au Père Noël !

      2. aujourd’hui je devais m’acheter un paquet de cigarette mais depuis un certains temps l’envie d’arreter est la mais j’ai peur de grossir je suis vraiment décider je vais essayer bravo jérome pour votre article il est génial

    3. Myriam,
      Je ressens exactement comme toi une tristesse par moment, comme un deuil, mais cela s’atténue, je crois que c’est tout à fait normal dans le processus de sevrage.
      Moi cela fait environ deux mois que j’ai arrêté, franchement je m’attendais à souffrir davantage. A part une ou deux fois où l’envie de fumer a duré près d’une heure, l’envie reste fugace, quelques secondes et ça disparaît.
      (Le meilleur site scientifique que j’ai trouvé :
      http://aps-44.pagesperso-orange.fr/tabac_et_tabagisme.htm#o8 )

      Moi qui n’avais jamais pu ( malgré mes serments répétés du soir, écoeurée devant le cendrier plein) me passer une seule fois de ma cigarette du petit déjeuner , je me suis aperçue après coup que le 3ème jour après l’arrêt je n’y ai même pas pensé! C’est dingue!
      Je vois aussi que la plupart des gens de mon entourage ont arrêté de fumer et ne semblent pas malheureux, au contraire ils regrettent de ne pas l’avoir fait plus tôt. Interrogés, aucun ne m’a jamais dit que ça avait été si dur que ça. Le tout c’est de trouver la motivation et d’arrêter une date.
      Je crois que certains tirent un énorme intérêt financier à faire croire qu’il faut une volonté hors du commun pour arrêter et donc à nous décourager de tenter l’expérience.
      Je suis l’exemple vivant que c’est faux !

  8. Merci pour ce témoignage qui donne vraiment de l’espoir. J’ai arrêté peut être une 20aine de fois et je n’ai jamais réussi à le faire définitivement. Maintenant j’ai essyé toutes les méthodes mais c’est les conseils de mes filles qui me poussent à continuer car c’est un véritable fléau

  9. bonsoir,
    bon j’ai l’envie j’ai jamais essayé de s’arrêter de fumer mais passant dans les nuages de google je me suis tombé bien ici le sujet m’apparaît un peu bizarre pourquoi enfaîte s’arrêter de fumer c’est tout simplement l’envie et si l’envie sa disparaître dans se cas on est des pauvres encore c’est tout simplement la 1ére cigarette à été pour découvrir le tabac alors maintenant voilà c’est le temps de découvrir aussi bien l’arrêt du tabac rien est difficile un peu de courage et passion-ce rien ne vous oblige de fumer rien ne vous oblige de retourner au cigarette j’ai prés de moi mon packet j’ai l’envie d’allumer une mais non sa reste un défi pour une petite période avec date ultérieure.
    Merci a vous tous et ne baissez surtout jamaaaaaaaais les bras pas de cigarette dés maintenant.
    bon fin de soirée.
    Merci a tous encore une fois.

  10. Voila 3 jours pleins que j’ai arrete de fumer.
    Fumeur depuis plus de 20 ans; un seul arret sérieux à mes 21 ans, de qqes mois, mais c’est tout.

    Depuis plusieurs semaines, deja, je n’achetais plus à la cartouche, mais par 2 ou trois paquets (tabas à 20 km de chez moi). L’idée germait….

    Et puis il y a 6 jours, ma fille de 11 ans pleure, parce que je fume…. Et mon fils qui me dit que j’avais tout le temps promis, maus jamais fait….

    Je laisse passer un jour, et annonce à mes enfants: il me reste encore deux paquets, et après, j’arrete !

    Eh bien c’est fait, demain matin, j’entame le 4 e jours. Je croyais ques les patchs m’aideraient…. Vade retro satanas ! Mon envie de fumer est bien présente avec ces satanés patchs collés à la peau. Incroyable !!!! Et pourtant, vous me croirez ou non, je suis pharmacien !

  11. Je me suis arrête de fumer lorsque mon cardiologue m’a détecté une carotide bouchée et qu’il a fallu opérér en 2008.Je me sui mis en recherche d’un substitut genre patch qui n’a pas marché,en ce moment j’essaie les cigarettes electroniques à Omg ,cela me convient.Espérons que la législation française ne viendra pas tout chambouler

  12. Bonjour,

    Votre témoignage est… impressionnant! Incroyable de se retrouver aussi parfaitement dans votre discours. Comme quoi, on a à la base tous la même addiction, qui nous fait tous penser de la même manière, et vient le jour où c’est nous qui prenons le dessus sur elle parce qu’elle nous saoule avec toutes ces histoires et toutes ces situations que nous connaissons bien (en particulier la gare le Dimanche et les nombreuses séances au balcon quelque soit la météo), et le pire: sans peine.

    Entre mon premier arrêt et celui que j’ai entamé il y a peu, j’ai oublié un point crucial que vous soulignez à deux reprises:
    « oui mais là il s’est vraiment passé un truc grave dans ma vie, j’ai besoin de la cigarette »,
    « Aucune de ces raisons ne doit être une excuse, aucune, même la première ».
    Et en effet, des moments difficiles, il nous en arrive en permanence… Aujourd’hui je suis décidé, marre de me réveiller le matin et de me dire que j’ai encore avalé mon cendrier dans un acte de somnambulisme désespéré…

    Merci pour cet article, ça fait toujours du bien de le relire!

  13. Et bien moi j’ai arrêté un beau matin il y a quelques jours. Cela faisait plusieurs mois que j’en avais ras le bol du tabac et de ses désagréments. Paradoxalement je fumais beaucoup plus comme pour me dégouter davantage. Et puis voilà. Là c’est fini, je ne ressens aucune gêne particulière. Lorsque je pense au tabac je m’occupe l’esprit pendant 3 minutes et l’envie passe. Chaque jour écoulé est une petite victoire. J’ai l’impression de devenir forte mais je sais que le chemin est long. Surtout respecter une règle d’or : ne jamais retoucher à une cigarette. Bon courage à tous.

  14. J’ai aussi arrêter en lisant votre article, il y a environ 2 mois.
    Effectivement cela m’a paru facile et je ne peux que vous dire merci.
    Par contre, j’ai compensé avec la nourriture et j’ai quelques kilos à perdre mais je considère que ce sont de bons kilos !!! car rien ne vaut le fait de ne plus fumer.
    Merci.

    1. Et bien je suis très heureux si mon expérience a pu également servir à quelqu’un d’autre :-)
      Surtout il faut ne plus jamais recommencer, même pour voir, même juste une, même une cigarette électronique ou un cigarillo et c’est tout bon.
      Les kilos en trop vont partir rapidement et ils sont, en général, moins grave que la cigarette.

      1. Bonjour,

        je pense à arreter de fumer depuis trois ans et je n y arrive pas.En fait je suis terrorisée à cette idée,comme à l idée de continuer.C est vraiment devenu un supplice.Comment me persuader que je ne courre aucun risque à arreter,alors que j en cours à continuer.Je suis vraiment victime de cette idée et il faut que je me déconditionne le plus vite possible.

  15. Pufffff alor moi quesque je doit dire je c vrmnt plu quoi faire et comment en plus j suis enceinte de 3 mois et j fume maximum 10 clope slims par jr jai enseie mais je arrive pas ca me rend les nerv je me dispute avc tt le monde etc… aidezzzzzzz moiiiiiiii je c vrmnt plu commeny faire arreter sans rien :-(

    1. Moi, la première fois que j’ai arrêté de fumer c’est quand j’ai appris que j’étais enceinte de mon premier. J’ai arrêté du jour au lendemain et pour 4 ans. Il faut absolument arrêter pour l’amour du bébé qui est en toi et pour toi. Pour pouvoir t’occuper de tes enfants longtemps et de les voir grandir. Ton corps te remerciera et ton bébé sera en pleine santé. Pense à la santé du bébé. Je me sentais tellement plus nerveuse de fumer en sachant que J’étais enceinte que j’ai arrêté. Je me suis senti soulager. Bon courage.

  16. Je suis une jeune fille âgée de 28 ans. Fumer à 18 ans parce que mes amis qui m’ont convaincu. Commence à ressentir les effets négatifs de la nicotine sur mon corps. J’ai réussi à arrêter de fumer maintenant. Nous avons récemment découvert les cigarettes électroniques et comment ils fonctionnent. J’ai récemment acheté un ensemble de cigarettes électroniques.
    Qu’en est-il des cigarettes électroniques et sont-ils bons? Une bonne alternative?

    1. A priori, pas encore beaucoup de recul sur la cigarette électronique mais probablement beaucoup moins nocif que les vraies.
      La question est : pourquoi avoir fumer des cigarettes électroniques alors que tu avais arrêté de fumer…?

  17. Bonjour Jérôme,
    Bel article. Bon questionnement aussi.
    L’énergie que je dépense à me sentir coupable. Enorme ! Suite à la lecture de votre article, je réalise que je préfère utiliser cette énergie à me sentir FIERE.. d’avoir arrêté. C’est vrai après tout, l’envie de fumer revient.. mais cela passe ! Je n’avais pas vu les choses sous cet aspect. Vous montrez la voie.
    Merci beaucoup

  18. Chouette article écrit, c’est le plus important, d’une façon qui donne envie de se battre !
    En ce qui me concerne, j’ai fumé pendant 13 ans une trentaine de cigarettes par jour; il y a 20 ans que j’ai arrêté de fumer et je dirais qu’il y a une quinzaine d’années, j’ai commencé à dire « je ne fume pas » plutôt que « je ne fume plus ».
    Ce que j’ai compris de cette aventure, c’est que lorsqu’on veut se libérer d’une dépendance, notre principal ennemi est notre mental: c’est lui qui va paniquer et fantasmer sur l’enfer du manque… Il va donc falloir tromper le mental, trouver des stratégies pour le rassurer. Par exemple: commencer par se dire j’arrête une journée et décider le lendemain matin si on retente une journée sans tabac…
    De mon expérience personnelle (et pour aider des amis qui n’osaient pas se lancer) j’ai écrit un guide qui se trouve en TELECHARGEMENT LIBRE sur mon blog:

    http://arreterdefumer.over-blog.org

    Puissiez-vous y trouver à la fois un soutien moral et des outils pour vous aider à affronter ce challenge, bien armé(e)s.

  19. J’ai arrêté depuis Dimanche matin (environ 5h), donc pendant mes soirées je cherche des expériences similaires. Eh bien voilà le premier site qui me touche personnellement et qui m’a beaucoup fait rire aussi! Notamment l’épisode du bras dans la porte entre-baillée pendant l’hiver et qui gèle tout le monde! Vécu bien- sûr. Moi ma hantise était de ne pas réussir à dormir le soir, du coup, même si ce n’est que placebo, j’ai ma tisane de verveine! Bref, je ne peux pas utiliser le mot « facilement » car je dois avouer que je change pas mal d’habitudes comme me trouver une activité relaxante après le repas( mots fléchés, magazine, déguster un jus de fruit…) J’ai aussi des granules homéopathiques à consommer à chaque envie de cigarettes et demain je vois une magnétiseuse spécialisée dans ce domaine, car j’ai quand même besoin de me sentir le mieux armée possible pour ne pas craquer. Car j’ai remarquer une chose qui m’a un peu inquiétée: ce n’est pas tant le geste de fumer qui me pose problème mais cette espèce de tension intérieure que je ressens toute la journée: est-ce que quelqu’un vit la même chose?

  20. nous sommes le 5 aout 2013. jai pris fermement la décison d’arréter de fumer hier vers 13h30. pour moi cé pas facile car je suis polytoxicomane. (jai déjà arrété les drogues et maintenant je veux arréter les médicaments, l’alcool et le tabac) pour les médicaments je ne peux pas arréter d’un coup! il faut que je diminue….. pour le tabac et l’alcool, il faut arréter d’un coup. mon naturel revient au galp. je me redécouvre. et ca ne se passe pas s’en peur. en fait j’aimerai rajouter que quand on fume une clope, on se la pète un peu aussi. on frime! et on se croit très sur de soi. pour ma part je souffre de dépression. et tous ces produits l’ont masquée pendant des années. aujourdhui cé très dur de me retrouver sans artifices. il faut que j’affronte les gens…..mes émotions et jai un très gros manque de confiance en moi. et j’ai une phobie de la relation avec l’autre. mais je suis une psychothérapie depuis 4, 5ans et je garde mes antidépresseurs. je fais des apnées du sommeil et la journée je respire mal. mon grand père est mort d’un cancer du poumon et jai des antécédents familiaux de cardiopathies. pour arréter de fumer, je me suis préparée, mais inconsciemment. je diminuais, je cachais les cendriers, et puis l’idée a muri dans ma tète. mon fils n’arrêtait pas de me reprocher de fumer et ca le mettait en colère. alors je me suis décidée. je mets un patch, et je mache des gums. car comme le disait plus haut une femme, jai une tension intérieure permanente! remarque cé ce qui fait me sentir en vie, même si cé lourd à gérer, car je ne suis pas quelqu’un de tranquille, mais plutôt tourmentée. macher un chewing-gum me va très bien! ca m’occupe et active quelquechose en moi. car sinon je ne suis pas très active. voila. ce matin jai eu une défaillance. je redoutais l’envie de la 1é clope du matin. jai craqué. mais je nai pris que 3 tafs et je l’ai éteinte, puis je l’ai jetée, et après j’ai caché le cendrier sur le bord de la fenètre. quand on est équilibré arréter de fumer seul peut suffir. mais pour des gens comme moi qui sont très sensibles, émotifs, fragiles il vaut mieux se faire aider. je pense mettre le max de mg de nicotine en patch pdt une semaine, après je diminuerai. voila. je vous informerai de mes progrès si ca vous intéresse! bonne chance a tous! au fait jai vu à la télé que dans le tabac « bob marché » il y a beaucoup de détritus….. dont des excréments de rongeurs. cé dégoutant! vous trouvez pas?????

  21. Merci pour ces témoignages, Moi aussi j’ai une histoire avec la cigarette électronique, c’est vraiment la révolution du siecle.

  22. Bonjour à tous, je suis tombée par hasard sur ce site et cette histoire m’a motivé plus que jamais. J’avais 13 ans quand j’ai fumé ma premiere cigarette ( oui oui oui c’est vrai quelle bêtise ). Je voulais faire comme tout le monde être « grande ». et me voilà partit pour 8 ans de galère. J’ai essayé d’arrêté à 18 ans, j’ai tenu 3 mois. la premiere semaine un enfer je pleurais je me plaignais à tous cela devenait obsessionnel. Tous mes collègues fumaient et je les enviait comme pas possible. Je respirais leur fumé je leur demander de me souffler dans le nez… Aujourd’hui j’ai 21 ans, j’ai perdu un proche à cause de la cigarette l’année derniere. Ce matin alors que je fumais ma première du matin elle m’a dégouté… ET LA j’ai dit  » J’ARRETE  » !! cela ne fait que 9h00 c’est dérisoire… Mais je me sens bien je ne vois plus le mal comme à mes 18 ans. Je pense seulement à l’argent économiser à mon copain qui ne fume pas et qui supporte ça depuis 3ans et à ma santé à l’envie de devenir un jour maman et de ne pas laisser mes enfants orphelins juste pour cette p***** de cigarette… Je n’avais pas grossi la premiere fois j’aurai peut etre autant de chance !!! Merci pour cet article je l’ai mis dans mes favoris et je le lirai a chaque fois que je voudrais flanché !! courage à tous les futurs non fumeurs !!!! =)

    1. Oui courage et en lisant que tu pleures, je me retrouve ; c’est difficile, mais il faut juste prendre le temps de se retrouver, de faire sans, de vivre autrement et la cagnotte est une réelle motivation : à deux en 3 semaines et quelques jours, on a économisé 300 euros ! rien que ça c’est plus que motivant ; le magnésium peut aussi t’aider et lire les témoignages des autres est une excellente idée : on se dit que l’on n’est pas seuls face à ces démons ! ! ! courage et même si ton article date un peu, je te souhaite tout plein de belles et bonnes choses

  23. Salut à tous! je tiens à partager ici mon expérience de sevrage( je ne fume plus depuis le 28/07). D’abord parce que je ne sais pas si j’aurais tenu sans rencontrer ce site et les témoignages de chacun qui m’ont vraiment, mais vraiment aidé. Donc comme vous l’avez compris je me considère aujourd’hui comme une ex-fumeuse et encore mieux comme une non-fumeuse, ouah! Bon, je ne peux pas que cela aété facile, il y a même 2 jours où je n’ai fait que pleurer: envahie d’irritation, triste, pleine de rage quand on m’agaçait, bref, 2 jours de torture. Mais j’ai quand même pu me dire: « tiens le coup, ça risque de passer, si là tu ne prends pas de clopes, alors tu risques de ne plus jamais en toucher une ». Et là effectivement, je me suis réveillée le lendemain fière de moi et plus de cette sensation que je décrivais plus haut de tensions dans tout le corps. Je dois dire aussi que mes nuits ont été plus courtes mais curieusement je suis moins fatiguée. Je fais beaucoup plus de choses dans la journée. A préciser aussi et très important: pour me sentir encore plus épaulée je me suis acheté le livre d’Allen Carr. Je dois préciser que c’est le premier livre de « conseils » que je lis, en général je déteste toute cette mode de coaching pour décorere sa maison, élever ses enfants… Mais là: stupéfaite. Pourquoi? Par la simplicité du procédé, sauf qu’il fallait penser à l’écrire et le publier: ce n’est pas vraiment une méthode, mais plutôt l’expérience d’un ex(gros)-fumeur qui s’appuie donc sur la logique du fumeur et parvient à la décortiquer de manière à prendre le contre-pied de tout ce qui nous amène à fumer! Plus l’accent qui est mis sur tous les points positifs(essentiels et qui priment sur tout le reste) d’une attitude d’abandon du tabac. J’ai même pu partciper à une soirée arrosée sans fumer! Chaque fois que l’envie me titillait je repensais à ce que j’avais lu. Voilà, il y aurait encore beaucoup de choses à écrire, mais je sais maintenant que je reviendrait souvent ici partager mon expérience et trouver de la compréhension, alors encore merci Jérôme J.! Ton blog doit aider beaucoup de pesonnes j’en suis sûre alors encore merci de l’avoir crée et ainsi d’aider beaucoup de fumeurs!

  24. Génial l’article. En fait j’ai beaucoup ri en lisant « Une dernière chose » car en qualité d’ex-fumeur je me suis pas mal reconnu. Moi j’ai arrêté de fumer le 28 décembre dernier. Sans rien : Ni patch, ni cachets, ni substituts … C’est ma 4ème tentative et en tout cas celle qui dure le plus car j’en suis à mon 8ème mois. C’est un combat de tous les jours surtout le matin mais bon … Bonne chance aux ex-fumeurs comme moi et résistons ensemble !

  25. Bj, oui lacoste c’est normal de tousser. Tes poumons essaient d’éliminer les mauvaises choses accrochées…
    Moi je suis une fumeuse (grosse fumeuse) depuis plus de 20ans, j’ai déjà arrêté plusieurs fois. Même quelques fois 1 an ou deux mais j’ai tj repris.
    Et crois moi… arrête tant que t’es jeune car c’est de plus en plus dur d’arrêter et avec le temps on fume souvent de plus en plus..
    Là je vais essayer la cig electronique pour voir^, même si on sait pas trop quelle est sa nocivité je pense que ce sera tj moins pire que mes clopes…
    En tout cas Lacoste te laisse pas influencer par les autres, arrête, vraiment. En plus regarde bien une nana ou un mec qui tire une latte sur une clope, c’est franchement pas beau..

  26. Bonjour à tous! Juste une question importante pour moi: comment se remet-on à fumer après une période d’abstinence? Est-ce dû à une forte envie momentannée ou cette envie est toujours restée là? Je m’interroge car je ne fume plus depuis trois semaines et je me dis qu’avec les horribles 15 jours que j’ai passé, j’aimerais que ça n’est pas servi à rien…

    1. Salut, je ne sais pas où tu en es de ton arrêt : si tu as des envies ou non mais ce qu’il faut vraiment comprendre, c’est que au bout de 3 semaines, c’est ta tête et uniquement elle qui pourrait te faire reprendre, ton corps n’a plus besoin de cigarette.
      Ce qui pourrait te faire reprendre : une soirée sympa avec des potes, un gros coup de mou, une petite voix qui te dirait « allez… juste une… » (cette raison est la plus terrible), etc . Ces raisons ne sont pas en lien avec la nicotine mais ta tête qui pourrait continuer à faire la fausse association « bonheur = cigarette ». Au stade où tu es, il suffira de « résister » à cela. Il faut être fier d’avoir arrêter, se dire que TOUS les fumeurs envient ceux qui ont arrêté, ne pas écouter ceux qui disent qu’on ne peut pas arrêter sans substitut car eux n’ont pas réussit, se dire qu’une seule clope fera perdre tout ce qui a été fait… Mais ça n’arrivera peut être jamais d’avoir envie de refumer. Moi, rien que l’idée de la dépendance me ferait renoncer à toute tentative de reprise.

  27. super article
    bon je suis une petite fumeuse 3 clopes /jour et bien je ne pensais pas qu il serait pour moi si difficile d arreter je n y suis pas encore totalement arriver mais je te remercie vivement de partager ton experience et tes petites astuces qui aident.j espere bientot vous refaire un petit coucou pour m autoproclamer non fumeuse….
    bonne chance a tous

    1. Je crois sincèrement que c’est plus dur pour les petits fumeurs que pour les gros. Ils se disent : ça ne grève pas mon budget, ça ne détruit pas trop la santé, 3 clopes c’est pas la mort, pourquoi arrêterai-je?
      Il te faudra, je pense, plus de force que pour les gros fumeurs qui se retrouvent devant un mur et n’ont plus vraiment le choix s’ils veulent continuer leur vie normalement.
      Par contre je pense qu’il faut arrêter complètement, pas descendre à 2 clopes/jour puis une puis zéro. Ça serait beaucoup plus dur, tu accroîtrais ton envie de cigarette, avec un sentiment de « besoin » de plus en plus fort à force des diminutions. Tu attendrais ta cigarette dès la fin de la première. Enfin c’est ce que je pense.
      Bon courage.

  28. merci jerome effectivement tu as bien compris pour mon cas que cela était plus dur mais je met en pratique tes conseils et quand je me ballade au resto ou a la plage je n envie plus les fumeurs …..c est eux qui m envient…..conseil qui me boost le moral.IL me reste seulement une forte motivation pour faire le reste en tout les cas moi j envie ton parcours comme quoi tout est possible….yes i can!!

  29. Bonjour
    Je suis une mamie et l’ordinateur et moi nous ne sommes pas réellement amis, site web? mystère.

    Je souhaite arrêter de fumer, je fume depuis la mort de mon Epoux et pourtant il faut que j’y arrive mais je vis seule et cette détestable cigarette est ma compagne

    BONNE SOIREE

    1. Bonjour Marcelle,

      Pourrions-nous franchir cette étape ensemble par communication et échange sur ce billet fort intéressant ?
      En tous les cas, je suis certaine que vous réussirez à divorcer de la cigarette pour vous remarier à quelque chose de beaucoup plus positif
      Chrystèle

  30. Bonjour
    J’ai commencé à fumer à 11 ans et je vais en avoir 40 en février. Mon père à le système artériel de bousiller à cause de la cigarette et pourtant il subit des opérations même après 15 ans d’arrêt de cigarettes. Il n’aurait pas fallu attendre que le corps médical lui dise : Mr STOP car sinon on va être obliger de couper votre jambe.
    Malgré tout….je n’ai pas encore réussi à stopper la clope. 20 cigarettes tubées par jours; 4 tentatives loupées malgré qu’une a été suite à un mini AVC en 2010.
    Aujourd’hui, depuis 2h15 minutes je n’ai pas fumée. Juste un pacth 21mg/24h.
    Merci Jérôme de cet article car il me conforte dans l’idée. Les commentaires aussi alors merci à vous tous au final.
    Bonne journée
    Chrystèle

    1. Bonjour Chrystèle,

      Tu seras ma « jumelle du sevrage » alors:) car J’ai pris aussi la décision d’arrêter ce matin, je vais fêter mes 43 ans dans 3 jours et fume depuis l’âge de 17 ans…Mon père est mort d’un cancer du poumon, mon mari d’un cancer l’an passé, et ma meilleure amie démarre une chimio..cancer pas forcément lié au tabac mais ça fait réfléchir..Fumer nous fait vivre dans l’angoisse d’être attrapée par la maladie et séparée de nos proches. Bien sûre, on peut-être atteint du cancer en menant une vie saine (c’ l’argument de ceux qui n’arrivent pas à s’arrêter)mais pourquoi ne pas mettre toutes les chances de notre côté? Merci à Jérôme pour ce blog et ne lâche rien Chrystèle!

      1. Bonsoir Val

        Tu ne peux pas savoir comment cela me fait un plaisir d’avoir une réponse à lire !!! On peux se tutoyer ? Tu as effectivement toi aussi malheureusement des forts exemples qu’il faut se rendre à l’évidence que « griller » son capital santé alors que d’autres que nous aimons auraient tout donner pour vivre…Cela donne à réfléchir c’est clair !
        Cela m’a va Val pour être ta jumelle de sevrage, je te dirai même plus…Cela me rassure d’un violence tu n’as même pas idée !!!
        Cela fait 20 h 51 que je n’ai pas fumé. Car en faite je suis plutôt partis au final sur l’heure que j’avais fumé la dernière soit donc 1 h 45 du mat que de celle que j’aurai dut normalement fumer ce matin. J’ai téléchargé (gratuitement) un petit logiciel qui sert seulement à te comptabiliser tes heures jours sans tabac et te calcule ton nombre d’euros économisés et ton capital « vie » récupérer. Cela te change pas la phase sevrage mais cela te motive un peu quand même de voir le temps passé et que cela ne t’a pas tuer de ne pas fumer. Par contre, je prends des sucettes dans la voiture quand je conduis car je conduisais tjs en voiture car pour moi ma voiture est mon lieu de pause travail entre deux interventions (je suis ADVF/AVS)
        Et toi ? t’as première journée ?
        Je te souhaite une belle journée si tu lis ce message et que c’est déjà le matin ou une bonne nuit si tu le lis avant de faire dodo
        Chrystèle

        1. Val ? je me réponds toute seule car je ne me suis pas relu avant de poster et j’ai fais quand même pas mal d’erreur dans la tournure des idées. Genre tu as l’idée mais les mots dans le désordre ou mal tapés… J’en ris figure toi car si tu lis cela demain matin au réveil, ça va être chaud les marrons pour toi de me comprendre ! La plus belle gafouille …je me (re)cite :
          « Par contre, je prends des sucettes dans la voiture quand je conduis car je conduisais tjs en voiture  »
          Ah bon ? mort de rire Tu conduis toujours en voiture ? Comme c’est peu courant comme idée !!!
          Je FUMAIS toujours en voiture. Comme quoi mon cerveau ne veux même plus y penser à ce verbe ? si j’y pense…mais je m’y tiens !
          Tu as un patch aussi ou autres ou rien ?

        2. Bonjour, 1 mois 1/2 après « notre » arrêt, je réponds sans savoir si ce message sera lu. J’éspère de tout coeur que toi aussi tu as tenu bon. moi, Je tiens bon, plus de tabac, plus de mauvaises excuses pour reprendre (et pourtant je suis en plein déménagement, quoi de plus stressant) mais comme l’affirme Allen Carr dans son livre (à mettre entre toutes les mains de cloppeurs): la cigarette ne m’aidera en rien dans mes difficultés du quotidien, au contraire. Je traverse une phase où je me dis: Quel bonheur de ne plus être esclave, et effectivement, j’ai de la peine pour les fumeurs. Mais je dois restée très vigilante. Le petit monstre en moi qui réclamait sa nicotine n’est pas complètement mort…

  31. Très bel article Jérôme.
    La morale de l’histoire est qu’il ne faut pas se poser 1000 questions et agir dès qu’on se sent prêt et décidé.

  32. bonjour
    tres bel article ; à mettre en pratique beaucoup moins facile pour moi
    je suis fumeuse depuis environ 35 ans maintenant, ayant commencé à 16/17 comme beaucoup ; juste un stop lors de ma grosesse.
    Et pareil je trouve tjrs un super pretexte pour ne pas arreter.
    Je reprend aussi une xpression citée plus haut, la clope est souvent ma compagne, vivant seul.
    Avant hier j’ai décidé d’arreter et d’acheter une cigarette electronique. Hier journée sans clope donc, cigarette electronique m’a rendu malade, j’ai passé ma journée à vomir ; et cette nuit = une nuit blanche avec angoisse, tremblements, palpitations ; donc à cette heure me voilà en vrac ! et ce matin je n’ai pas resisté à acheter mon paquet quotidien… voilà j’ai tout raté je me dis que je n’y arriverai jamais, car perdre le sommeil je ne peux l’accepter !
    merci de m’avoir lu

    1. Une journée n’est pas « rater ». C’est juste un essai. Je ne mesure pas l’ampleur de cette nuit blanche mais je pose juste une question : est-ce qu’on se détruit plus la santé en ne dormant pas une nuit ou en fumant 35 ans?
      Ce que je dis est volontairement provocateur car la réponse parait alors très évidente. Et si les nuits sont très dures alors il faut aller voir un médecin qui pourra t’aider à passer ce cap mais je pense que cela vaut le coup de ré-essayer. Il faut bien savoir que les non-fumeurs dorment la nuit, ce n’est pas la cigarette qui fait dormir, on est d’accord?
      Je ne connais pas ta vie, quelle quantité de cigarettes tu fumes, quel travail tu as, si tu as besoin d’être très concentrée toute la journée et donc d’avoir des nuits de sommeil de très bonnes qualités (le manque de sommeil pouvant mettre en péril certaines choses), mais, de mon point de vue, échanger quelques pénibles nuits de sommeil contre tout ce que l’arrêt du tabac peut apporter vaut largement le coup. Je dis tout ça car je suis aussi pleinement conscient que c’est plus facile de dire « oui » que « non » à la cigarette (comme à n’importe quoi d’autre d’ailleurs). En tout cas, bon courage.

      1. bonjour jerome felicitation :). moi jai areter de fumè la premier fois. mes maintenan jai refume mes je veux areter cette fois pour le 2 ièm et dernier fois pour toujour just le probelm. es normal que la tete tourne 20 a 30 jour aprè avoir aretèr de fumè quand jai aretè de fumè es normal

  33. Salut Jérôme,
    je ne suis pas un lecteur de ton blog, mais pourtant je suis tombé sur ton article et je remercie Google car sans lui je n’aurais jamais lu cet article.
    Je trouve qu’il est écris avec le coeur et vraiment bien rédigé, Bravo pour ça.
    Ensuite c’est un témoignage qui je le pense va en pousser plus d’un à arrêter de fumer.
    Pour ma part j’ai arrêté de fumer il y a 6 mois grâce à la e-cigarette.
    Malheureusement je suis accro à cet e-clope maintenant, et je ne sais pas comment m’arrêter.
    J’ai lu énormément d’article au sujet de l’e-clope ( sur http://www.top-cigarette-electronique.fr et d’autres blogs) mais il n’y a pas d’avis tranché sur les effets.
    J’ai peur d’arrêter la e-clope et retomber dans la vraie cigarette.
    Donc pour le moment je continue et quand j’aurais la volonté j’essayerais !
    Merci encore pour cet article.

  34. Merci de m’avoir lu !
    Non je ne trouve rien de provocateur bien au contraire. Je suis tout à fait d’accord qu’il vaut mieux quelques mauvaises nuits que des années de clope bien sur. Juste quand je dis que j’ai tout raté c’est surtout au sujet de la e-cigarette que je pensais etre une reussite et j’y fondais grand espoir ! Alors oui hier matin je suis allée acheter mon paquet, car après une nuit sans sommeil à me torturer l’esprit je ne me voyais pas rester ainsi… (encore un pretexte !!!) maintenant je suis tjrs dans l’optique d’arreter le tabac, comment je ne sais pas encore ; là j’ai diminué fortement ; je fumais environ 20 à 22 clopes par jour, depuis 3 semaines plus qu’une douzaine et là depuis debut semaine environ 6 ou 7. Donc je suis en progres malgré tout… Je pense effectivement en parler à mon toubib, car ayant déjà des problèmes de sommeil récurrents (à cause de soucis de thyroide) je ne veux pas tomber dans l’insomnie ; et pourquoi pas essayer les patchs ! Mon job demande effectivement une grande concentration puisque je suis dans les chiffres toute la journée, mais bon comme beaucoup de job je pense. Ce qui me generait le + ce serait d’etre dépendant d’autre chose, comme c’est le cas de beaucoup de gens à l’e-cigarette, surtout que nous n’avons pas trop de recul par rapport au coté nocif.
    En tout cas merci pour ce blog sympa

    1. J’ai tendance à penser que la cigarette électronique est beaucoup beaucoup moins nocive que la vraie. Je connais pas mal de personnes dans mon entourage qui en fument et qui en sont très satisfaits, ils ont remarqué une nette amélioration de leur état de santé. Mais bon, en même temps, moi je n’ai jamais essayé :-)

  35. Bonjour Jérôme, j’ai commencer ma journée comme les autres debout une clope téléphone et clope clope clope et reclope… et tout d’un coup un petit moment de calme et j’ai taper sur Google arrêter de fumer et la je suis tomber sur votre site je fumes 4 paquets de clope par jour il est 11h25 et en lisant votre article j’ai décider d’arrêter cette fichu clope. Bravo Jérôme

  36. Je me retrouve dans ces propos.
    « Risible » puisque j’ai arrêté depuis 3j mais alors que je viens de taxer une cigarette, je tombe sur cet article involontairement en cherchant le mot « arrêter de fumer » sur Google et c’est lui, je crois, qui va me faire la laisser sur mon bureau…

    1. La cigarette ? vaste programme ! un matin j’ai allumé ma cigarette, la dernière du paquet et j’ai décidé, comme ça pour voir, de ne pas aller en acheter ; un jour, puis deux et là je rentre dans la 4°semaine : pour me motiver, je mets l’argent de côté : la cagnotte grossit à vue d’oeil car mon ami a arrêté aussi (il est passé à la cigarette électronique) ; et cela me motive ; mais je trouve difficile ; alors pour palier au manque je me coupe des morceaux de carottes, de pommes, de concombre et dés que j’ai envie je croque ! ! !cela est sans calorie et là encore, je le fais de moins en moins ; il faut juste apprendre à vivre sans …..changer ses habitudes, s’occuper un max car fumer prend du temps !!!
      je passe par des crises de larme, de tristesse, de nostalgie ; mais je tiens ! ! je suis assez fière, mais je ne crie pas victoire, car je ne suis pas une personne volontaire ; alors à tous ceux qui prennent cette décision COURAGE et si vous n’arrivez pas du 1er coup, ne soyez pas trop dur avec vous : c’est un essai et comme en amour, on ne fait pas toujours le bon choix du 1er coup ! ! !!
      Je suis avec tous ceux qui essaient !
      bon dimanche

  37. dimanche 15 septembre, vite, vite, très inquiet mon mari appel sos médecin, je ne me sens vraiment pas bien, picotements aux extrémités, sensations d’étouffements, du mal a respirer, bizarre dans ma tete, sensation d’étre « malaise » toute la journée, comme si j’allais tourner de l’oeil,le médecin décèle 21.10 de tension cachetons en urgence, voir le médecin traitant lundi, une trouille d’enfer et vraiment pas en forme, terminé tout du moins pour l’instant plus de cigarettes!!!!!! bien évidemment mon doc qui me connais depuis des années me demande si je fume, moi pas fière je lui réponds que j’ai arrete depuis 4 mois (n’importe quoi, à 50 balais, avoir la trouille de son doc), mais bon la tension étant là j’ai décidé d’arreter donc depuis dimanche 15 finit, (c’est vrai je l’avoue, j’ai fini les bouts de mégots du cendrier, franchement n’importe quoi), mais par contre depuis jeudi malgré que mon mari et mon fils fume la porte grande ouverte et moi pas là, je trouve que ça pue la clope froide le matin, et bin j’aime pas, hier soir nous étions d’anniversaire plus de 100 personnes qui allaient fumer dehors, manque de pot j’étais face à la porte et les odeurs m’arrivaient j’ai quand meme étais tentée, mais j’ai tenu et super contente, par contre je tousse ras le bol, mais je vais m’y tenir, je crois que c’est surtout la trouille de ma tension qui m’a poussée a arreter, si c’est le cas tant mieux, je dois refaire des examens bientot, mais le pire c’est que j’ai la peur au ventre que l’on me trouve autre chose, un cancer il faut le dire, et puis j’ai quand meme beaucoup de mal a respirer, alors ce soir j’ai décidé et j’ai commencé 1 heure de marche intense, pour voir, mais je ne sais plus trop où j’en suis, mais la chance est avec moi car mon médecin m’a mise sous xanax pour me calmer par rapport à ma tension, donc c’est vrai que je dors
    merci de me donner vos avis
    et puis si certains ou certaines ont arrete à la meme date ou pas loin on peut s’entraider, et merci beaucoup de votre témoignage et de vos conseils Jérome bravo

  38. Salut a tous,erreur après mon article je pas réussi à le transmettre,je recommence, depuis mes 17ans je fume avec 2-3 arrêt mais court durée.
    Je décide de stopper tout ce jour le 29 sept 2013 car j’en ai marre de cette merde qui me fatigue moi et mes proche,je mon frère au Québec

  39. Québec qui a arrêté depuis 2 ans e l’autre jour il dit que sort sur ça terrasse pour le café et un petit clope slim,
    Je tombe parter de colère et nerfs, en fin moi je décider d’arrêter ce jour d’autant plus que ma femme rentre de son pays ce soir avec un cartouche pour moi mais des que je fini cet article je l’appel pour lui dire de jeter avant de monter dans l’avion.
    En tout cas je lus tout vos articles et commentaire et sont géniaux ,par fois des paroles nous renforce le moral et nous donne du courage et pour ça je pense qu’il faut sortir dans la rue et manifester contre le tabagisme et contre la vente du tabac,
    Aller tous dans la rues arrêter la vente du tabac!!!!!

    Salut a tous!

  40. Bonjour à tous,
    apparemment toutes les « googledirection » mènent ici lorsque l’on souhaite arrêter de fumer !. Pour ma part j’ai envie de m’arrêter sur ton blog Jérome qui relate un récit pleins de bonnes raisons, de positivisme et de clairvoyance. 38 ans, papa de trois enfants, et 25 années de « fumage « au compteur (1 paquet et demi par jour) je souhaiterais arrêter définitivement la cigarette. Ce qui me freine, c’est de programmer…. un jour, une date de départ, comme préconisés par de nombreux site (aide tabacologue) + une mise en condition. Tout cela ne va pas dans mon sens car je repousse encore et encore ce possible arrêt.

    Il y a une dizaine d’année j’ai réussi à arrêter pendant 15 mois. J’ai rechuté lors d’une soirée d’été, autour barbecue entres amis, en prenant une taf, puis deux et 1 bon paquet le lendemain.

    Alors, pourquoi ne pas arrêter comme toi d’un coup, certes cette idée me séduit, mais j’ai des craintes sur une possible rechute et sur un état à venir de grande nervosité. En y réfléchissant, je dirais même que cela relève de l’angoisse…….pffffff….compliqué.

    Bon…..de toute façon je vais droit dans le mur.
    Assez réfléchis…go….
    pu**** j’ai vraiment envie d’y arriver.

    Jérome, est-ce que tu proposes un service d’urgence anti-tabac? si j’ai besoin qu’on me lise une petite histoire avant de me coucher ou si prends mon chat pour une cigarette.

    Merci encore d’avoir partagé ton expérience et ce blog qui donne à réfléchir. Je reviendrais vers vous, rapidement je pense, pour vous informé de l’état de santé de mon chat!

    1. :-)
      Non je ne propose rien ;-)
      Si tu as réussit à vivre tes 13 premières années sans cigarette, si des millions de personnes vivent sans cigarette, si d’autres ne fument plus de cigarette alors pourquoi tu n’y arriverai pas?
      Je suis conscient que cela peut être plus dur pour certain mais je crois qu’une des clefs est de se dire qu’on ne fumera plus jamais, même pas une seule bouffée, jamais. Il faut impérativement garder ça en tête quand on arrête de fumer, cela rend la vie plus facile car de cette manière on n’attend plus rien. On devient alors comme des millions de personnes non-fumeuses et elles le vivent très très bien : « Le fumeur fume chaque cigarette pour se trouver dans un état de bien-être qu’il aurait naturellement s’il ne fumait pas »

    2. Bonsoir Guy,

      Je partage votre angoisse. Tenez le coup, j’arrête aussi aujourd’hui pour de bon, pcq Jérôme lance un merveilleux défi … Se faire confiance, être plus fort. Je penserai à vous demain et comme je n’aime pas perdre …

      Bonne nuit, bonne renaissance;
      Merci Jérôme

  41. Je fini à l’instant de lire cet article en cherchant sur le net comment arrêter facilement de fumer après divers essais.

    Quel bel article!! De très grandes réalités mêlé à de l’humour, J’adore.
    Cela me motive plus que tout pour y arriver!!
    Allez c’est parti, j’ai fumé ma dernière cigarette il y a environ une heure.

    Merci bcp Jérôme.

  42. Bonsoir,
    Merci pour vos témoignages … Moi aussi j’ai envie de faire partie du jeu.

    Je fume depuis 3 ans, je me sens nulle car j’ai 4 enfants … Je repousse tjrs à demain, il y a tjrs une bonne raison pour me faire repousser l’arrêt.

    Je vais donc vous prendre au mot, c’est facile alors chiche … on verra demain à la même heure.

    1. C’est assez atypique de commencer tardivement la cigarette comme toi (il y a seulement 3 ans).
      Moi je conseil de jeter les clopes restantes, pas la peine de se créer des tentations, et puis hop, c’est parti.
      Alors cette première journée?

      1. R A T E … j’ai même fumé plus depuis 2 jours … J’men passe bien pdt des heures et ensuite je craque et fume deux fois plus … Je suis démoralisée …

        1. C’est probablement un peu dur ce que je vais dire mais, en fait, tu dois prendre conscience que tu es toi même la cause de ta « démoralisation », que c’est toi qui décide de reprendre une cigarette (personne ne te met un couteau sous la gorge pour que tu la fume). Pour y arriver, et c’est très faisable, il faut que tu sois persuadée de ne plus fumer, jamais, jamais, comme si la prochaine cigarette que tu allais prendre allait te déclencher un cancer du poumon avec 100% de probabilité, et c’est d’ailleurs peut être le cas. En sachant cela, trouverais-tu la force de ne pas fumer?

          Moi je vis avec cette phrase dans le coin de ma tête depuis maintenant pas mal de temps, elle m’aide dans certaine situation : 20 secondes de courage Elle dit qu’il suffit de 20 secondes de courage insensé pour que quelque chose de grandiose vienne à vous. Et c’est vrai pour beaucoup de choses comme faire quelque chose qui nous fait très peur, qu’on n’a jamais osé mais dont on en sortira fier et grandi (sauter en parachute, aborder quelqu’un dans la rue, tenir tête à son patron, etc.). Cette phrase permet aussi de ne pas fumer cette prochaine cigarette car il suffit de résister 20 secondes à cette fichue envie, d’avoir ce courage pendant 20 secondes. Je ne te connais pas et je ne connais pas ton parcours, tu as probablement de bonne raison pour fumer. Réfléchis juste à ta vie avec ou sans cigarette. Est-ce que cela vaut vraiment le coup de faire cet effort? Est-ce que cet effort est si dur à faire quand on y réfléchit? N’est-ce pas plutôt la peur de l’effort qui te fait fumer? Est-ce qu’on pourrait appeler ça de la paresse finalement? Attention je ne dis pas que tu es paresseuse au quotidien, je ne parle que pour que le cas de la cigarette. Si la réponse est « oui » à chacune de ces questions alors il faut peut-être recommencer dans un état d’esprit un peu différent, un peu plus combatif…?
          Peut être que je me trompe complètement, dans ce cas, il ne faut, bien sûr, pas tenir compte de ce message.

  43. Bonjour a tous!
    J’ai lu tous vos commentaires et ça m’aide dans mon sevrage…J’ai 36 ans, 4 enfants et 20 ans de clopes derrière moi. Je me dégoûte, depuis mes 18 ans « j’essaye d’arrêter »! Je n’ai jamais apprécié être une fumeuse, pour moi ce n’est pas « beau » lol. Pourtant , je suis accro , 1 paquet 1/2 /jour et j ai arrête depuis 4 jours! Je suis sous patch 21mg/24h, ça m’aide surtout pour ne pas en reprendre une (danger avec patch) si jamais j’étais a bout lol! Sinon en même temps j’ai stoppé le coca light, c était associé a la clope pour moi…et mon + gros défi c que mon fils se fait opérer du cœur aujourd’hui et je ne dois pas en reprendre une!!!
    Merci pour ce blog..courage a tous!!!

    1. Il est vrai que ce blog est très bien car on se rend compte que l’on n’est pas seul dans sa douleur, que l’on n’est pas folle ou fou ! et même si notre effort on le fait tout seul, parfois de lire des témoignages est très motivant ; courage à vous tous ! cela fait un mois 1mois1/2 : la cagnotte grossit et tout va bien ! les crises de larmes sont moins fréquentes ; il faut juste que j’occupe les samedis : c’est le jour le plus difficile !!
      alors à tous courage et n’hésitez pas à mettre par écrit vos doutes, vos craintes, vos peurs et surtout VOS JOIES, VOS VICTOIRES ! ! !c’est tellement bon de se dire : on est capable !!!

  44. Jérôme,

    le courage … Oui Jérôme, c’est cela je mq de courage … trop de combat au quotidien … alors je me laisse aller à la facilité de cette foutue clope … Bon ça m’agace qd même beaucoup j’ai horreur de l’échec … mais trouver la force de résister à cette pulsion c’est dur … Bon pour te remercier de ton long message, que j’a lu avec plaisir, pcq il y a tant d’indifférence partout,, demain sera une journée sans cette fichue clope … Stp, me lâche pas je sens que tu peux me faire arrêter et même si cela ne se sent pas je suis très motivée car l’amis de ma mère qui a 62 ans à un cancer des poumons … assez grave.
    Demain j’y arrive. Pour moi, pour mes enfants, pour toi et ton temps passé à nous aider.
    MERCI

  45. voici voilou. hier je dis a mon proprio, qui a arrete de fumer il y a 5 ans, ca me ruine ces clops 200 euros par mois, et plus de 2000 euros le 31 decembre……
    tu pourrais partir tahiti, guadeloupe…… ile maurice……. !!!
    bon, rien ne se produit, pas de declic, pour dire : je m’arrete, bref cela ne me vient pas a l’idée.
    disons que je faisais un constat.
    puis ce matin, avec le café, je vois mon paquet bleu de cigarillos, il en restait deux.
    il fallait reprendre la voiture, allait tirer 20 euros, et acheter pour 6 euros 60 de clopinettes.
    je dis « niet » je vais m’ouvrir un petit compte au pmu, et je vais delocaliser mon pognon, et mon plaisir qui pourra me rapporter aussi quelques devises!!!!
    puis ggogle enquete pour eviter le grignotage, et la petit site plein de bon sens merci au createur, et a tous les « motivés.
    apresmidi….. rando 2 heures.
    j’ai mis le starter je ne vais pas caler…. surtout si mes chevaux rentrent apres midi. amicalement

  46. Bonjour Jérôme,
    Merci pour cet article détaillé et transparent d’honnêteté. C’est une belle victoire que celle d’arrêter de fumer, car c’est une victoire sur soi-même.

    L’étape la plus importante d’un fumeur qui veut arrêter de fumer, c’est de prendre conscience d’à quel point cette dépendance est une construction mentale. Ce n’est pas une addiction physique, mais bien psychologique.
    Hors, déconstruire cette construction demande une réel effort, car l’essentiel en est inconscient.

    Chaque fumeur doit trouver l’espoir, et des articles comme le vôtre les aident, bravo pour ça.

  47. Jérôme . Comme bon nombres de personnes, je suis tombé par hazard sur votre site, en tapant dans google « comment arrêter de fumer » et je suis restée « scotchée » par votre lettre ,qui comprend si bien le fonctionnement du fumeur . Vous m’ avez donné la force de me débarrasser de ce vice qui me ruine la santé et mon portefeuille
    J’avais programmer l’ arrêt de la cigarette pour dimanche (hier),je voulais préparer mon mental à cet arrêt,
    en espérant avoir le courage et la volonté de m’ y tenir.
    Et bien voilà, j’ ai écrasé ma dernière clope à 16h hier .
    J’espère tenir. Votre blog et tous les commentaires me donne de l’espoir.Je vous relirai souvent.Merci

    1. Vous ne devez pas « espérer tenir », vous devez tenir. Mettez-vous en tête que vous ne fumerez plus jamais de votre vie, que vous ne pouvez plus le faire, jamais, pour toutes les raisons possibles. Cette tentation n’est plus une option car elle ne pourra plus jamais être assouvie. Si vous êtes convaincus de cela, la tentation partira très très rapidement. Vous avez pu vivre sans cigarettes pendant des années, votre corps va aimer retrouver cet état et votre tête aussi, très peu de temps après.

  48. Bonjour,

    Voilà un article qui tombe à pic!
    Aujourd’hui c’est ma 1ère journée sans tabac. Hier soir je ne sais pas pourquoi mais l’envie d’arrêter de fumer m’a trotté dans la tête 10 fois plus que d’habitude. J’ai alors décidé de ne pas fumer celle qui jusque là était la plus importante pour moi: celle avant d’aller me coucher. Je me suis endormie en me disant: j’aimerai bien arrêter…
    Ce matin dès mon réveil je pensais encore à arrêter de fumer.

    Maman de 2 enfants avec un boulot générant beaucoup de stress, je me suis mise à fumer tardivement environ 10 cigarettes/jour.
    Je fumais ma 1ère de la journée vers 14h puis les autres entre 19h et 22h. (Sauf les jours de boulot où j’essayais de faire une tite pause pour en fumer une).
    Mon conjoint lui fume 1 paquet par jour voire 1 et demi et ne compte pas arrêter pour le moment. Voilà un peu la situation…

    Donc ce matin je suis déterminée et je me rend à la pharmacie avec mes deux loulous pour prendre des conseils auprès de la pharmacienne qui assure un suivi dans le sevrage tabagique.
    Elle m’a préconisé des patch de 14mg auquels j’ai ajouté des petites pastilles à sucer. Et je suis repartie toute fière et motivée.
    J’espère que je ne retoucherai plus a une cigarette de ma vie.

    Cet après-midi je suis allé sur le net sans trop de raison et je suis tombée sur votre article tellement bien écrit! Ca m’a boosté encore plus! je pense que moi aussi je peux arrêter facilement maintenant que j’ai pris la décision.

    Merci

    1. Bonjour Aurélie,
      Félicitations pour cette décision, personnellement je reviens sur ce blog après 1 mois 1/2 d’arrêt, J’espère de tout cœur que toi aussi tu tiendras bon.Chaque cas est différent, mais je pense comme Jérôme que la dépendance à la Nicotine ne dure pas, et que c’est plutôt la dépendance psychologique qui nous fait reprendre, parfois après plusieurs mois voir plusieurs années. Plus de tabac, plus de mauvaises excuses pour reprendre (je suis en plein déménagement, quoi de plus stressant). Pour traiter la dépendance psychologique, échanger sur ce blog est une bonne manière, lire le livre d’ Allen Carr (à mettre entre toutes les mains de cloppeurs)et découvrir que la cigarette est un leurre, qui ne nous aide en rien dans nos difficultés du quotidien, et qui ne sublime pas les bons moments non plus. Je traverse une phase où je me dis: Quel bonheur de ne plus être esclave, et effectivement, j’ai de la peine pour les fumeurs. Mais il faut resté très vigilant. Le petit monstre en nous qui réclamait sa nicotine peut resurgir à n’importe quelle occasion. J’allais écrire « bonne chance » mais il ne s’agit pas de chance: alors bonne vie sans tabac!

  49. C’est un excellent article,sûrement le seul qui me donne confiance en moi, à peine 2 ans que je fume et je ne peux pas vraiment me passer du tabac. étant mineur je reçois de l’argent de poche (20€/semaines) et chaque semaine plus de la moitié de mon argent ce retrouve dans les caisses du buraliste, alors que j’aurais très bien pu les dépenser dans une activité bien plus plaisante, mais aussi de devoir cacher à mes parents que l’argent qu’ils me donnent s’en va dans du tabac, ce qu’ils ne leur plairaient guère alors merci à toi Jérôme pour cet article qui m’a remis en cause sur ma dépendance. C’est décidé j’arrête maintenant !!!

  50. bonjour

    En pleine phase de réflexion, concentration, cogitation sur l’arrêt du tabac. Je me suis reconnu dans pas mal de détails de son récit. Concernant le livre d’allen CARR, je l’avais commencé mais je ne suis pas allé jusqu’au bout, à chaque page je me disais » Quand est-ce que cela commence? ». Ce livre vous a vraiment aidé? merci de votre réponse

    1. En ce qui me concerne, disons qu’il m’a conforté dans mes idées. Je pense qu’il peut également aider à mettre le doigt sur plein de petits aspects dont le fumeur n’a pas forcément conscience. Il utilise des analogies, des métaphores, qui nous font vraiment dire: il a raison, je me mens. Je pense que ce bouquin peut être intéressant pour un fumeur qui souhaite ne plus l’être.

  51. Bonjour Jérôme

    Par simple curiosité j’ai lu votre article qui m’a décidé a arrêter de fumer avec plaisir.

    De ne pas voir ça comme une épreuve mais une évidence, la est tout le chalenge et je vous remercie vraiment pour ce geste qui mérite une belle médaille. Merci Jérôme pour cet article qui en aura motivé plus d’un.

  52. Bonjour ! Je vous envoi se message après 40 jours d’arrêt de la cigarette en grande partie grâce à vous, et je voulais simplement vous dire merci ! Je fumais depuis 8ans, un paquet par jour et j’ai arrêté comme ça, juste après vous avoir lu . Aucunes difficultés, aucun manque, j’étais simplement déterminée . Alors, encore une fois un grand merci !!!

  53. 40 ans, 23 ans de clopes, 2 paquets/jours. 13.11.2013, 15h50! J’ai lu ce blog et les messages, je stoppe maintenant. Merci pour cette approche différente, superbe message.

  54. Arrêt de tabac le 21 septembre dernier avec mon mari,2 paquets par jou à deux, 54 jours, résultat: 2160 cigarettes non fumées et 680 € sur le compte.
    Il y a des jours ou l´envie vient encore s´insinuée sans que je ne l´ai invitée, et je me demande si je tiendrai à jamais comme je le souhaite, mais la liberté de ne pas fumer me donne des ailes à d´autres moments…. A deux c´est plus facile, je vous le conseille, et le soir on a repris notre petit moment de plaisir café en tête à tête mais sans cigarettes. Un but aujourd´hui, ne plus jamais reprendre, tant pis si le chemin peut paraitre semé d´embûches, la vérité est qu´il suffit de le vouloir. Est-on prêt tous les jours à le vouloir? Ne cherchons plus d´excuses, le tabac est un poison et c´est tout ce qu´il faut se dire.
    Bon courage!

    1. Il ne faut pas se dire que tu ne tiendra peut-être pas. Se le dire, c’est commencer à accepter de reprendre à fumer… et je pense qu’alors ça y mène tout droit. Dans ton esprit, d’après ce que je lis, tu sais que tu vas recommencer à fumer. Il ne faut plus que tu te laisse le choix. C’est juste fini.
      « Oui mais ça fait 2 mois que j’ai arrêté, c’est déjà bien, c’est déjà ça de gagner non? »
      Et bien non. Justement le plus dur est fait, le reste n’est, éventuellement, qu’une petite attente le temps que les envies passent. Ce petit temps d’attente vaut largement ce sentiment de liberté comme tu le dis. Depuis le 21 septembre, tu n’as plus du tout de dépendance physique alors ne te laisse pas mener par ton cerveau qui a, de temps en temps, encore des réflexes de fumeur (c’est un peu normal, depuis le temps que tu fumes). Par contre, ne t’inquiète pas, ces réflexes vont devenir de moins en moins fréquents avec le temps.
      On en reparle dans dans 2 mois, fin janvier.

  55. Ca fait juste 5 jours que j’ai arrêter de fumer et j’ai beaucoup de misère. J’en fumerais une la, la. Je capote AIDER MOI QUELLE QU’UN

  56. Bonjour,
    J’ai arrêté de fumer hier après midi, apres avoir fini le livre d’Allen Carr. Tout c’est très bien passé jusqu’à ce matin. Enfin, en fin de matinée. Là, pas bien. Stress, agitation… Bref envie de fumer. Je n’arrive pas a me mettre dans la tête que je suis une non fumeuse. Pourtant j’ai déjà arrêter, il y a maintenant un mois, et je sais à quel point c’est bon. Ne serait qu’au sport, finit de, faire en apnée, quand je ne fumes pas, je respire lors de l’effort, et j’ai un dynamisme que je pensai ne plus avoir. Alors qu’est-ce qui se passe dans mon crâne? C’est un truc de dingue. On dirait bien que je laisse le petit monstre me bouffer. J’ai pas du tout bien comprendre. Que faire?

  57. J’ai arrêté de fumer…euh il y a 6 jours… un mercredi à 9h du matin…
    Je n’ai pas eu une illumination… enfin je crois pas…Je ne me suis pas roulée par terre, rien ne s’est transformé, ni mes amis, ni mon lit douillet, ni les plantes, ni la bouffe…. En fait c’est pareil !
    J’ai tenu une heure, j’ai vu que ça allait…j’ai tenu 2h…toujours rien…ah oui ! en fait c’est pas trop dangereux…j’ai pas les cheveux qui tombent ni avalé mes dents…j’ai pas eu mal. … bon 3h…4h…7h…whou !! Si je vais me coucher et qu’il ne se passe rien …demain matin ça fera 22h !
    Je vais me coucher…j’observe…parait qu’on dort moins bien….ah oui bon, un peu…bon je me rendors quand même…j’arrête d’observer ! Pouf ! 22h sans clopes !! Vous avez vu les poumons ??? Je vous empoisonne plus ! Fais voir l’haleine ! Moui…reste peut être encore des dépôts…
    Je bois mon café…silence…je peux boire mon café sans cigarette… ah…il ne se passe rien…le café à le même goût…je suis toujours vivante.
    Voiture …euh où sont mes clopes. ???ah non c’est vrai… ! ah mais je peux allumer la radio quand même… ! Y’a toujours de la musique ! Je vais chanter tiens ! Trop cool suis pas obliger d’aérer ! Oreille gauche contente !
    Bon après ben c’est tout pareil…boulot…les collègues vont fumer. Je n’y vais pas. Est-ce qu’on peut être triste pour ça ? Bof…dans 3 min ils sont de retour…et je suis toujours vivante !
    Ouh là 26h !! Et les gars j’ai pas fumé depuis 26h !! Mouhaha tu veux une médaille ??? Ben non mais tu te rends pas compte ! Moi bronchite fièvre je fum…ais quand même ! 26h c’est un exploit ! Bon tant que ça fera pas 6 mois…je n’aurais pas de médaille…tant pis…27h tiens ! Une heure de plus !!
    Apéro…Gaspard, je te regarde fumer…bon je me sers un verre quand même ! Ah ça y est tu as fini…oki…je suis toujours vivante…c’est vrai que j’aimais bien fumer… là comme ça en buvant mon apéro. Mais bon…c’est pas très différent quand même…on discute pareil, tout est pareil. Juste j’ai passé 3 min à ne pas fumer.
    Tout ça pour dire que …ça fait pas mal… il ne se passe rien de spécial…simplement y’a 3 minutes par heure où t’es pas en train de fumer. 3 min…ça passe vite !

      1. Bonjour !!

        J’aime beaucoup tout ce que vous avez écrit!! Voila je me présente un peu. Je suis étudiante, j’ai 24 ans (bientôt) et je fume depuis 5 ans.J’aimerais, ou plutôt, je veux arrêter de fumer. Hier j’ai vu votre article, je l’ai lu, et j’ai eu une illumination, je me suis dis, je veux arrêter. Simplement ce matin en me levant la volonté à disparut alors que j’étais clairement déterminée… C’est vraiment plus fort que moi. La je n’ai plus de tabac pour demain, et je ne sais pas si demain matin en me levant je réussirai à ne pas aller en acheter. Je me suis bien fixé des objectifs (je pourrais m’acheter pas mal de choses qui me font envie, niveau santé ça ira mieux, refaire du sport…) mais j’ai l’impression que ça ne marche pas. Sur le moment, quand j’ai envie de fumer, je n’arrive pas à penser à autre chose. De plus, je suis quelqu’un d’énormément stressée et angoissée. Que faire….?

        1. « j’aimerai » <> « je veux », c’est déjà bien de prendre conscience de ça. Par contre il faut le penser vraiment, c’est probablement le plus dur.
          Pourquoi c’est si dur d’avoir de la volonté pour arrêter de fumer? Parce que fumer dure 3min, 3min c’est vite passé, on se dit que 3min de poison n’aura pas d’impact sur notre vie. Alors on repousse ce moment de 3min, et de 3min en 3min on reprend à fumer. Pourtant il est aussi facile de surpasser ce « manque » de 3 min : il suffit d’attendre 30sec et la sensation de manque disparaitra.
          Aller, je pensais ne pas devoir en parler, mais je vais finalement ajouter un tout petit paragraphe dans l’article sur les « risques » pour la santé. Cela pourrait t’intéresser.

  58. Bonjour, d’une part félicitations, passer d’un paquet par jour à zéro c’est génial :)
    Je viens de lire votre article car j’aimerais arrêter de fumer ( j’ai 18 ans, j’ai commencer à 13 ans, 1/2 paquet par jour ou un paquet de tabac pour 3/4 jours)
    Une question ? N’étiez vous pas irritable ? Car lors de mes precedentes tentative, j’étais agacer, et hypersensible…

  59. Votre avis me conforte.. j’ai arrêté de fumer le 25 septembre 2013, après un énième rendez vous en urgence chez le dentiste, qui m’a gentiment annoncé que si je continuais comme cela, je m’offrirais un dentier pour mes 40 ans..
    Electrochoc… suivie de l’annonce par une amie de sa grossesse… c’était un pari de tenir, sans rien, sans clope électronique, sans patch, (allez j’avoue, je suis devenue une fan des Ricola).. et 2 mois 1/2 plus tard, je tiens toujours…
    J’ai hâte d’être en juin, et de tenir ce petit bébé dans mes bras en me disant que peut être grâce à lui (et à mon e****** de dentiste aussi), j’ai réussi à arrêter…

      1. Cela fera 4 mois dans 10j… j’ai, je pense, résisté à toutes les épreuves pour l’instant : le stress, le boulot, les vacances, le café en terrasse, l’apéro très chargé avec les potes, les bons repas, les longs trajets en voiture, l’avion…
        Et je tiens toujours !!! Reste à voir dans le temps, mais pour l’instant, je suis très heureuse d’avoir déjà tenu 4 mois !!

  60. Pour arrêter de fumer il faut avant toutes techniques (patch, acupuncture, yoga, hypnose…) être prêt à le faire. Clair qu’on se trouve toujours une raison de ne pas arreter, ca va me manquer, ca va être trop dur physiquement et patati et patata. Le point important quand on arrete de fumer c’est qu’on se rend compte qu’on ne perd…rien. c’est dur, on y pense tout le temps mais si on passe le cap du besoin physique qui dure 3-4 jour c’est déjà une grande victoire le reste c’est dans la tête et c’est juste de la volonté. Maintenant a chaque fois que je vois un fumeur au lieu de me donner envie ca me conforte dans mon chois. qu’il est bon de ne plus fumer !

  61. moi je ne me suis pas du tout reconnue dans l’article.Je n’ai jamais pensé que ça faisait bien de fumer.C’est plutôt une prise de tête parce qu’on me fait le reproche sans cesse et j ai enterré mon mari du cancer des poumons.Et une amie hier.43 ans!
    Je crois que nous ne sommes pas tous égaux devant les drogues.Je suis dépendantes aux drogues depuis mon enfance.Je suis allée aux narcotiques anonymes pendant 20 ans pour arreter et comprendre pourquoi je me droguais.Et je sais pourquoi.Mais le fait de le savoir ne change pas le probleme.L’autodestruction est plus fort que soit.Dejà les autres aux narcotiques anonymes se sont tous arretés,pas moi.J ai du prendre un traitement de substitution.Pour la cigarette,c’est pire,les nicopatch et compagnie me donnent encore plus envie de fumer et c est normal.J ai tout essayé, l’hypnose qui a marché sur tous ceux qui ont vu cet hypnotiseur.Je ne me sens pas capable de le faire.J’arrive seulement à repousser une cigarette quelques heures.vraiment ,votre article nne m aide pas,je ne me reconnais pas.Je crois que c’est parce que j’ai une mauvaise image de moi et que je e me sens pas soutenue,par personne,et en rien.Pas seulement la cigarette,dans tout.J’ai eu un cancer aussi et j ai eu confirmation de mes angoisses.a part mon mari qui s’est sacrifié pour s’occuper de moi,personne de ma famille n’est jamais venu me voir,ni me demander comment j allais ou si j avais besoin de quelque chose.C’est ça le vrai problème.Une cigarette peut cacher des angoisses graves.Je ne suis plus une enfant,j’ai survécu au cancer,j ai 48 ans.J ai fait des marathons.Ce n’est pas une question de volonté dans mon cas,je m’en sens incapable,c’est tout.Parce que je sais que les autres me prennent pour une incapable,et j’estime que je n’ai rien à leurs prouver.Qu’ils aillent en enfer.

    1. Bonsoir jjordan
      Cet article n’a pas la prétention de plaire à tout le monde, ni d’aider tout le monde. Je partage juste mon expérience et pense qu’elle peut aider d’autres personnes. Mon article a été écrit dans le but d’aider et surtout pas de nuire. Si mon article ne vous aide pas, je le comprends très bien. Je décris ici ma propre expérience : bien sûr que tous les fumeurs ne vont pas acheter des clopes à la gare le dimanche soir, bien sûr que tous les fumeurs ne fument pas dehors dans le vent par -5°C, bien sûr que tous les fumeurs ne pensent pas que cela « fait bien de fumer ». Ce que je veux vous dire, c’est que je partage juste mes réflexions qui m’ont permises, à moi, d’arrêter. Si elles peuvent aider ne serait-ce qu’une seule personne (et cela semble être le cas) alors j’en suis très heureux.
      La vente de drogue est interdite, pourtant il est quand même possible d’en acheter, cela serait identique pour la cigarette : l’interdiction de la vente de drogue n’a jamais empêché les gens de s’en procurer. Je crois sincèrement que vous ne pourrez compter que sur vous pour arrêter car pour finir, c’est vous qui achetez vos paquets. Comme je l’ai écris, je pense qu’il ne faut pas chercher d’excuses, ni chez les vendeurs de cigarettes, ni dans le regard des autres ou leur jugement, l’arrêt de la cigarette est une affaire personnelle, tout le monde ne peut qu’approuver l’arrêt de la cigarette, tout le monde vous félicitera pour ça. Cependant, je ne suis pas du tout un spécialiste des addictions.
      Je vous souhaite de réussir dans les objectifs que vous vous fixez.

  62. Bonjour,
    Je viens de terminer la lecture de ton article et je pleure car je sais que je n’y arriverais pas. Je sais aussi que dans environ 2 ans je serai sous un masque à oxygène à cause de ça. Je pleure d’avoir choisi la mort à la vie.Et je n’ai que 38 ans.
    Je voudrais te remercier pour ton article car tout ce qu’il dit est vrai, et dire à tous ceux qui aimeraient s’arrêter de tenter l’expérience… Juste pour savoir ce que ça fait, juste pour savoir ce qui se passe après.

  63. Oui, j’ai tenu 3 jours mais pas 4. J’ai décidé d’arrêter en 2014 et je veux mettre toutes les chances de mon côté : pneumologue, psy, acuponcture, hypnose…

  64. Bonjour,
    Je viens de lire les articles de ton site et cette fois ci c’est décidé je me lance, tout ce que tu dis est tellement vrai. J’ai déjà arrêter plusieurs fois et à caque fois je replonge (j’ai toujours une bonne excuse) mais j’en ai assez d’être dépendante de cette saleté ! Et j’ai bien compris que la meilleure façon d’arrêter c’est d’arrêter. Je veux vraiment que cette fois ce soit la bonne. Des petits conseils ?
    Et félicitations à tous ceux qui ont réussi.

  65. J’ai bien aimé votre article (vrai et marrant par moment)
    J’ai 22 ans (5 ans et demi de tabagisme), j’ai décidé,sur un coup de tête d’arrêter de fumer, il y’a maintenant 15 jours , ça n’a pas été trop dur pour l’instant,sauf aujourd’hui où l’envie s’est faite ressentir pluuuusieurs fois, mais je pense que comme vous dites, il faut juste ne plus le faire
    Peur de grossir, je fais attention mais…(c’est trop, je pense qu’à bouffer )
    Juste une petite question, c’est après combien de temps que l’envie de fumer ne devient qu’occasionnelle ?
    Je vous remercie de votre aide
    N

    1. En fait, je n’ai plus jamais eu envie de fumer…
      Pour le poids (c’est moins grave que de fumer) mais essaie de différencier la faim de l’envie de cigarette. Quand tu aura fait cela, tu ne mangeras plus entre les repas :-)

  66. Merci beaucoup ! J’ai 16 ans et ça fait un peu moins d’un an que je suis tombe dans le piège de cette sal*perie. Et c’est vrai que, même en étant un microfumeur, on a toujours l’angoisse d’arrêter. Mais ce texte ! Impossible de ne pas s’identifier au moins les 3/4 du temps !
    Ça peut passer pour une simple histoire personnelle, mais cela transmet surtout un message ! En tout cas, je suis vraiment déterminé à arrêter, et le plus tôt sera le mieux !
    Merci beaucoup d’avoir écrit ce texte ! :)

  67. Bonjour,

    Je viens de lire ton article, vraiment pas mal. J’ai arrêté de fumer il y a une semaine, après avoir lu le livre d’Allen Carr, comme il a déjà été fait mention dans les commentaires.
    J’aimerai juste ajouter un point, qui, en ce qui me concerne m’empêche de craquer :
    « Le manque que l’on ressent est causé par la dernière cigarette » en fait, j’ai des petites crises par moment où je crois avoir envie d’une clope, puis je repense à cette phrase, et l’envie me passe, puisque sinon c’est retour à la case départ, et c’est un cycle sans fin. Il s’agit bien sûr d’une évidence, mais c’est le déclic qui me permet de bien me sentir :) Surtout quand l’on sait en plus qu’il ne s’agit pas d’un plaisir mais de la fin de la nuisance causée par le manque et que celle-ci disparaît au bout de quelque jours !
    c’est de moins en moins fréquent et franchement je le sens vraiment bien cet arrêt :D
    Je ne suis pas un publicitaire pour ce livre, mais comme il a déjà été dis aussi, je vous fais part de ce qui m’a libérer et ton article rejoins vraiment ce que j’ai lu!

    Félicitations à tous les nouveaux non-fumeurs ! La vie commence maintenant !!! A ceux qui s’apprêtent à passer le pas : il s’agit là de la meilleure décision au monde :) Tout a gagner, rien à perdre!

  68. Bonjour,
    Ca fait du bien de lire tout ça !
    Pour ma part j’ai arrêté le 1er janvier 14.
    27 ans de tabac derrière moi (15 clopes/jr).J’ai déjà tenté 6 fois d’arrêter !! Bizarrement sans « filet » cette fois ( mise à part des chewing-gums à la nicotine 3/4 par jour )A la différence que là je suis sûre que c’est la bonne je ne me vois plus « la clope au bec » et ça j’en suis vraiment fière !!

  69. Jérôme a raison. J’ai fumé pendant 20 ans. 1ère clope en me levant avant même mon café. J’ai décidé d’arrêter en jan 2009. Je n’ai jamais eu envie de refumer une cigarette depuis. L’odeur même du tabac me ferait avoir des hauts le cœur maintenant. La nicotine part du corps au bout de 48h. Après c’est l’habitude d’allumer une clope à tout moment qu’il faut combattre. Moi je m’étais pris un jouet style Œuf Kinder que je tripotais à chaque fois que je pensais avoir envie d’une cigarette….

  70. Salut, vous avez écrit un des meilleurs articles sur le sujet!! Cela m’aide considérablement, et fait vraiment naître en moi le petit bout de motivation qui me manquait…Merci ;-)

  71. Je voulais ajouter que les e-cigarettes ne sont pas une bonne solution pour le long terme car elles ne font qu’accentuer l’idée que l’on fait un sacrifice lors de l’arrêt du tabac , elles ne font que nous conforter dans notre dépendance… Alors que si l’on ne fume plus rien on verra bien qu’on est plus dépendant de nous même! Et oui je confirme que ce n’est pas si terrible d’arrêter de fumer …. suffit de prendre le problème dans le bon sens … c’est à dire le sens inverse des fabricants de tabac certes mais aussi et surtout des fabricants de substituts nicotinique tel que patchs ; gum à mâcher… Car eux aussi adorent nous faire croire que c’est dur d’arrêter de fumer pour mieux vendre leurs produits et se faire des sous sur notre dos! Ils ne valent pas mieux ….
    Sinon je ne vous dirais pas bon courage puisque pour arrêter il n’y a pas besoin de courage! juste d’un déclic!!

  72. Bonjour, je viens de lire votre article vraiment super. Pour ma part je n’ai pas fumé depuis ce matin, pas facile. Je fume depuis l’age de 18 ans, j’en ai 29. J’ai commencé doucement et la depuis un an je suis à un paquet par jour. Je pense beaucoup à ma santé et du coup ca me fait peur voila pourquoi j’ai prit la décision d’arreter. Ce me fait peur mais bon

  73. Bonjour, très bon article en effet. Les débuts peuvent être difficile en effet, et la description des étapes est réaliste .. perso j’ai réussi à décrocher la journée et je garde en soirée par contre une cigarette electronique pour m’accompagner avec un verre. Comme ca je n’ai plus de tentation et pour l’instant ce substitut marche plutot bien , tant mieux !

  74. Bonjour je pense que Jérôme a aussi lu le livre d’Allen Carr (je me trompe peut-être mais j’en doute très fortement). Je le conseille à tous ceux qui veulent arrêter de fumer, son titre: « La méthode simple pour en finir avec la cigarette »

  75. Ca a fait tilt ce soir, j’ai commencé à regarder les différents sites sur l’arrêt du tabac et je suis tombée sur le tien.
    Je me suis immédiatement reconnue! Je ne veux plus fumer une seule cigarette de ma vie!! et rien que cette affirmation me colle un nœud dans le ventre….
    Bon du coup je garde mon inhalateur de nicotine à coté et le numéro d’un hypnotiseur, au cas ou… :)

  76. Excellent article que je lis au 6eme jour de clinique sans tabac…
    La clinique ? Un artere bouchee => pontage…. La cause ? ben oui, près de 50 ans à un paquet par jour.
    Si ça peut aider les indécis, qulques trucs à repeter a chaque envie de fumer :
    – J’arrete de fumer quoiqu’il arrive
    – je suis venu au monde sans fumer
    – si je ne fume pas, je ne meure pas
    Ne pas hésiter a boire pour se rincer la bouche. manger une pomme verte, tranche par tranche. Se lever, macher un peu.
    Attention a manger beaucoup de fruits et légumes, eviter les matieres grasses.
    Surveillez votre poids,
    Et pour franchir le cap difficile du sévrage, demandez à votre toubib un calmant trës léger, ça vous évitera le moment du « péter les plombs »….
    Et bien sur, fuyez les endroits enfumés !
    Ne faites aucune concession sur votre decision de quitter votre addiction. Aucun substitut !!!!!
    Aller, ça va le faire facile.

  77. Très bon article ! J’ai arrêté de fumer il y a peu et je le raconte sur un blog Goodbye Nicotine. Je voudrais que ne pas être fumeur soit considéré comme cool. Pour les jeunes, pour l’exemple. J’essaie de donner à mon blog une ambiance saine, cool, de bien-être parce que pour moi ce qui m’a motivé c’est les effets de l’arrêt. D’ailleurs de plus en plus de campagnes jouent sur ce tableau des biens faits de n’être pas ou plus fumeur, d’être libre !
    Bonne continuation à tous ! On tien !

  78. 2 jours que j’ai (vraiment) arrêter de fumer (avec patch, les 3 jours précédents la clope de fin de journée était INEVITABLE sous peine de stress). Je tombe donc sur ce blog par hasard (quoi ? stressé à 5h du mat en cherchant des infos sur l’arrêt de la clope ?^^)
    je ne vais pas mâcher mes mots:
    PUTAIN DE GENIE !
    OUI !
    MERCI !
    STOP !
    « Est-il plus simple de faire quelque chose ou de ne rien faire? »

  79. C’est plein de vérités, et c’est vraiment encourageant. je viens de finir ma dernière cigarette, bien décidé a ne plus en racheter. J’ai également écrit sur une feuille les bienfaits que ca m’apportera et je compte la lire tout la lire tout les jours, car j’ai lu que ca agissait sur le subconscient. Demain sera un nouveau départ. merci en tout cas pour tout ces conseils

  80. Bonsoir,
    j’ai un mal fou de crane, mes yeux me piquent, je ne pense qu’a deux choses: clope et café.
    j’en ai pas pris depuis moins d’une journée, mais je suis fumeur depuis plus de 10 ans.
    Quitter la cigarette…c’est pire qu’un divorce.
    Merci pour l’article

  81. Bonsoir pour aider à l’arret du tabac il y a aussi le livre d’allen carr « pour en finir avec la cigarette », il ne fonctionne pas avec la peur et ca marche très bien!

    1. Je confirme : j’ai écrasé ma dernière cigarette à la dernière page de ce livre d’Allen Carr, sans aucune difficulté. Tout se passe dans la tête !

  82. Bonjour , apres avoir tt lu je viens vers vous car apres avoir fumer pdt env 13 ans environ 10 cigarettes par jour, jai arrêté depuis casi 4 jours , enfaite jai acheté la e cigarette puis au bout dune journee jai laisser tomber pour arreter completement ! Mais je ne pense qua ca, cest une obtession , jai limpression navoir que cette idee de fumer une cigarette chaque minute ds ma tete malgre moccuper , je me demande mm comment je fais pour tenir ?est ce normal ????

  83. Bravo Jérôme pour ton article!! Des cas concrets (qu’on traverse ou qu’on a tous traversé), des solutions, de l’aide à comprendre comme a lieu le processus de l’envie de fumer… Merci! Je fume depuis presque 35 ans (mon Dieu!!!) avec quelques arrêts entre quelques jours et 6 mois. C’est vrai que c’était vraiment bien. L’envie d’arrêter à nouveau est toujours là mais l’impulsion me manque (votre article m’aidera sans doute. J’ai tout essayé, les plantes, le patch, les chewing-gum nicotiniques, l’e-cigarette, le zyban, sans compter les ruses. allé!! celle la je ne la fume pas j’attends un peu sauf qu’après, je m’en fume deux presque d’affilé.
    En tout cas, encore merci

  84. Bonjour,

    Je suis à mon 4 ème jours sans cigarette, cela représente déja une belle victoire ( 2 paquets par jour ) , j’ai hâte d’en être à 365

    Bon courage à tous.

  85. Bonjour
    MERCI.
    Il y a un mois et demi mon conjoint m’annonce qu’il arrête de fumer.
    Bien, mais moi je suis pas prête
    Puis Il y a un mois dans le train je tapote arrêter de fumer sur le navigateur de recherche de mon téléphone.
    Et une des adresse est cette page.
    Je lis.
    Je sort du train… Première poubelle je jette tous.
    Depuis j’ai pas retouché une cigarette
    Merci, Grace a vous j’ai pris la main sur ma vie

    1. J’adore ce genre de commentaires et ces personnes qui foncent :-)
      C’est là qu’on se rend compte que, parfois, il faut vraiment peu de chose pour changer des choses qui paraissaient impossible à faire.
      Bravo !

  86. Message déposé le 4 Mars, et depuis, plus une seule cigarette…
    Merci beaucoup, car c’est grâce à tous vos conseils que j’ai tenu bon, et c’est au mental qu’il faut y aller. Quand on se dit « je ne fume plus », on se sent plus fort. les deux premières semaines furent dificiles, et ensuite, le manque disparait. Aujourd’hui, je n’y pense plus du tout, et la vue d’un fumeur ne fait aucun effet. Tout cela grace a vos conseils!

  87. Bonjour Jérôme il y a des semaines et des semaines que je cherche une solution pour m’arrêter de fumer afin de pouvoir fonder une famille car il est bien connu que la cigarette empêche les grossesses et ce matin en regardant sur internet je suis tombée sur votre article dans lequel je me reconnais totalement notamment t en ce qui concerne les habitudes.
    Je mets donc votre article dur l’image d’accueil de mon télé phone fini mon cafe et ma cigarette et j’arrête!!!!
    J’ai quand même une petite question comment avez vous fait pour palier au réflexe gestuel?

  88. Bonjour,

    Bravo pour ce superbe article. Il est vraiment très intéressant. Je suis entièrement d’accord avec. Tout les points que vous soulignez sont pertinents. Et en effet : il faut jeter tout les paquets de cigarettes, ne plus en avoir sur soit, ne plus en demander. Ne plus en toucher.

  89. Bonjour, cela faisait bien longtemps que je n’étais pas venue ici pour m’aider à tenir bon. En effet je n’en ai plus besoin ! Un an que j’ai arrêté (voir mes commentaires plus haut)
    Je n’arrive toujours pas à déterminer pourquoi Jérôme a ce « truc » qui fait qu’il emporte l’adhésion et décide les gens à arrêter…
    Le témoignage est toujours plus fort que les sermons et à aucun moment tu ne sermonnes.
    Une fois qu’on a pris vraiment la décision, on constate que ce n’est pas aussi dur que tout le monde veut le faire croire. Il ne se passe rien, ce n’est pas comme si on sautait dans le vide, et le manque diminue chaque jour au lieu d’augmenter comme on le croit avant d’avoir essayé.
    Moi au bout de 6 mois quasiment sans soucis j’ai eu envie de reprendre à cause de la prise de poids (5kg) mais surtout la certitude d’être beaucoup moins performante intellectuellement. Manque évident de concentration dont j’ai absolument besoin pour mes activités.
    J’ai opté pour la cigarette électronique avec nicotine et mon cerveau remarche à fond, enfin…je crois :-)
    Quand au poids finalement c’est bien car j’étais trop maigre et tout le monde me dit que je suis mieux comme ça.
    Je n’ai plus jamais eu envie de reprendre une cigarette depuis que j’ai la cig électronique, je ne pourrais plus, beurk…
    L’idéal serait de ne plus vapoter mais si ce n’est pas mauvais pour la santé…
    Et quel bonheur de rester tranquillement au chaud et au sec quand les pauvres fumeurs sont obligés d’aller dehors par tous les temps, l’air bien malheureux !
    Je répète pour ceux qui ne se sentent pas capables d’arrêter qu’il est mille fois plus facile d’arrêter pour toujours que de réduire sa consommation. Réduire est un vrai supplice de Tantale, arrêter est une libération.
    Bonne chance à tous et encore bravo à Jérôme !
    Isabelle

  90. Bonjour merci et félicitations à toi Jérôme pour ce brillant article et à tous les commentateurs bravo!
    Je veux arrêter définitivement cette salo…perie !!! il me reste 3 cigarettes dans mon paquet et la seule cigarette que j’ai fumé aujourd’hui remonte à 12H15. Je fume de 3 à 6 cigarettes/j depuis des années et j’en est assez !!! Besoin de soutien pour ne pas griller les 3 dernières, que j’hésite à jeter à la poubelle, après ce long cheminement d’un an de réflexion (obsession pour arrêter je dirais même) qui me mène au dégoût pour arrêter ce geste pour toujours. Si quelqu’un passe par ici ou toi Jérôme vos encouragements seront les bienvenus :-) vais-je enfin arrêter car la partie conditionnée du mental me donne du fil à retordre… J’ai décidé de ne plus jamais en racheter mais moralement je traverse une période de stress important car perte de boulot depuis des mois avec perte d’autonomie financière. Merci à vous pour vos encouragements :-) si je craque je sais qu’après je ne peux plus en racheter du fait de ma situation et du parcte que j’ai fait avec moi pour ne plus y retoucher… je repasserai par ici pour en dire mes observations bonne journée Léna

    1. J’arrive peut être un peu tard mais il faut jeter tes 3 dernières cigarettes, évidemment :-)
      Je ne crois pas que la cigarette va t’aider à gérer le stress que tu vis actuellement. Tu te sentira plus forte lorsque tu aura vu que tu peux gérer ta vie sans cigarette sans problème. Dis-toi que tu ne fumeras plus jamais, jamais. Invente-toi n’importe quel artifice pour que cela te devienne interdit. Le mien a été : « Une seule cigarette m’a fait commencer à fumer, une seule autre me fera reprendre. »
      Cela me fait penser à une discussion que j’avais vu sur internet lorsque je préparai mon premier marathon. La question était « Quoi se dire pour trouver la force de continuer malgré la douleur? » Un internaute a dit : « Moi je me dis que ma famille est en danger au bout du marathon et qu’il faut que je les sauve coûte que coûte, ce n’est pas cette douleur, cette fatigue, qui peut me faire renoncer à les sauver. » Lorsqu’il courait, il se mettait dans une situation qui le forçait à agir contre la facilité d’abandonner. Là, ce qui te parait plus simple, c’est de fumer. Dis-toi que tu n’as pas le choix. Tu trouve ça dure, tu en fumerai bien une? Il y a des choses beaucoup beaucoup beaucoup plus dure que ça. Ce n’est pas le manque qui est dur, c’est la peur du manque. Le manque est très gérable (des petits gazouillis dans le ventre, il y a pire quand même). En revanche, la peur est plus compliquée à surmonter…
      Tu ne dois, tu ne peux, plus fumer.
      Tiens-nous au courant.
      A bientôt

      Si ça continue je vais finir par faire des apéros anciens-fumeurs moi :-)

      1. Merci Jérôme ton message d’encouragement tombe à pic !!! j’ai foutu tout à la poubelle, j’ai écris un long récit cet après-midi (puis un bon tour en forêt pour me féliciter) j’aimerais poster ce récit car il montre bien le cheminenement qui m’a amené jusqu’à cette finalité mais c’est délicat de le poster car je ne voudrais pas envahir le site. mais voilà c’est fait après une aventure assez cocasse même burlesque au possible en début d’après-midi qui a activer le déclic. Tu as raison c’est la peur du manque et non le manque par lui même. En tout cas j’ai compris le fond du problème de cette attachement pathogène pour ma part. Tellement à dire mais voilà le sommeil me gagne, je repasserai par ici demain :)

        çà peut être une bonne idée ta suggestion pourquoi pas :-)

  91. Bonjour
    Comment j’ai arrêté de fumer Grace à vous.
    Mon conjoint décidé après 25 ans de cigarette d’arrêter.
    Moi pas.
    Dans le train, en rentrant du travail, je surf sur les sites qui parle de l’arrêt, pour savoir à quoi j’allais être confrontée.
    Et puis je tombe sur votre article. Je le lis en me disant un de plus.
    Et… Et bien non!
    Je descent du train, j’ouvre l’on sac, et tous ce qui a un rapport avec la cigarette, directement dans la première poubelle que je croise.
    C’était il y a 64 jours aujourd’hui et j’ai pas retouché une cigarette.
    MERCI

  92. Bonjour ! Voilà Jérôme, après cette journée pleine de ressentis intenses, je ne vais pas poster mon long récit parce que je n’en trouve plus l’utilité et mon état d’esprit a encore évolué depuis hier; jour de la dernière bouffée toxique. J’ai erré toute la matinée en pensant au geste et j’ai fondu en larmes (le deuil et la peur de replonger) j’ai alors décidé de sortir et d’aller faire un tour et me suis arrêté à la librairie du coin, j’ai demandé à la dame de me montrer le livre d’A. Carr et là surprise une autre dame qui me voit commencer à feuilleter le livre me dit : »alors là ce livre est super pour arrêter net j’ai arrêté depuis 18 mois et j’ai pleuré à la fin du livre… ». Je l’ai acheté donc et suis en train de le lire.. Je reviendrai donner mes impressions et constats, je suis vidée c’est le cas de le dire je sens un sournois mal de ventre mais je garde le cap sur le côté définif de cet arrêt : ne pas fumer pour toujours ! Merci encore pour ton soutiens et celui de tous les commentateurs… bonne énergie à tous !Léna

  93. Tout d’abord je m’excuse par avance de la longueur de ce post mais j’ai tellement envie de partager ma joie, ma libération de ce poison, souhaitant que cette joie sera partagée avec vous et puisse t elle être encourageante pour ceux qui n’en peuvent plus de vivre avec ce calvaire de piège !

    Bonjour Jérôme ! Quel cheminement wouaw… il m’a fallut tout décortiquer déjà en amont depuis des mois interminables et ensuite lecture de ton article et enfin çà donne ses bons fruits :-) Grâce à ton article j’ai pu éteindre ma dernière cigarette il y a presque 72 heures (cig que j’ai même pas fumé en entier elle était tombé dans le bol du petit déj rempli d’eau dans l’évier ah ah .. tout en me prenant la fumée dans l’œil ah ah double verdict ah ah ah ah cocasse non, trop mdr avec le recul !). Et grâce à cette action salutaire de jeter la cig toute trempée laissant une vieille odeur dégueulasse au bout de mes doigts et une haleine de poney mdr… j’ai pu aussi découvrir l’excellent livre de A.Carr qui m’a conforté dans cette démarche définitive. JE NE PRENDRAI PLUS UNE SEULE BOUFFEE DE CIGARETTE DE MA VIE ENTIERE et je sais que je n’ai que ce choix autrement retour en arrière et souffrance !!! Et je sais pourquoi maintenant et profondément que c’est un cercle vicieux et sans fin, un handicap qu’on se crée en soi-même, une aliénation mortifère et je n’ai aucune raison de me punir par ce geste complètement absurde et anti naturel. Il y a tant à dire mais voilà après la lecture de ton article additionné au livre, je sais pourquoi j’en ai fini avec cette saleté. Vive la liberté !! je me sens déjà plus forte psychologiquement parce que j’ai arrêté en sachant que plus jamais je ne veux ne dois et ne peux fumer. Une seule bouffée et c’est le retour à l’aliénation à cette nauséabonde toxicité inutile et culpabilisante (çà motive grave). Oh non non non, l’enfer est bel et bien derrière moi. Je sais que le petit monstre dans l’estomac me fait des signes pour que je le nourrisse ahah la bonne blague mais si je le faisais je le laisserais être plus fort que ma décision sans appel !! donc non c’est moi la plus forte même s’il génère des gazouillis et gazouillas non je ne cèderai pas, je garde cette phrase UNE SEULE BOUFFEE = RETOUR ENFER !!!!! Fini les idées noires angoissantes et culpabilisantes qui vont avec cette fumée affreuse, fini la fatigue et la léthargie autour des mêmes gestes qui m’emprisonnait dans ce cycle sans issue. Alors voilà c’est fini pour toujours, plus une seule bouffée de cigarette jamais. Merci bien … et malgré ma situation actuelle assez délicate je recharge mon énergie grâce à cet arrêt définitif, un moment délicat à passer (ai-je le choix en même temps puisque je sais pourquoi je fumais et suis tombé dans le piège !!) mais dans l’ensemble je me sens bien mieux depuis 3 jours ! Je commence à me sentir plus forte ! Je souhaite à toutes les personnes qui en ont assez de continuer ce geste morbide et qui veulent arrêter, d’arriver d’abord à comprendre le cheminement global lié à ce lien toxique et de décider fermement de l’arrêt définitif de cette saloperie aliénante, sans quoi il est quasi impossible de parvenir à l’arrêt définitif en tout cas pour ma part. Nous avons tous notre propre manière de répondre aux événements mais avec cette satané clope de malheurs tous les fumeurs sont confronté au piège de l’aliénation et entrave à la liberté intérieure, ce qui alourdi nos problèmes et nos actions sans même qu’on puisse s’en rendre compte, c’est un automatisme qui fait vraiment des dégâts collatéraux dont on s’accommode, çà coute cher on nourrit un monstre de système qui s’enrichis vulgairement de notre aliénation, ce qui donne à nos problèmes une dimension d’enfer sur terre car la fumée nous anesthésie nous rend léthargique et démissionnaire, emprisonné à vie si on ne la quitte pas définitivement, c’est : au secours sauve qui pue :-). Je sais maintenant qu’une seule bouffée et ce serait le retour en enfer; l’enfer de la puanteur et du non respect de soi avec toutes les idées et pensées mortifères et glauques qui vont avec et dont on ne se rend pas toujours bien compte effectivement. C’est une question de détermination très forte sans possibilité de retour en arrière, un contrat avec son corps entier CE NEST PAS RIEN dis donc. Mais qu’est ce que çà libère psychologiquement pour ma part en tout cas. Je ne pensais pas que çà allait être si facile en effet. Ainsi je peux récupérer pas à pas ma confiance en moi, en la vie, en mes projets etc. J’ai fais la rétrospective et j’ai réalisé avec simplicité et joie enfin que la cigarette me rendait malheureuse et induisait une culpabilité en brouillant mon discernement chaque jour depuis des années et des années, elle retire la confiance en soi de ce fait, un piège dégueulasse. elle tue les nerfs et m’a fait me punir alors que je suis tombé dans le piège sans m’en rendre compte car j’étais une petite fumeuse mais en fait c’est aussi aliénant qu’être un gros fumeur!!! Je suis heureuse d’être non-fumeuse à présent et ce pour toujours ! Une seule bouffée et ce serait la dégringolade et la détestation de soi. Alors STOP définitivement, je ne peux plus fumer, c’est gravé en moi maintenant et à jamais ! Youpiiiii :-)
    Léna
    Je sais que pour moi c’est définitif, je vais réussir car :
    UNE SEUL BOUFFEE = RETOUR EN ENFER

    Jérôme MILLE MERCI à toi et à tous ceux qui ont posté sur ce fil…

      1. Coucou Jérôme :-) coucou à tous :-)
        Merci à toi et heureuse de ne même plus avoir à penser à cette écoeurante chose qui pour moi fait partie d’une autre vie (survie plutôt lol).
        Et oui, après cet arrêt définitif, les grandes portes des possibles se sont ouvertes à moi et continuent de s’ouvrir pour me surprendre de semaines en semaines..
        Une nouvelle vie est là, mieux encore… une naissance que je savoure avec joie et enthousiasme et que j’aime à partager !
        Bien à toi et merci encore

  94. Après 10 à 15 cigarettes par jour ces 35 dernières années, soit plus de 150000 clopes (beurk)… pas mal de tentatives d’arrêt plus ou moins convaincantes, et suite à la lecture de cet excellent blog au mois de mars, j’ai moi aussi lâché l’affaire : voilà deux mois que je ne fume plus, que je ne pue plus ! Je l’ai fait pour moi, pour ne plus avoir la bouche en carton et le souffle court, pour ne plus sentir le cendrier froid à toute heure. Je le fais aussi pour mon chéri (non fumeur), il n’a pas à subir ça. Et pour mon père qui n’est plus là, qui m’a dit tant de fois que je ne devrais pas fumer. Cette fois je sais que je vais tenir !!!
    Ma peau est redevenue nette et fraiche, je retrouve le gout, l’odorat, le souffle, et je fais la fierté de mon entourage de fumeurs ! Je ne les envie pas une seule seconde. Et moi aussi, je suis fière comme un bar-tabac, haha ! A 52 ans je reprends le footing avec des capacités décuplées (avant j’avais mal aux poumons avant d’avoir mal aux jambes, maintenant c’est l’inverse !) Je suis même en train de me choisir un nouveau parfum, juste pour le plaisir d’entrer dans les parfumeries et de sentir, sentir encore…. J’avoue, vive la clope électronique, sans cette béquille je crois que je serais dans une grande souffrance morale. Bien que je m’en serve assez rarement, je sais qu’elle est là en cas de besoin, pour tirer quelques taffes et passer à autre chose. Ha oui, je mange bien aussi, j’ai quelques rondeurs en plus et un fort penchant pour le chocolat ! C’est pas grave, j’ai décidé de me faire plaisir, no frustration pour le moment !!!
    Alors un grand merci Jérôme pour ce témoignage qui m’a fait enfin avoir le déclic, et merci aussi à tous ces commentaires qui nous poussent dans le bon sens
    Bon courage à tous

  95. Très bon article, souvent lorsqu’on arrete la cigarette, on compense par autre chose, du moins au début. La tendance du moment qui est très efficace c’est d’ailleurs la cigarette électronique.

  96. Bonjour,
    Après trois jours d’arrêt et en surfant sur le net je tombe sur votre article à vrai il traduit toutes mes pensées, et je valide et approuve toutes les lignes et vous remercie …
    en effet, j’avais arrêté y a deux de ca pendant trois mois et repris sur un coup de tête juste parce que j’avais envie d’une cigarette (cette cigarette été tellement mauvaise pas de goût rien aucun plaisir mais je me suis forcée…) en gros j’avais envie de reprendre.
    Deux mois après ma reprise je l’ai regretté et parce que ma dose de nicotine à augmenter, je puais de plus en plus la cigarette et même si je fumais sur mon balcon ça sentait le tabac chez moi chose que je commence à apprécier de moins en moins (on n’apprécie jamais mais s’y habitue) ca fait deux ans que j’ai repris et décidément c’est pas le top ni la classe au contraire on se rends compte qu’on est bête, que notre stress ne fait qu’augmenter avec la cigarette, que nos pensées négatives reviennent à chaque fois qu’on en allume une et que avec tous les parfums du monde quand on embrasse son chérie non fumeur même nous on se rends compte qu’on une haleine pas très très ….
    Je ne vous cache pas que trois jours c’est pas long mais je fais de mon mieux et ferais encore plus pour ne pas reprendre -PLUS JAMAIS- Finis la dépendance, finis cette sensation de manque, finis de surfer sur le net pour voir le tabac le plus proche qui est ouvert le soir ou un dimanche, et surtout finis la mauvaise haleine et l’odeur de la cigarette sur mes vêtements ….

  97. 4 semaines déjà sans tabac ! Je m’étais décidé d’arrêter deux ou trois jours après avoir lu votre article. L’envie s’atténue de jour en jour et ne dure que quelques minutes. J’ai beaucoup apprécié votre façon d’écrire qui est drôle, sympa et qui fait qu’on se reconnait tout de suite notamment sur les situations impensables sans cigarette. L’astuce pour moi était de garder toujours une bouteille d’eau sur soi ainsi qu’un paquet de chewing-gum au début, et de relire l’article quand je sentais que j’allais craqué pour de bon. Merci infiniment pour votre générosité M.Jérôme et bon courage à tous.

  98. Bonsoir, je suis comme tous autres: une grosse fumeuse, qui vient de lire votre article et le trouve top! Bon rien de nouveau! :-)
    Cette idée d’arrêter me trotte dans la tête depuis un moment déjà. Un grand nombre de fumeurs dans mon entourage a réussi ce challenge, et moi je suis encore sur la ligne de départ!
    Là tout de suite je n’arrête pas de me dire:  » OK cocotte maintenant, un pipi, lavage de main,buvage d’un grand verre d’eau, et hop au lit! »…. Mais je sais que ça ne vas pas se passer comme ça ! Je vais descendre au garage fumer la p’tite dernière…. De la journée!
    Au purée qu’est-ce que j’aimerai que se soit la dernière tout court!
    Au fait ce livre dont tout le monde parle, il fait vraiment des miracles? Parce que si c’est le cas je l’achète demain matin!
    Jérôme a raison les fumeurs envient GRAVE les ex-fumeurs! C’est une future ex-fumeuse qui vous le dit (du moins j’espère)!
    Et bien je vous souhaite une bonne nuit et souhaite revenir un jour ici pour vous dire:  » eh les gars, les copines ça y est, j’ai arrêté! »

  99. Bonjour,

    Je viens de lire votre article et il me conforte énormément dans mes convictions, il faut un changement radical de vie afin de se débarrasser de cette dépendance. Je suis ravi que l’expérience ai été facile pour vous et espère que vous êtes toujours la bonne voie.

    L’épreuve n’est apparemment pas aussi aisée pour tout le monde et c’est pourquoi j’ai créé un blog dont je me permet de laisser l’adresse.

    http://jarretedefumerencourant.blogspot.fr/

    Cordialement.

  100. Merci Jérôme d avoir partage ton expérience . C est pour moi le déclic pour arrêter définitivement de fumer .
    Impressionnant comme je me retrouve dans ces lignes …

      1. La première nuit , je n ai pas dormi c était angoissé sur angoisse et la deuxième nuit a ma grande surprise j ai super bien dormi , je ne suis pas angoisse aujourd’hui , si ça continue comme ça , trop totoch d arrêter de fumer :), non mais sérieusement beaucoup moins difficile que a quoi je m attendais .
        Par contre j appréhende beaucoup ma soirée de samedi soir car l alcool = cigarette … , mais bon il y aura seulement 2 fumeurs et ça ne fume pas a l intérieur donc moins de tentation …
        A voir !!

  101. Merci merci Jérome j’ai trouver la clé grace a ton ecrit pour reussir
    Oui le livre fonctionne je l’ai et belles ecritures et bon lavage de cerveau pour le Petit Monstres
    Moi ma volonté es surtout pour mes enfants, ma santer marre de tousser sans arret
    Encore BRAVO

  102. me voila… je viens d’arreter…enfin, depuis 12h. J’y ai pense a chaque heure. Et j’ai enfin compris!!! Moi aussi je disais: c’est tellement plus cool de fumer! Je me sens heureux, je fume. Je suis stresse, je fume. je m’ennuie, je fume etc… enfin j’ai compris que ce n’est rien de cela. Tout n’etait en fait que des symptomes de sevrages a la nicotine. Bien sur lorsque je me sens stresse et que je fume, je vais mieux. Meme chose pour l’ennui, pour le bonheur etc…
    En fait, je n’ai que couvrir mes symptomes de sevrages toutes ces annees!!! Je prends du Champix, c’est super pour l’instant. Je suis un drogue de la nicotine qui se faisait croire que la vie etait cool en fumant si mon taux etait trop bas dans le sang. Un fumeur c’est la meme chose qu’un drogue, qu’un alcoolique, qu’en sex-addict….
    alors voila
    je me souhaite bonne chance
    je vous souhaite bonne chance
    je m’aime assez pour arreter
    xx

  103. Bonjour, je fume depuis 18 ans, cela fait plusieurs mois que je me dis qu’il serait bon d’arrêter de fumer… J’ai passé la cap hier soir. Je ne fume plus. Je pense que le chemin est long et que pour tous les moments où habituellement je sors une cigarette cela va être un peu compliqué mais c’est juste une question de temps. Merci pour cet article très encourageant!

  104. Bonjour,
    Je trouve votre article super. J’ai aussi lu le livre d’Allen Carr.
    J’ai vraiment VRAIMENT envi d’arrêter.
    Le problème: J’ai fait une tentative il y’a 6 mois, J’ai tenu un mois et demi. Après les 3 semaines c’était top. Malheureusement J’ai repris pour des raisons stupides. Le soucis c’est que les deux premières semaines c’était l’horreur: insomnies, depression et des pleurs, des pleurs tout le temps.
    C’est ça qui m’angoisse pour arrêter: l’idée de revivre ça une seconde fois.
    Avez-vous un conseil à me suggérer?

  105. Bonsoir…. mon compagnon et moi même avons cessé de fumer il y a un peu plus d’un mois, lui tient bien le coup moi un peu moins, il m’arrive encore de fumer quelques cigarettes en cachette car je ne veux pas le décevoir ni lui montrer ma faiblesse de caractère et je m’en veux de ne pas être assez forte pour tout stopper surtout que je ne sais pas ce qui me pousse a en allumer une de temps en temps car il est vrai que ne plus fumer du tout c’est la liberté. Votre article pourra sans aucun doute m’aider a prendre conscience de mes erreurs dans ce cheminement. Merci beaucoup pour votre témoignage et pour tous ceux lus en réponses au vôtre. :-)

  106. Bonjour à tous,

    Je suis tomber par hasard sur ce site en tapant sur le net ce qui viens de m’arriver et que je vais vous le partager ici

    Voila, j’ai 26 ans et je fume depuis l’age de 15 ans

    J’ai commencer par 1 paquet par jour puis jusqu’à présent minimum 2 paquet par jours

    C’est vrai je me suis aussi poser souvent la question, « mais comment je vais faire sans clope c’est impossible » et surtout que je suis très nerveux de nature mais sans clope c’est encore pire.

    J’ai acheter mon dernier paquet de tabac à rouler 30gr il y a 2 jours et grande surprise !!!

    Je suis incapable de fumer plus de 3 taf sur ma rouler que fini par jeter

    Cela 3 fois environ dans la journée et aucune autre cigarette

    Pourquoi ? Et bien je n’ai pas la question. Le gout de la cigarette et l’odeur m’insupporte !

    C’est quand même incroyable, du jour au lendemain HOP la clope me dégoutte

    Voila ma petite histoire

    Bon courage à tous

    En espérant trouver ma réponse

  107. Magnifique post.
    Je vais sur mes 20 ans, fumant depuis 5 ans (1p/jours), l’envie d’arrêter ma toujours titiller l’esprit, malgré les essais (très nombreux) impossible de tenir.
    La cigarette m’a fait louper la Fac de Sport, je sens mes capacité sportive me lâcher peu à peu.
    Ayant perdu mon frère du cancer du poumon, mon père ayant fait il y a peu une crise cardiaque lié au tabac, j’ai toute les raisons du monde pour arrêter d’engraisser nos amis de l’industrie du tabac.
    Votre post peut être je pense un repère pour toutes personnes en sevrage ou en futur sevrage.
    Courage à tous, la bataille en vaux la chandelle, vivre ou mourir, voilà la question, cela n’arrive malheureusement, pas qu’aux autres.
    Un jour je me suis dis « C’est horrible de ne pas fumer en attendant le bus pendant 10min ». Il est vrai, mais si je continu comme ceci, un jour, je ne pourrais plus l’attendre.
    Phrases un peu choc à remettre dans le contexte.
    Je ne suis pas un exemple à suivre pour le moment, mais ne jamais ce décourager.

    Bonne journée à tous, merci pour vos partages

  108. Convaincant,
    motivé par arrêter, je me fais aider par la TCC (technique cognitive et comportementale). Il m’a suffit de savoir pourquoi je fume pour comprendre que je peux arrêter. C’est aussi simple que cela. Qui ne veut pas trouve une excuse, qui veut trouve un moyen.
    Les excuses sont moins nombreuses que les moyens :-) Alors la vie est belle.
    Bonne journée.

  109. une semaine sans tabac, une semaine de liberté… je m’explique : comme vous tous, je fumais depuis longtemps, trop et toujours une bonne excuse pour en allumer une ! quelle soulagement de ne plus être esclave de la cigarette !
    secrètement je me suis fixée une date. Le fait de ne rien dire à mon entourage rendait l’évènement moins « extraordinaire »; moins de pression, moins peur des personnes mal intentionnées qui feraient n’importe quoi pour que je replonge…
    Je me suis rendu compte que j’étais une fumeuse malheureuse (honnêtement, c pas cool de penser à la maladie, à celle qu’on peut provoquer à ses enfants, à notre odeur, à nos rides….à chaque fois que j’allumais une cigarette)
    La liberté que je ressent viens du fait que toutes ces pensées néfastes ont quitté ma tête, et c’est reposant de ne plus avoir à établir un futur plan pour arrêter de fumer !!
    c’est vraiment simple, je ne peux que vous encourager
    On ne perd RIEN en arrêtant, on GAGNE vraiment tout !!!

  110. Bonjour à tous ! Je m’appelle Julien , je vais bientôt avoir 30 ans .
    J’ai commencé à fumer à l’age de 15 ans très peu au début 1/2 cigarette par jour a 10 vers mes 18 ans a 15/20 jusqu’à aujourd’hui.
    Je n’ai pas touché une cigarette depuis le 02/03/2015 ça va faire bientôt 2 mois !
    Je suis tombé par hasard sur votre site il y a 2 mois et j’aimerais vraiment vous remerciez ! D’avoir lu vos témoignages m’a motivé a continuer l’arrêt de la cigarette , j’ai acheté aussi le livre que vous parliez et il m’a vraiment motivé à ne plus jamais fumer !
    C’est vrai que quand on regarde bien ce n’est pas si difficile que ça d’arrêter, je n’ai rien pris en compensation, la 1ere semaine était dur mais après que la nicotine ai disparu de notre corps ça deviens plus facile .
    Aujourd’hui les seules fois ou je pense à la cigarette c’est en soirée avec quelques apéro !
    Un conseil faite du sport pendant l’arrêt du tabac, ça aide énormément et ça évite de trop grossir :) Je mange quand meme un peu plus qu’avant :)
    Une phrase que vous citez m’a touché : « Alors avant que vous ne deveniez l’événement grave de vos enfants, arrêtez de fumer »
    Encore merci pour votre site ! Bon courage à tous ceux qui souhaitent arrêter !

  111. Bonjour,
    Après presque un mois sans tabac, je m’apprête à changer de vie : nouveau pays, nouveaux projets… Comme presque tous les jours, j’ouvre le dernier paquet acheté (que je n’ai pas terminé) pour sentir, toucher ces cigarettes. Puis je le referme et le range. Je suis encore dans une phase où j’ai besoin de le voir un peu, ça me rassure. Mais après lecture de cet article, j’ai pris la décision de laisser ce paquet qui a fait assez longtemps partie de ma vie… et d’imprimer ces pages et de les garder toujours avec moi pour les moments où ça sera dur (en soirée, comme de nombreuses personnes…). Merci pour ce bel article !
    Et n’oublions pas que nous ne sommes pas nés avec une clope à la bouche… notre corps n’en a pas besoin pour fonctionner ;) faut juste s’en persuader ! Bon courage à tous !

  112. j’ai arreté ca fait 1 mois et demi par hypnose c’est que du bonheur je me demande toujours pourquoi j’ai pas fait une séance d’hypnose plus tot je suis non fumeuse et je le resterais ;-)

  113. incroyable ! je tombe par hasard sur cet article et il décrit exactement ce que j’ai vécu : j’ai fumé pendant 16 ans à raison d’un paquet par jour et un matin, alors qu je n’y avais même pas réfléchi la veille, je me suis dis : j’arrête de fumer. Et j’ai été étonnée de la facilité de la chose. En effet il suffit de ne pas fumer. c’est tout. ça fait plus de vingt ans et je n’ai jamais retouché une cigarette, je n’en ai même jamais eu envie. alors un conseil aux fumeurs : n’hésitez pas, arrêtez !

  114. Bonjour à tous.
    J’approche de mes neuf mois sans cigarettes après 40 ans de tabagisme. J’ai arrêté sans rien dire à personne (au cas où je ne tiendrais pas). Ce n’est qu’au bout de quelques jours que je l’ai dit. Pas de substitut, Pas de recette miracle. Je n’ai même pas l’impression de faire vraiment preuve de volonté (même si de temps en temps, j’y pense furtivement). Je me dis que c’est trop beau. Par contre, le fait d’un certain mieux-être, je ne connais pas : le souffle, le goût, l’odorat retrouvés, tout ça, walou. En fait, je ne trouve pas de changement physique.

  115. Je pense que je me suis retrouvé un temps dans la 4ème question. C’est assez interessant de le lire, je n’y avais pas pensé effectivement.

    Dernièrement, il est plus que necessaire que je stoppe mais c’est le côté extase qui m’attire… bon j’ai divisé par 3 ma consommation vu qu’officiellement j’ai arrêté.

    Mais le petit jeu de cache cache et le plaisir caché, c’est dingue comme ça peut nous avoir.

    En tout cas, super article, je vais le relire souvent je pense!

    Mais c’est vrai… la façon la plus simple d’arrêter est d’arrêter. J’ai arr^té 6 mois la première fois d’un coup… bon j’ai eu la chance d’avoir un pneumothorax (dû à la clope) et d’être cloué sur un lit d’hopital… mais bizarrement, je suis sorti sans aucune envie, comme si je n’avais jamais fumé. Pourtant 40 clopes/jours mini.

    Il faut juste le décider!

  116. je suis fumeuse depuis 6 ans j’ai les lèvres bleuatres elles était roses mes gencives également je perd ma beauté je cherchais comment arrêter une fois pour toute la cigarette . Comment avoir le reflex de ne pas fumer quand j’ai le manque et lenvie de fumer !!! je suis tomber sur cet article et j’ai une volonté d’arreter une fois pour toute ! je viens de coller des feuilles partout dans ma chambre que le 10/08/2015 à 22h j’ai arrété la cigarette !et  » je me dis toujours que c’est jamais le bon moment pour arréter mais ca ne sera jamais le bon moment alors c’est bon j’arrête de fumer je ne veux plus sentir la cigarette je refuse de mourir a cause de ma cigarette je veux avoir la bouche toute rose , la douceur de ma peau , finis les problèmes respiratoires à cause de la cigarette ! je ne veux plus depenser mon argent pour acheter ma mort , mon malaise . mon fond décran sur mon tél et mon ordi est désormais cette phrase : Je ne fumerez plus jamais de votre vie, plus jamais, pas une seule bouffée. Stop à l’addiction ! je suis libre comme l’air !! JE N’AI PAS BESOIN DE LA CIGARETTE ni quand je vais mal , ni quand les choses vont mal ni pour diminuer mon stress ni rien !!! Je ne veux plus subir le froid la pluie ou le soleil brûlant pour fumer une cigarette ! ça ne vaut meme pas la peine ! Je suis une EX FUMEUSE depuis quelques heures mais je veillerai a ce que ça sera pour le restant de ma vie !

  117. merci à mon chéri qui n’a pas arrêté de me faire chier en me disant ce que je refusais d’admettre : tu deviens de plus en plus moche avec la bouche bleuâtre (il avait raison mais comme on dit on refuse toujours la vérité dite en face ) au meme temps quand jy repense je réalise que c’est la vérité que jarrive a voir et à constater du coup ça m’incite à arreter . des fois il choisit la méthode douce : je veux avoir des enfants de toi si tu continues à fumer nous ne pourrons pas tu seras incapable ! ou il me sort des phrases genre : tu comptes vrmt pour moi je refuse que tu tombes malade à cause de la cigarette , je déteste quand tu as du mal à respirer , je détésse quand tu tousses à plusieurs reprises au point que t’aies du mal a respirer . je dépense de largent pour tomber malade et je depenserai encore ++++++ si je tomberai malade à cause de la cigarette !!!

    1. Comme beaucoup de monde, j’ai découvert le site par hasard, et je suis restée…j’ai tout lu…l’article, les commentaires, les réponses aux commentaires …Heureusement que je ne travaille pas aujourd’hui !
      Tout me parle dans ce site…
      J’ai arrêté de fumer ce matin, plus de clopes, d’habitude, je suis du genre à faire 20km même en pleine nuit, à pieds s’il le faut …Si je me réveille la nuit, je fume… si j’ai faim je fume…si j’ai froid je fume …en colère je fume…de bonne humeur je fume…avec mon café…du chocolat …dehors…dedans…au lit…enfin bref ça fait plus d’un paquet par jour ,et ça depuis 30 ans.
      Pourquoi maintenant ? Mystère !
      Mais, ce qu il y a d’étonnant , c’est que je ne suis pas du tout dans le même état d’esprit que d’habitude (j’ai déjà arrêté plusieurs fois )je positive beaucoup . Les fois précédentes, dès que je pensais à une cigarette je me disais que ça allait être difficile, compliqué , j’aurai voulu ne pas y penser. Aujourd’hui quand je ressens le manque je me mets juste en tête :super, j’ai arrêté de fumer…je suis trop forte, …
      Cette fois ci , je ne suis pas dans le stress d’arrêter de fumer mais dans le plaisir d’arrêter de fumer .
      Bon, je sais,ça ne fait pas encore 24h, mais je pense, mieux, je sais que je suis dans le bon état d’esprit…
      Et j’apprends à dédramatiser grâce à Jerôme (merci ). Effectivement, ce n’est pas grave de ne pas fumer et je ne vais pas en mourir…
      Alors c’est vrai que tous les quart d’heure j’ai un petit flash,mais ça ne dure pas longtemps, ça me fait même sourire (youpi c’est moi la meilleure ! ), et puis, des envies, tout le monde en a : être jeune, belle, riche, des envies quoi !!!
      Je vais aussi suivre ton conseil de ne jamais reprendre ne serait ce qu’une bouffée, je suis consciente que c’est ce qui a fait échouer mes précédentes tentatives.
      Alors POSITIVER DÉDRAMATISER RESPIRER
      À partir d’aujourd’hui et pour le reste de la journée, de la semaine,de l’année, de ma vie, je suis non fumeuse.
      FACILE
      Merci Jérôme
      Fred

  118. Salut ! Petit fumeur régulier pendant 5 ans, j’ai arrêté d’un coup de fumer depuis maintenant 4 ans, et après avoir lu un bon nombre de commentaires je me rends compte que chacun a son propre vécu post-clopes. Personnellement, après toutes ces années, il y a toujours des moments durs où l’envie de fumer est forte, à chaque fois cette envie est liée au souvenir de moments particulièrement plaisants. La cigarette, malheureusement, a le don de graver ces évènements en mémoire… La dépendance psychologique par la création de rituels, bien plus que la dépendance physique « nicotinique », est une pure horreur.
    L’arrêt du tabac a changé plein de choses dans mon quotidien, j’ai du arrêter de manière drastique les soirées étudiantes alcoolisées car m’abstenir de fumer en cette occasion était une torture sans nom qui pourrissait la fête. Je me suis mis au sport, et me gave de thé et de tisane aussi. Les techniques mentales qui me permettent de tenir en cas de moment difficile sont le rappel de ma période pré-clopes (je vivais très bien sans avant !) et le fait que si je replongeais je me détesterais au plus haut point, ça parait simpliste mais cette logique  » ça serait encore pire  » est vraiment efficace pour moi.
    Comme on dit, un fumeur qui arrête le tabac ne devient pas non fumeur mais ex-fumeur, cette dépendance me poursuivra jusqu’à ma mort, une petite malédiction me punissant d’avoir gouté à cette m****. Il n’empêche que je suis vraiment content d’avoir la force de ne plus fumer, ça retape l’orgueil, d’autant plus que je suis entouré de fumeurs qui en sont incapables.
    Voilà c’était mon expérience personnelle, je souhaite bon courage à tous ceux qui ont arrêté ou qui veulent arrêter, et n’oubliez pas : les combats testent notre volonté et nous rendent plus forts !

  119. J’ai lu tout le post et comme les autres je vais expliquer ma situation pour me rassurer fumeur depuis que 1 ans ouais c’est peu mais je me sens très dépendant pas comme une personne qui fume depuis 20 non plus mais tout de même bref.
    J’ai déjàessayer un arrêt d’un coup et j’ai tenu 10 jours , j’ai repris a cause des gens avec qui je traine fummeur et la depuis le nouvelle an je veux arrêter en 4 jours je suis passer de 8-12 par jours a 2-5 max et je voulais continuer de diminuer mais je sais que je n’y arriverai pas au final j’aurais toujours envie de fumer donc ce soirdepuis 2 heure j’arrête définitivement je jette mon paquet.
    Si j’écris sa c’est pour m’aider a me motiver mais bon je viendrais dire comment sa se passe.

  120. Moi aussi je me lance aujourd’hui!!
    Je suis au travail et je viens de finir ma dernière cigarette!!!
    Déjà plusieurs tentatives échouées au par avant!!!
    cette foi c’est la bonne, plus simple je pense car je vis avec une non fumeuse!!!
    Mais que vais-je faire de la boulette que me reste dans mon tiroir!! lol
    Merci pour cette article très encourageant!!!

  121. bonsoir, alors c’est un très beau document qu’il y a ci dessous!
    pour ma part j’ai 20 ans, j’ai commencée a fumer a 14 ans depuis j’ai du mal j’ai vachement diminué mes doses de cigarette c’est a dire que je faisais 1 paquet de cigarettes par jour maintenant j’en fait 4/5 par jours. En lisant votre document j’ai bien conscience des choses que la cigarette a sur nous. Clairement elle nous bousille la vie, cela coute cher aussi et cela sert a rien, enfin je veux as dire ça exactement mais pour ma part la cigarette c’est comme pour combler quelque chose qui me manque, aussi parce que je stresse beaucoup. Je me demande pourquoi l’humain a inventé ça ? franchement cela sert a quoi ? a ce que les gens meurt ?

    en tous cas maintenant je vais essayer d’arrêter complètement et j’espère être sur la bonne voie!!
    merci a vous et bon courage

  122. Un grand merci à toi !!

    Cela fait exactement 21 mois que j’ai arrêté de fumer et ça grâce à toi et ton article (un petit peu grâce à moi aussi hein..).
    J avais lu ton article par hasard et l’avait perdu de vu puis en cherchant je l’ai retrouvé et je vais me faire un plaisir de le partager !

    Tu devrais être remboursé par la sécu et je sais de quoi je parle !

    Merci de ton mon cœur car tu m’a peut être sauvé la vie …

    Je dirais juste que l’idée la plus important de ton article pour arrêter c’est qu’il ne faut plus de trouver d’excuses …

    Encore mille merci à toi de ma part de celle de mon mari qui a suivi et de celle de mes enfants qui auront la joie de me voir vieillir plus longtemps !

  123. Je te remercie vraiment pour ton article sur lequel je suis tomber en debut de semaine, je fume depuis presque 4 ans, entre 1 et 2 packet par jour, voilà 2 jours que je n’ai pas fumé et c’est la première fois de ma vie que je me sens aussi bien, à l’exception de cette illusion de la faim, incroyable comme quoi

  124. Bonjour! Tout d’abord, super article!:)
    J’ai 24 ans, je fume depuis mes 16 ans environ. J’ai déjà essayé mais Ca n’a duré qu’une journee ^^ j’ai une fille de 2 ans que je veux voir grandir .
    Tout à l’heure j’ai regardé une série ou un e fillette était montrée se couchant dans le lit avec sa maman mourante, atteinte d’un cancer . Ca m’a fait tilt: je n’ai pas le droit de faire subir ça à ma fille. J’ai alors tape sur le net « e veux arrêter de fumer  » et votre article est apparu. J’ai envie d’arrêter, même si mon entourage me dit tout le temps  » tu n’y arriveras jamais. »
    J’ai décidé que a 23h33 tout à l’heure, je fumais ma dernière clope. J’ai tout jetté: cendrier , briquets et mes trois paquets pleins. J’ai tout mis dans ma poubelle, que j’ai jetté dans les conteneurs du coin.
    Je me sens capable mais j’ai super peur .:/

  125. Bonjour,

    Je fumais depuis environs 10 ans. J’ai été une petite fumeuse les 7 premières années (3-4 cigarettes/j) et ne fumais pas en été (maux de tête, arrêt de 2-3 mois). En 2011, j’ai tenté d’arrêter j’ai tenu 5 mois et des soucis financiers m’ont fait replonger. Lorsque j’ai commencé à travailler, la premières années, je suis passé à 7 cigarettes/j. La deuxième je fumais un paquet en 2,5 j et parfois presque un demi paquet / j. Je ne me suis jamais sentie réellement dépendante et à chaque fois que j’en allumais une, je pensais au jour où j’arrêterai.

    Mais voilà, ce jour je le repoussai toujours avec des « quand j’aurai finit ça », « une fois que j’obtiendrai cela », « quand ma vie sera plus stable »…
    Cet été, j’ai été prise d’une « crise » de conscience, une anxiété soudaine qui m’a fait prendre conscience de cela. Hélas, mi septembre arrivé (je ne fume pas en été) j’ai repris en me disant de nouveau plus tard.

    Fin octobre, j’ai de nouveau eu cette « crise » de conscience, beaucoup plus forte, comme si cette personne qui fumais depuis 10 ans n’était pas moi. Comme si je voulais me séparer de cet individu qui m’avais escroqué pendant 10 ans.
    Je ressentais un stress immense et une peur incontrôlable de recommencer à fumer. Un peu comme si une voix intérieure me disait « tu as toujours dit que tu arrêterais et 10 ans après tu fumes encore ».
    Ce qui m’effraie le plus c’est que je n’ai pas de dépendance physique (je n’ai jamais avalé totalement la fumée, je la bloquai au niveau de la gorge) et ni psychique (je n’aime pas l’odeur de la fumée, je ne trouve et n’ai jamais trouvé ça cool. Je n’ai pas de « relation affective », si je puis dire, avec la cigarette).
    Alors pourquoi ne pas avoir arrêté avant (je m’en veux terriblement) et je me souviens de mes amis de l’époque me disant qu’une fois qu’on fume, on est fumeur un point c’est tout. Idée que finalement la société elle-même véhicule. On est finalement catégorisé en fumeurs et non-fumeurs. Et même plus encore puisque l’on nous dit qu’un ancien fumeur (avec parfois la mention « dépendant) sera toute sa vie ex-fumeur. Puis les discours du genre « vous avez fumer, petits fumeurs ou gros fumeurs vous avez de grandes chances d’attraper une grave maladie et d’en mourir dans d’atroces souffrances ». Loin de moi l’idée d’adoucir les effet du tabac, mais clairement m’entendre dire ce genre de choses ne me rassure pas et je ne vois pas comment la peur (comme une épée de Damoclès) peut aider à arrêter. On commet tous des erreurs dans la vie et je ne vois pas pourquoi cette erreur en particulier devrait nous définir à jamais.
    J’ai persévéré et cherché sur le net des témoignages rassurants et encourageants pour essayer de remonter la pente (pas des j’ai arrêté depuis x années mais c’est dur, on y pense tout le temps et blablabla). Parce que moi-même ne me sentant pas dépendante, j’ai soudainement cru que je risquai de le devenir. Et puis la RÉVÉLATION fut votre site, plein d’encouragements, de conseils, de bon sens et de soutien. Pas de ton accusateur mais plutôt énergique et motivant. Le contraire du doigt accusateur qui dit « tu n’y arriveras jamais et même si tu y arrives une partie de toi restera en prison » mais des applaudissements qui disent « vas-y tu peux le faire, vous pouvez tous y arriver. On y va! ».
    Si bien qu’après des semaines de tortures (inutiles parce qu’aucune envie de fumer mais tout de même peur de ne pas y arriver. Je me disais c’est trop tard, ça ne sert à rien t’es foutu!) je me suis dit (j’ai peut-être tord) qu’en grande partie (pas totalement) la dépendance à la cigarette n’est pas la cigarette elle-même mais le discours qui l’accompagne. Comme si l’on nous avais convaincu, avant même d’avoir commencé, que l’on serait condamné à vie.
    Alors j’aimerai dire à tous ceux qui ont décidé d’arrêter ou qui aimerai arrêter FONCER C’EST POSSIBLE! Rien n’est perdu d’avance

  126. J’avais oublié mais merci énormément! C’est très important ce que vous faites. Je pense que beaucoup d’anciens fumeurs qui ont réussi n’en parlent pas forcément (sur le net du moins) et que l’on a trop peu de témoignages pour comprendre que c’est possible . Donc un GRAND MERCI à vous Jérôme ! Vraiment du fond du coeur !

  127. Bonjour,

    je fête aujourd’hui mes 3 ans sans fumer et votre article m’a vraiment aidée il y a donc 3 ans de cela.
    Je l’ai beaucoup lu et relu, tout en me disant « ben ouai, pour arrêter ben…il suffit de pas fumer!! ».
    Et depuis 3 ans j’arrête de fumer :)

    Merci pour le coup de main !

    Ps : ça n’a pas été facile, j’ai pris 15 kg en 6 mois, et les 3 premières semaines sans clopes j’étais dans un état de nerfs incroyable, mais il faut tenir bon !

  128. merci pour votre billet, pourtant j’en ai lu des tonnes pour trouver au fond de moi la motivation… il est de loin le plus abouti, je vous remercie car grâce à vous je ne toucherai plus jamais à une cigarette

  129. bonjour . bon il et 16 hrs et fini la clop jetait fumeur depuis l’age de 18 ans la j’ai 54 ans . a demain pour encourager les prochain qui arrêtent

  130. Bonjour les ami(e)s, voila 1 semaine sans une clope et….je suis pas mort^^ Les effets bénéfique sont déjà là!
    -On dort beaucoup mieux (fini de dormir a des 1 heure du mat)
    -0n savoure mieux ce que l’on mange
    -La forme des le matin (plus motivé, plus alerte)
    -l’odorat revient
    -Et le +++ la transpiration est plus saine!! nicotine+alcool=excès de transpiration qui sent pas bon du tout!!
    Les conseils de mon médecin qui sont un plus et c’est vrai (en même temps c’est un médecin ;-) boire au maximum 1.5 litre d’eau par jour pour drainer le corps et ainsi éliminé plus vite les mauvaises toxine (nicotine ….)
    Se rincer le nez tous les matins pendant la douche car la nicotine est toujours présente sur les muqueuses et poils!! (c’est pas agréable mais ça accentue vachement le processus d’élimination)
    Et pour finir faite zone clean chez vous (lavage vêtements, couette…. faite disparaître tous ce qui a un rapport avec la clope!)
    Merci pour ce post cordialement Fabien.

  131. Bonjour j’ai lus votre article sur l’arrêt du tabac même si il es vieux j’aimerais vous demandez quelque chose dans votre article vous avez parlez des trajet à vélo en voiture mais aussi des barbecue. Ma Question est la suivante est ce qu’un jour ont arrive à profiter d’un coucher de soleil sans sa clope ou encor d’une bière en terrasse ? Ou même du bonne soirée entre pote avec de l’alcool sans penser qu’avec la cigarette cetais mieux ? Sans avoir le manque de cette fumer qui passe dans la gorge ?

    1. Oui ! Bien sûr que oui !!
      J’en parle dans la section « La satisfaction grandie par la cigarette ».
      Il ne faut pas avoir peur d’arrêter de fumer. Le bonheur qu’apporte la cigarette est une illusion. On s’en rend très bien compte une fois que l’on a arrêté de fumer. Qui « profite » réellement d’une cigarette lors d’un verre entre potes? En général, il n’y a que la première bouffée (et encore), les autres bouffées sont machinales et n’ont aucun intérêt, vrai ou pas? Pareil pour un coucher de soleil ou n’importe quoi d’autre.
      Et rappelez-vous : n’enviez pas les autres et leur cigarette, ce sont eux qui vont vous envier car vous aurez arrêté de fumer. Quoiqu’ils disent, tous les fumeurs souhaitent arrêter de tout leur corps mais n’osent pas franchir le pas de peur de …? de peur de quoi d’ailleurs….? :-)

      1. Merci pour votre réponse c’est vrai que c’est la seul chose qui m empêche d’arrête la cigarette , jai deja areté la drogue et les médicaments donc je sais de quoi je suis capable mais pourtant quand je me dit demain j’arrête je suis angoissé et je me dit m’as vie ne seras plus jamais pareille comment je vais faire sans ma clope qui ma compagne dans tout mes moments et qui semble les rendres meilleures je sais que sais psychologique, mais sa me bloque .
        C’est fou quoi j’imagine j’ai l’impression de faire un deuil sur ma vie . Comment je vais faire sans clope sans cette fumer dans la gorge etc … enfin bon vraiment je m’en fait mal à la tête merci de votre réponse à bientôt

  132. très bel article
    pour ma part je viens d’arrêter de fumer, (hier hiiihihih) j’avais repris la cigarette après 24 ANS D ARRET…. pfff du grand n’importe quoi…
    Un conseil, mais vous devez le savoir déjà, ne JAMAIS reprendre une seule taffe, même 24 ans après… j’ai plongé et me revoilà dépendante…pfff quelle connerie,
    allez on y croit, j’y crois, plus jamais une seule clope
    (ce qui est difficile c’est que mon mari est fumeur..grrrr)
    courage à tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *